Coups de coeur

  • Le serpent des blés

    T. M. Rives

    • Zulma
    • 5 Mai 2022

    Le Guide des insectes sous le bras, la jeune Macey et sa mère partent en pique-nique sur les collines dorées de Feldon. Au beau milieu des herbes folles surgit Mitchell, un géant dégingandé aux lunettes étincelantes sous le soleil. Esprit libre et fantasque venu de New York pour étudier les serpents, Mitchell est un vrai charmeur. Le voilà qui s'installe dans leur vie...
    Le Serpent des blés nous emporte dans ces paysages américains tout droit sortis des tableaux de Edward Hopper, avec une sensibilité et un laconisme déchirant dignes de Carson McCullers ou de Raymond Carver. Irrésistible et envoûtant.

    Coup de cœur Cécile

    Il est de courts textes américains qui ont un je ne sais quoi de plus, d'unique, de magique. On ne sait pas pourquoi ni comment mais on est doucement happé, envoûté, entièrement sous le charme. On se laisse faire avec plaisir par cette prose impressionniste que l'on lit comme on contemple un tableau. Le serpent des blés de T.M. Rives c'est ça, une parenthèse enchantée, une brève tranche de vie dont on savoure chaque mot, chaque phrase. On sourit, on espère, et on comprend qu'on vit un merveilleux et éphémère moment de poésie.
     

  • Sans loi ni maître

    Arturo Pérez-Reverte

    • Seuil
    • 6 Mai 2022

    Au bar l'Abreuvoir, où se réunissent les chiens du quartier, personne n'a de nouvelles de Teo ni de Boris le Beau. Tous sentent que leur absence cache quelque chose de louche, voire de sinistre. Et Negro, lutteur à la retraite aux cicatrices profondes, le sait mieux que quiconque.

    Pour lui, cela ne fait pas un pli : il lui faut replonger dans son ancienne vie et les sauver des sanglants combats organisés par les hommes. Mais pourra-t-il faire face aux molosses plus jeunes et pleins d'arrogance qu'il affrontera dans l'arène ?

    Dans ce roman empreint d'humour, aussi touchant que distrayant, Arturo Pérez-Reverte narre avec piquant les aventures d'un chien dans un univers où règnent l'instinct, l'expérience et la fidélité. Un monde où les conventions sociales des hommes sont abolies et où, parfois, la clémence touche les innocents et la sentence les coupables.

    Coup de cœur Didier

    Négro, chien métis, croisement de mâtin espagnol et de fila brasileiros, ancien chien de combat, part à la recherche de deux de ses compagnons disparus, et va revivre l’enfer des arènes. Il y a du Spartacus dans ce roman, des chiens qui rappellent les gladiateurs dont certains n’aspirent qu’a retrouver leurs foyers quand d’autres ont des rêves de liberté sans loi ni maître. La description des combats est parfois glaçante, la mort et le sang règnent au milieu des cris des humains pariant sur une issue sombre emmenant le vaincu vers l’Obscure Rive. C’est cru, mais les dialogues entre les chiens emprunts de philosophie au bar de l’abreuvoir autour d’une lapée anisée amènent une pointe d’humour.

  • Jouissance

    Ali Zamir

    • Le tripode
    • 12 Mai 2022

    C'est l'histoire d'un roman qui se raconte lui-même. C'est l'histoire d'un roman qui n'a pas de chance. C'est l'histoire d'un roman témoin d'un coït en bibliothèque, complice d'une arnaque sur un millionnaire, confesseur d'un fait divers digne du Nouveau Détective, victime collatérale d'un remake improbable de Shining... Accumulant les propriétaires, jeté de poubelle en poubelle, ce roman parvient à se coller autant de problèmes sur le dos que de rencontres inattendues. Spectateur involontaire des actes les plus hilarants comme des plus cruels, des plus vertueux comme des plus tordus, il nous raconte la malice, le désir et la folie qui habitent chacun de ses lecteurs.

    Dans une langue tempétueuse et d'une verve insatiable, Ali Zamir rend ici hommage au Grand Guignol, tradition théâtrale inspirée des faits divers. C'est improbable et c'est réjouissant, nom d'un verbe précocement éjaculé !


    L'illustration de couverture a été réalisée par Lucie Giglio.

    Coup de cœur Didier

    Imaginez un livre qui n’a pas de chance, jeté de poubelle en poubelle, qui vous raconte une histoire, entendons nous bien, ce n’est pas l’écrivain, mais bien le livre qui vous narre, tout en vous narguant, en vous invectivant, l’histoire dont il a été le témoin, sans ponctuations, avec un verbe non apprivoisé, oserez-vous tourner la page ? C’est brillant, drôle, parfois loufoque, souvent inattendue, et comme dis le livre dans sa première page : “Mais qui êtes vous, lecteur, un être en herbe ou en gerbe ? Je n’en crois pas mes lettres, vous avez donc mordu, savez-vous dans quelle drôle de galère vous vous embarquez ?”

  • Nom

    Constance Debré

    • Flammarion
    • 2 Février 2022

    «J'ai un programme politique. Je suis pour la suppression de l'héritage, de l'obligation alimentaire entre ascendants et descendants, je suis pour la suppression de l'autorité parentale, je suis pour l'abolition du mariage, je suis pour que les enfants soient éloignés de leurs parents au plus jeune âge, je suis pour l'abolition de la filiation, je suis pour l'abolition du nom de famille, je suis contre la tutelle, la minorité, je suis contre le patrimoine, je suis contre le domicile, la nationalité, je suis pour la suppression de l'état civil, je suis pour la suppression de la famille, je suis pour la suppression de l'enfance aussi si on peut.»

    Mot de Didier

    La mort en préambule, du père, de la filiation, des origines, de la cellule familiale, pour arriver à un chemin de dépouillement, de nihilisme absolu pour une liberté d’être, d’exister. Constance Debré est d’une radicalité salutaire, un rejet de toutes valeurs pour arriver à trouver son moi. Moi aussi physique en modifiant son apparence, cette tête rasée avec un sabot de 2 toutes les deux semaines, courir, nager, aimer les corps d’autres femmes sans jamais s’attacher. Il y a du Diogène dans cette philosophie, du Max Stirner dans ce programme politique, et beaucoup de courage dans ce livre …

  • Nettoyage à sec

    Joris Mertens

    • Rue de sevres
    • 20 Avril 2022

    François n'a pas la vie dont il rêve. Il vit seul, dans une ville où il pleut sans cesse, et travaille depuis des années comme chauffeur dans une blanchisserie sans obtenir la moindre augmentation. Ses loisirs se résument à jouer les mêmes numéros au loto chaque semaine depuis 17 ans sans résultat, et à prendre une pinte de bière fraîche au Monico où il rencontre fréquemment Maryvonne, avec qui il aimerait nouer une relation plus intime.
    Une banale livraison l'amène un jour à frapper à la porte d'une grande maison, théâtre d'une scène de crime dont les vestiges se résument en une dizaine de cadavres et un sac rempli de billets de banque. Chanceux pour la première fois, François décide de prendre le sac... et les ennuis qui vont avec.

    Coup de coeur Didier

    François, livreur pour une blanchisserie, vit le reste de son quotidien entre les bières et ses cigarettes qu'il consume avec ennui. Un seul rayon de soleil, jouer au lotto toujours les mêmes numéros et espérer gagner pour faire plaisir à Maryvonne, une jeune maman qui tient un kiosque à journaux. Mais le destin peut parfois être plus joueur ... De sublimes toiles vous plongent dans l'ambiance des années soixante au sein des grands boulevards parisiens, mais aussi sur les banquettes des bistrots populaires. On suit les livraisons de François, en s'arrêtant sur chaque page tant les détails graphiques vous retiennent et vous emportent, tout comme lui, vous avez froid et regrettez de ne pas avoir de parapluie. Chef d’œuvre graphique noir et mélancolique, à ne pas rater !

  • Le voyant d'Etampes

    Abel Quentin

    • L'observatoire
    • 18 Août 2021

    « J'allais conjurer le sort, le mauvais oeil qui me collait le train depuis près de trente ans. Le Voyant d'Étampes serait ma renaissance et le premier jour de ma nouvelle vie. J'allais recaver une dernière fois, me refaire sur un registre plus confidentiel, mais moins dangereux. » Universitaire alcoolique et fraîchement retraité, Jean Roscoff se lance dans l'écriture d'un livre pour se remettre en selle : Le voyant d'Étampes, essai sur un poète américain méconnu qui se tua au volant dans l'Essonne, au début des années 60. A priori, pas de quoi déchaîner la critique. Mais si son sujet était piégé ? Abel Quentin raconte la chute d'un anti-héros romantique et cynique, à l'ère des réseaux sociaux et des dérives identitaires. Et dresse, avec un humour délicieusement acide, le portrait d'une génération.

    Coup de cœur Stephan

    Pour son second roman, Abel Quentin nous propose un véritable bijou! Sur le fond d'abord: un anti-héros soixante-huitard romantique et cynique, complètement décalé dans un monde de réseaux sociaux, de codes, de relations exacerbées. Sur la forme ensuite; cet avocat qui manie la langue française avec délectation nous propose un ouvrage à la fois très bien écrit, agréable à lire.   Sélectionné au Renaudot et Fémina, et lauréat du prix de Flore nous avons adoré et nous ne sommes pas les seuls... Son premier roman, "soeur" avait également été dans la première liste du Goncourt.

  • P.R.O.T.O.C.O.L.

    Stéphane Vanderhaeghe

    • Quidam
    • 3 Février 2022

    P.r.o.t.o.c.o.l.est un roman politique dont l'enjeu est de proposer un questionnement sur l'époque tumultueuse que nous vivons, marquée par les conflits sociaux, la violence de fond, les crises répétées en tout genre. Il tente de dessiner le portrait d'une société acculée, dont tout le monde ou presque s'accorde à dire qu'elle va droit dans le mur, mais dont, pour autant, personne ne semble à même d'infléchir la course catastrophique.
    Le roman se déroule dans une ville imaginaire et en trois temps : une année et demi dans la vie des habitants, juste avant un événement violent ; puis cet événement décrit in absentia,en suivant, au fil d'images de surveillance, la trajectoire du terroriste présumé ; enfin, un temps rétrospectif par le biais d'une voix collective des années après l'événement.

    Coup de Cœur DIDIER

    Des vignettes polyphoniques de vies. Des portraits croisés où même les rats ont droit de citer. Des tags sur les murs de la ville, certains dénoncent, d’autres posent questions, et parmi eux, P.R.O.T.O.C.O.L. Un inconnu dont le parcours est suivi par les caméras de surveillance. Un couvre feu après 22H00 suite à des émeutes, un président candidat à sa propre succession, des migrants, des SDF, une milice, une répression, le chômage pour les plus jeunes … Un suspense haletant, les pages se tournent pour savoir, pour comprendre, quel est ce P.R.O.T.O.C.O.L ? Livre Orwellien, social, politique, d’une force incroyable, mais aussi avec des portraits touchants, ça sonne toujours juste. Le mur est devant nous, et ne faisons rien pour l’éviter, plus dure sera la chute … Un ouvrage référence qui va laisser des traces !

  • Marcello & co

    Thomas Vinau

    • Gallimard
    • 10 Mars 2022

    «J'aurais été incapable d'expliquer pour quelle raison je m'étais mis à suivre Marcello.»Voilà l'histoire de l'insistante et hasardeuse collision entre un étudiant tordu et un vieux loup de mer mystérieux. L'histoire de certains qui ont eu vingt ans en l'an 2000 sans trop savoir quoi en faire. L'histoire du fantôme de Marcello Mastroianni. D'un retour vers le futur. D'une enquête sans inspecteur Gadget. D'un jardin secret et d'une étrange tripotée de bestioles. D'une errance, qui pourrait bien finir par se transformer en un chemin.

    Coup de cœur Didier

    La plume de Thomas Vinau nous narre une histoire simple dans de possibles mondes parallèles avec une poésie qui nous réchauffe l'âme. Nous devrions tous décider de suivre un Marcello, d'oser grimper un mur afin de découvrir des jardins cachés au milieu du bordel ambiant de la ville.

  • Et dans nos coeurs, un incendie

    Elodie Chan

    • Sarbacane
    • 1 Septembre 2021

    L'histoire fiévreuse, acide et romantique de deux ados brûlés par la vie mais sauvés par leur rencontre...

    Isadora a dans la poitrine une poudrière. Elle passe son temps à faire la gueule et voudrait cramer la terre entière. Tristan, lui, a mis son coeur à l'abri dans une cage en acier, si bien qu'à force de ne rien ressentir, il pourrait en crever.
    Le jour de leur rentrée au lycée, ils tombent l'un sur l'autre dans les toilettes. Elle a foutu le feu à une poubelle, lui tente de se pendre au-dessus de la cuvette, et au moment où les yeux d'Isadora percutent ceux de Tristan où leurs fringues se frôlent où sa chair glacée à lui effleure sa peau brûlante à elle, tout change.

    Coup de Coeur Manon

    C'est avec une grande habileté qu'Elodie Chan se fait un nom avec son premier roman Et dans nos coeurs, un incendie, publié dans la collection X' des éditions Sarbacane. Aussi bien en prose, en vers, qu'en messages et autres formes de dialogues, la plume de l'auteure allie une grande diversité de procédés d'écriture pour proposer un texte poignant qui nous embarque dans une histoire d'amour entre deux adolescents torturés. Un ovni de la littérature jeunesse à lire dès 14 ans. Le petit + : la playlist qui accompagne la lecture!"

  • Blackwater : l'épique saga de la famille Caskey t.1 ; la crue

    Michael Mcdowell

    • Monsieur toussaint louverture
    • 7 Avril 2022

    Pâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l'Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l'implacable crue de la rivière Blackwater.

    Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s'apprêtent à se relever... mais c'est sans compter l'arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d'une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey.

    Au-delà des manipulations et des rebondissements, de l'amour et de la haine, Michael McDowell (1950-1999), ¬co-créateur des mythiques Beetlejuice et L'Étrange Noël de Monsieur Jack, et auteur d'une trentaine de livres, réussit avec Blackwater à bâtir une saga en six romans aussi ¬addictive qu'une série Netflix, baignée d'une atmosphère unique et fascinante digne de Stephen King.

    Découvrez le premier épisode de Blackwater, une saga matriarcale avec une touche de surnaturel et un soupçon d'horreur.

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de Coeur

    Merci aux éditions Monsieur Toussaint Louverture de permettre aux lecteurs de découvrir cette œuvre fantastique ! On engloutit ce 1er tome comme les eaux de la Blackwater engloutissent parfois les terres de Perdido. On se régale à l'idée de se plonger dans le tome 2 pour retrouver les tribulations de la fascinante, et oppressante famille Caskey., et de repartir dans cet Alabama du début du 20ème siècle aux allures gothiques. Il y a du Edgar Alan Poe chez McDowell, et il y a du Mcdowell chez Stephen King. A peine fini, on en redemande, et ça tombe plutôt bien car c'est une saga en 6 tomes, et en poches juste sublimes dans une bibliothèque. A lire sans modération et de toute urgence

  • L'oiseau rare

    Guadalupe Nettel

    • Dalva
    • 3 Février 2022

    Les deux amies s'étaient fait un serment : jamais elles ne se laisseraient aller à être mères. Impossible d'imaginer renoncer à leur liberté pour un enfant. Et pourtant, un jour, Alina décide de tomber enceinte. Laura vacille, accablée à l'idée de voir son amie renoncer à leurs idéaux. La réalité, elle, se chargera de les balayer tout à fait ; la venue de l'enfant d'Alina, la petite Inès, s'accompagne de terribles surprises. Tandis que la jeune femme découvre une maternité à laquelle elle n'était pas préparée, c'est avec l'un de ses petits voisins que Laura tisse des liens aussi étonnants que profonds. Et alors que la vie de ces deux amies se trouve bouleversée à tout jamais, de drôles d'oiseaux élisent domicile sur le balcon de Laura.
    Au coeur de L'Oiseau rare, il y a le pouvoir saisissant des enfants : ceux que l'on choisit d'avoir ou ceux qui arrivent dans nos vies, ceux que l'on regarde grandir, ceux que l'on aime et ceux auxquels on renonce. Avec la singularité qu'on lui connaît, Guadalupe Nettel nous parle ainsi des mille façons d'être mère, de combats, de drames et de la manière dont nous apprenons à aimer.

    Les Pertuis vous conseille

    C'est un cataclysme que subit Laura lorsque son amie tombe enceinte, rompant leur promesse d'ados. En découle la désillusion d'une maternité rêvée, survendue par tout ce qui peut nous entourer versus un enfant intérieur à soigner pour vivre en paix avec. Tandis qu'Alina va chercher à créer ce lien mère-fille soit disant inné avec sa petite Inès, Laura, elle, va doucement se prendre d'affection pour des enfants qui ne sont pas les siens. Un roman plein de douceur, de recherche de paix, une quête de soi, de la guérison de ses propres blessures. Un hommage aux enfants que nous avons été, que nous ne seront plus et de ceux qui n'ont jamais été.

    Justine

  • Partout le feu

    Hélène Laurain

    • Verdier
    • 6 Janvier 2022

    Laetitia est née trois minutes avant sa soeur jumelle Margaux et trente-sept minutes avant l'explosion de Tchernobyl. Malgré des études dans une grande école de commerce, elle grenouille au Snowhall de Thermes-les-Bains, au désespoir de ses parents. Elle vit à La Cave où elle écoute Nick Cave, obsédée par les SUV et la catastrophe climatique en cours.

    Il faut dire que Laetitia vit en Lorraine où l'État, n'ayant désormais plus de colonie à saccager, a décidé d'enfouir tous les déchets radioactifs de France. Alors avec sa bande, Taupe, Fauteur, Thelma, Dédé, elle mène une première action spectaculaire qui n'est qu'un préambule au grand incendie final.

    Dans ce premier roman haletant où l'oralité tient lieu de ponctuation, Hélène Laurain, née à Metz en 1988, nous immerge au coeur incandescent des activismes contemporains.

    Les Pertuis vous conseille

    Un deuil qui ne se fait pas, des relations familiales faites de tensions et d'incompréhensions, un activisme politique qui isole. Ce premier roman brûle, une écriture incandescente, dénuée de ponctuations, jetée comme des SMS donne un rythme haletant au récit. Une réussite ! 

    Didier

  • Les roses fauves

    Carole Martinez

    • Folio
    • 10 Février 2022

    « Alors que les roses s'attardent, énormes dans la lumière rasante, le doute la saisit pour la première fois. Et si, à force de se dire heureuse, elle était passée à côté du bonheur... ».

    D'origine andalouse, Lola mène en Bretagne une vie solitaire et sans éclat. Dans sa chambre, face au lit où elle s'interdit de rêver, trône une armoire pleine de coeurs en tissus. Ils renferment les secrets rédigés par ses aïeules avant de mourir. Cette vieille coutume espagnole défend cependant à l'héritière de les ouvrir. Jusqu'au jour où l'un des coeurs se déchire...

    En stock

    Ajouter au panier

    Les Pertuis vous conseille

    Mélange de Moyen-Âge réaliste et de médiéval merveilleux, nous suivons la voix de Blanche petite fille de 10 ans au début du récit, fragile en apparence mais forte et insoumise en sa vraie nature. Un univers singulier où l'on cotoie un cheval aussi doux qu'impétueux, une rivière enchantée et parfois démoniaque. Monde magique et envoûtant, porté par une écriture poétique. 

    Cécile

  • Mémoires de prison d'un anarchiste

    Berkman/Reuss/Denes

    • L'echappee
    • 22 Octobre 2020

    Très tôt engagé dans les luttes pour l'émancipation humaine, l'anarchiste russe Alexandre Berkman émigre en 1888 aux États-Unis. Il y rencontre celle qui sera sa complice d'une vie : Emma Goldman. Elle en fera l'un des personnages les plus attachants de sa formidable autobiographie Vivre ma vie, publiée à L'échappée en 2018.
    Le succès de ce livre a permis de (re)découvrir celui qui, un jour de juillet 1892, tenta d'assassiner le magnat de l'acier Henry Clay Frick.
    Malgré son échec, Berkman purge quatorze années de prison, où il survit grâce à son refus de céder devant l'ennemi et à la solidarité de ses codétenus. C'est eux qui lui décillent les yeux sur les amours masculines, sujet alors tabou qu'il n'hésitera pourtant pas à aborder.
    À sa sortie, il entreprend un long processus de reconstruction qu'il appelle sa « résurrection ». La rédaction de ses mémoires en constitue un passage obligé : son récit foisonnant mêle horreur du présent, rêveries du passé et espoir d'un avenir révolutionnaire.
    Cette première traduction intégrale en français constitue une fresque bouleversante où se côtoient lyrisme de la littérature russe et parlers populaires des bas-fonds américains, où se croisent des prolétaires opprimés et des révolutionnaires acharnés, où se combinent colère individuelle et grands desseins collectifs.

    Les Pertuis vous conseille

    Berkman, anarchiste russe, purge une peine de 14 années de prison pour une tentative d'assassinat sur un magnat de l'acier. Nous sommes en 1892. Il nous décrit l'horreur de l'univers carcéral dans lequel il découvre l'amour pour un autre homme, mais aussi des espoirs de lendemain révolutionnaire.  Récit bouleversant digne de la grande littérature russe. 

    Didier

  • Voleuse

    Lucie Bryon

    • Sarbacane
    • 2 Février 2022

    Désolée pour hier soir...
    Mais qu'est-ce qui s'est passé hier soir ? Ella, lycéenne rebelle, brunette et pétillante a beau se remuer ses méninges imbibées d'alcool, c'est le blackout : impossible de se souvenir de la fête d'hier soir dans l'énorme villa d'un mystérieux inconnu, ni pourquoi elle s'est réveillée dans son lit entourée d'objets visiblement coûteux qui ne lui appartiennent pas. C'est ce moment que choisit Madeleine - oui, la douce et énigmatique Madeleine sur laquelle Ella bulle, bave et fantasme sans avoir jamais osé lui parler -, pour sonner à la porte et lui déclamer sa flamme. Ella n'en revient pas de bonheur. Jusqu'au moment où Maddy lui raconte que, la veille au soir, elle s'est faite cambrioler à la fête... qu'elle avait organisée chez ses parents ! Oups...

    Les Pertuis vous conseille

    Une BD tendre et drôle qui se déguste comme une douce et suave cuillère de miel. Ella, lycéenne fun et irrésistible avec sa bouille de "Kiki de tous les Kikis" flashe sur la calme et discrète Madeleine. Au cours d'une soirée où elle tape l'incruste, une fois de plus, le contact se fait et la magie opère. Mais une cocasse histoire de vol va se glisser au sein de cette divine idylle et tout pimenter.  La mise en couleur, les thématiques abordées, le ton adopté, les personnages attachants, l'humour, enfin TOUT concourt à nous faire passer un petit moment de plaisir.

    Cécile

  • Connemara

    Nicolas Mathieu

    • Actes sud
    • 2 Février 2022

    Hélène a bientôt quarante ans. Elle est née dans une petite ville de l'Est de la France. Elle a fait de belles études, une carrière, deux filles et vit dans une maison d'architecte sur les hauteurs de Nancy. Elle a réalisé le programme des magazines et le rêve de son adolescence : se tirer, changer de milieu, réussir.
    Et pourtant le sentiment de gâchis est là, les années ont passé, tout a déçu.
    Christophe, lui, vient de dépasser la quarantaine. Il n'a jamais quitté ce bled où ils ont grandi avec Hélène. Il n'est plus si beau. Il a fait sa vie à petits pas, privilégiant les copains, la teuf, remettant au lendemain les grands efforts, les grandes décisions, l'âge des choix. Aujourd'hui, il vend de la bouffe pour chien, rêve de rejouer au hockey comme à seize ans, vit avec son père et son fils, une petite vie peinarde et indécise. On pourrait croire qu'il a tout raté.
    Et pourtant il croit dur comme fer que tout est encore possible.
    Connemara c'est cette histoire des comptes qu'on règle avec le passé et du travail aujourd'hui, entre PowerPoint et open space. C'est surtout le récit de ce tremblement au mitan de la vie, quand le décor est bien planté et que l'envie de tout refaire gronde en nous. Le récit d'un amour qui se cherche par-delà les distances dans un pays qui chante Sardou et va voter contre soi.

    Les Pertuis vous conseille

    Ce livre parle de moi, de nous. On se sent proches de tous les personnages, on se surprend à se remémorer les années collège, les mariages de copains d'enfance, les premiers amours, les séparations, mais aussi les matins au milieu de sa vie où on se prend à faire le bilan, à se poser LA question "est-ce que cela valait le coup ?" Nicolas Mathieu nous livre une description sans faille de parcours de vie et malgré quelques longueurs dans le récit, on finit le livre avec la nostalgie d'une époque révolue mais avec l'espérance des lendemains possiblement meilleurs. 

    Didier

  • Le sanctuaire

    Laurine Roux

    • Folio
    • 3 Février 2022

    «Chaque matin je me lève à l'aube, quand les brumes de la vallée trempent le pied de la montagne. La veille, Maman a allongé le fond de soupe laissé sur le poêle; j'en remplis une gourde, puis me barbouille le visage de cendres et décroche mon arc. Avant de sortir, je pose un baiser sur son front. Des notes d'amande et de reine-des-prés s'échappent de ses cheveux.»Gemma, sa soeur et leurs parents ont trouvé refuge dans un chalet de montagne isolé. La famille vit depuis des années à l'abri d'un virus qui a décimé la quasi-totalité de l'humanité. Gemma, née et élevée dans ce «Sanctuaire», obéit aux lois imposées par son père. Elle a apprivoisé chaque recoin de son territoire, devenant une chasseuse hors pair. Mais ces frontières imposées commencent à devenir trop étroites pour l'adolescente...

    En stock

    Ajouter au panier

    Les Pertuis vous conseille

    Sublime déclaration d'amour à la nature. Le parcours initiatique d'une jeune fille confrontée au dualisme d'un père tyrannique mais protecteur et l'envie de liberté, de voir ailleurs.  Y-aurait-il une autre vérité derrière ces montagnes ? 

    Didier

  • Volage : chronique des enfers

    Stephen Desberg, Tony Sandoval

    • Daniel maghen
    • 17 Février 2022

    Un homme se réveille dans un étrange paysage. Il est sous terre et les lumières sombres, rougeâtres, ne lui laissent pas de doute sur l'endroit où il est. Cet homme s'appelle Ian McGilles et il s'est réveillé en Enfer. ?Qu'a-t-il fait pour mériter cela ?
    McGilles partage sa prison avec plusieurs autres captifs, habitués du lieu, qui ne tardent pas a se présenter. Des criminels de guerre, des personnages historiques et des serial-killers qui ont cent fois mérité leur place en ce lieu. Cette inquiétante assemblée lui fait part d'un projet auquel ils veulent l'associer : il s'agit ni plus ni moins que de s'évader de l'Enfer.
    Les fugitifs sont Fegelein, un criminel de guerre nazi, Gesualdo, prince compositeur et meurtrier, Locuste, l'empoisonneuse de la Rome antique, Anne Bonny, la pirate sans merci ou encore Jack l'éventreur, autrefois habitué à d'autres bas-fonds.
    Quittant les profondeurs et les labyrinthes encerclés de lave, McGilles et ses compagnons gagnent la surface et sont pris en chasse par le gardien des Enfers, celui dont il est dangereux de seulement prononcer le nom : L'Équarisseur et sa meute de chiens enragés.
    Pour lui échapper, ils rejoignent une caravane peuplée d'animaux fantastiques destinés à être sacrifiés. Dans une cage, une femme-oiseau retient l'attention de McGilles.
    Elle s'appelle Volage et elle est prête à l'aimer, même dans ce pays de ruines et de désolation. Elle est d'une beauté absolue, et cet ange déchu est probablement son dernier espoir.

    Les Pertuis vous conseille

    Un plaisir de retrouver les illustrations uniques et tranchées de Tony Sandoval, son style onirique et ses récits toujours plus fantastiques ! Un aller simple pour les enfers et la damnation éternelle d'où McGilles tente de s'échapper par tous les moyens. Et entre créatures démoniaques, monstres tordus et autres cavaliers tyranniques, se trouve un séraphin : Volage.

    Justine

  • Ordure

    Eugène Marten

    • Quidam
    • 6 Janvier 2022

    Ordure relate le quotidien de Sloper, un agent d'entretien pour le compte d'un grand immeuble de bureaux au coeur d'une ville américaine anonyme. Sloper passe d'étage en étage en poussant son chariot pour collecter le recyclage, aspirer, nettoyer, vider les poubelles...et garder pour lui des restes de repas en tout genre... Quand il a fini, Sloper rentre chez sa mère, où il vit seul à la cave. Elle loue l'étage à des jeunes enclins aux débordements.
    La routine de Sloper est interrompue un soir lorsque, constatant que le vide-ordures de l'immeuble est obstrué, il descend au sous-sol et découvre le corps nu d'une employée, jeté dans la benne tel un vulgaire déchet après utilisation. Contre toute attente, Sloper, y voyant sans doute un moyen de remédier à son extrême solitude, embarque le corps...

    Les Pertuis vous conseille

    C'est d'une beauté noire, funèbre. Ecrit au scalpel, difficile de lâcher le livre. Dérangeant, le rire peut parfois cacher le dégoût. On cherche l'humanité dans ce personnage qui ne se voit que comme un déchet. Intensemais attention, certains passages peuvent déranger.

    Didier

  • La bibliomule de cordoue

    Wilfrid Lupano, Léonard Chemineau

    • Dargaud
    • 26 Novembre 2021

    Califat d'Al Andalus, Espagne. Année 976.

    Voilà près de soixante ans que le califat est placé sous le signe de la paix, de la culture et de la science. Le calife Abd el-Rahman III et son fils al-Hakam II ont fait de Cordoue la capitale occidentale du savoir.
    Mais al-Hakam II meurt jeune, et son fils n'a que dix ans.
    L'un de ses vizirs, Amir, saisit l'occasion qui lui est donnée de prendre le pouvoir. Il n'a aucune légitimité, mais il a des alliés. Parmi eux, les religieux radicaux, humiliés par le règne de deux califes épris de culture grecque, indienne, ou perse, de philosophie et de mathématiques. Le prix de leur soutien est élevé : ils veulent voir brûler les 400 000 livres de la bibliothèque de Cordoue.
    La soif de pouvoir d'Amir n'ayant pas de limites, il y consent.
    La veille du plus grand autodafé du monde, Tarid, eunuque grassouillet en charge de la bibliothèque, réunit dans l'urgence autant de livres qu'il le peut, les charge sur le dos d'une mule qui passait par là et s'enfuit par les collines au nord de Cordoue, dans l'espoir de sauver ce qui peut l'être du savoir universel.
    Rejoint par Lubna, une jeune copiste noire, et par Marwan, son ancien apprenti devenu voleur, il entreprend la plus folle des aventures : traverser presque toute l'Espagne avec une « bibliomule » surchargée, poursuivi par des mercenaires berbères.

    Cette fable historique savoureuse écrite par Wilfrid Lupano (Les Vieux Fourneaux, Blanc Autour, ...) et servie par le trait joyeux de Léonard Chemineau (Le Travailleur de la nuit, Edmond, ...), fait écho aux conflits, toujours d'actualité, entre la soif de pouvoir et la liberté qu'incarne le savoir.

    Les Pertuis vous conseille

    Un album comme on les aime ! Foisonnant, truculent, passionnant ! Un rythme effréné, des personnages bien campés et une mule... Génialissime ! 

    Alexandra

  • Le poids des héros

    David Sala

    • Casterman
    • 19 Janvier 2022

    Une majestueuse et foisonnante recomposition de son enfance par David Sala.

    Dans Le Poids des héros, David Sala retrace sa trajectoire personnelle très tôt marquée par les figures tutélaires, mais non moins écrasantes, de ses grands-pères, héros de guerre et de la résistance.

    En convoquant son point de vue de petit garçon, il nous plonge dans une majestueuse et foisonnante exploration de l'enfance et de l'adolescence.
    Le recours à l'imaginaire permet d'approcher les zones d'ombre et les failles à bonne distance, tout en recomposant un parcours d'apprentissage et de transmission universel pour le lecteur.
    Sans oublier la saveur impérissable des courses en vélo, de la découverte des premiers morceaux de rap US, des premiers temps d'initiation artistique à l'école Emile Cohl.

    Les Pertuis vous conseille

    Intime et touchant, l'auteur convoque ses souvenirs familiaux sur 40 ans. L'illustration est absolument somptueuse ! Une expérience visuelle incroyable et riche en émotions. Superbe ! 

    Alexandra

  • L'aube sera grandiose...
    Lorsque Franklin Starlight, âgé de seize ans, est appelé au chevet de son père Eldon, il découvre un homme détruit par des années d'alcoolisme. Eldon sent sa fin proche et demande à son fils de l'accompagner jusqu'à la montagne pour y être enterré comme un guerrier. S'ensuit un rude voyage à travers l'arrière-pays magnifique et sauvage de la Colombie britannique, mais aussi un saisissant périple à la rencontre du passé et des origines indiennes des deux hommes. Eldon raconte à Frank les moments sombres de sa vie aussi bien que les périodes de joie et d'espoir, et lui parle des sacrifices qu'il a concédés au nom de l'amour. Il fait ainsi découvrir à son fils un monde que le garçon n'avait jamais vu, une histoire qu'il n'avait jamais entendue.

    Les Pertuis vous conseille

    Superbe adaptation de l'excellent roman de Richard Wagamese. Les dessins et le scénario dépeignent à merveille l'essence du texte original. Un vrai coup de coeur ! 

    Alexandra

  • Monte à bord de notre vaisseau scientifique et plonge dans le monde mystérieux de l'océan, depuis la surface jusqu'aux abysses, à plus de 11 000 m de profondeur. Là, dans l'obscurité hostile des fonds marins, vivent d'étranges créatures comme l'araignée de mer géante, le dragon des abysses, la pieuvre de verre, le poisson-vipère ou encore le célèbre calmar géant.

    Comment la vie est-elle possible en eaux aussi profondes ?
    Comment ces créatures respirent-elles ?
    Comment peuvent-elles voir dans le noir ?
    Comment créent-elles leur propre lumière ?

    Ce livre fascinant te fera découvrir l'un des endroits les plus méconnus de la planète et te dévoilera toute la vie et les merveilles qui s'y cachent.

    Les Pertuis vous conseille

    Une plongée merveilleuse dans les profondeurs abyssales des océans. Des poissons lumineux, des méduses plus grandes que des immeubles, des crevettes transparentes, voilà ce qui vous attend, le tout sublimé par des illustrations à couper le souffle. Assez courageux pour plonger ? 

    Justine

  • Des animaux qui chantent faux, qui ne volent plus ou qui font des trucs dégoûtants... L'existence de ces bestioles peut sembler improbable, mais n'allez surtout pas croire qu'elles n'existent pas. Le professeur O'Logh les a si scrupuleusement examinées ! De découverte en découverte, il a parcouru le monde en quête de créatures toutes plus ahurissantes les unes que les autres. Ses recherches sont désormais à votre portée !

    Les Pertuis vous conseille

    Un album tout doux, tout drôle et tout tendre qui alimente l'imagination des plus jeunes. Faites la chasse au sangloustique ou au limousse, après tout, ils existent peut-être ! 

    Justine

empty