Coups de coeur

  • Coup de cœur de Manon

    Iséa, une jeune fille timide et solitaire, a grandi entourée d'amour et de tendresse grâce à sa nounou-robot Debry. Mais dans ce monde ségrégationniste où les androïdes sont asservis, cette relation est très mal perçue et notamment par la mère de cette jeune héroïne qui va renvoyer Debry. A l'aide de son seul ami, Iséa va partir à sa recherche et se confronter à de terribles épreuves.

    Une BD qui allie science-fiction et aventure avec de belles références littéraires!

  • Les jardins statuaires

    Jacques Abeille

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de cœur de Didier

    Les Jardins Statuaires est un long, lent voyage initiatique, durant lequel un voyageur suit un guide qui lui fait découvrir une contrée inconnue, dans laquelle il existe des domaines où vivent des communautés de jardiniers qui font pousser des statues en s’appuyant sur des règles précises, minutieuses, protocolaires. Les descriptions des jardins sont décrites avec force de détails, l’écriture est pointilleuse, hypnotique, addictive. La découverte des mœurs des jardiniers interroge, le traitement des femmes pose questions, on sent qu’un bouleversement va faire évoluer ces communautés figées dans des traditions séculaires. Avec ce livre, Jacques Abeille nous invite à la réflexion sur des modèles de société basées sur des traditions annihilant l’individu et les libertés, mais qui peuvent s’écrouler sur elles mêmes comme des statues. Lire Les Jardins Statuaires demandent parfois de l’exigence, de la patience, mais la récompense est à la hauteur de ce chef d’œuvre.

  • Le livre des heures

    Anne Delaflotte Mehdevi

    Coup de cœur de Cécile

    Le point de départ de ce roman, c'est la couleur. Les couleurs. Paris fin du Moyen Age, tout se passe sur le pont Notre-Dame, dans la demeure et l'atelier d'enluminure de l'Etoile d'or . Marguerite, jeune, passionnée, tenace et brillante, nous entraîne dans son univers arc en ciel. On nous conte son histoire de fille, de femme, et d'enlumineresse (quel mot extraordinaire), elle qui parvient avec force et talent à s'imposer à cette époque, dans ce milieu très masculin. La douce voix d'Anne Delaflotte Mehdevi nous ravit une fois encore, et nous plonge avec délice à la découverte du monde de l'enluminure. Un roman qu'on se plaît à lire à voix haute pour en savourer la musique, comme on en savoure chaque pigment.

  • Six mois par an

    Clara Duarte

    Coup de cœur de Manon

    La vie de Ro n'a rien de singulier puisque, d'aussi loin qu'elle s'en souvienne, elle n'a jamais vécu que 6 mois par an. De septembre à mars, elle disparait de la vie de ses proches qui ne se doutent de rien. Mais cette fois, Hana va se souvenir et tout faire pour découvrir ce qui arrive à Ro. Une histoire d'amour aux frontières du surnaturel !

  • Lucien

    Guillaume Carayol

    Coup de cœur Didier

    Lucien, c'est un doux, un gentil, un tendre, un simple bonhomme. Mais Lucien, il peut se mettre en colère, et là, ça peut faire mal ... Mélange de douceur et de noirceur, bel hymne à l'amitié, le dessin est subtil porté par des planches à la Sempé. Touchant !

  • Le petit frère

    Jean-Louis Tripp

    Coup de cœur de Manon

    Dans ce roman graphique intimiste, Jean-Louis Tripp évoque la mort brutale de son petit frère âgé d'a peine 12 ans. Ce récit cathartique lui permet d'exprimer une culpabilité trop longtemps refoulée et de briser le tabou familial qui entoure l'accident. Incroyablement touchant.

  • L'autre moitié du monde

    Laurine Roux

    Coup de cœur de Didier

    Laurine Roux nous avait déjà amené à suivre une jeune femme dans son dernier roman “Le sanctuaire” au sein d’une montagne en nous décrivant de façon habitée la nature. Ici, nous retrouvons Toya, jeune fille d’un couple de paysans, Pilar et Juan, qui travaillent pour une sombre Marquise et son triste fils Carlos. Toya voit son père se tuer à la tache dans les rizières du delta de l’èbre avec d’autres familles de paysans, et sa mère Pilar gérer les cuisines du château en essayant d’éviter les assauts répétés de Carlos, le petit marquis. La nature est de nouveau merveilleusement décrite, mais encore plus, ce sont les conditions des paysans, des ouvriers et les rapports avec les nobles, l’église et les bourgeois dans l’Espagne des années 30 qui sert de trame à ce roman. Nous suivons l’évolution de Toya, sa découverte de la lutte pour la liberté, de la création des syndicats comme la CNT, de sa découverte de la culture et de la musique avec l’aide de l’instituteur Horacio, du combat des anarchistes, communistes, républicains unis contre le franquisme et le fascisme. Le récit est poignant, bouleversant, au fur et a mesure de la lecture, l’émotion gagne, les yeux rougissent, la rage monte, la mort est présente, mais la vie finit par gagner … “Le sanctuaire” était une réussite, “L’autre moitié du monde” est indispensable. Les anguilles cherchent toujours à revenir là où elles sont nées …

  • Soixante printemps en hiver

    Ingrid Chabbert, Aimée De Jongh

    Coupe de cœur de Manon

    Après avoir consacré sa vie à sa famille, Josy se réveille au matin de ses 60 ans et décide de tout quitter pour se reconnecter à ses désirs profonds. Plein d'émotions, cet album prouve qu'il n'est jamais trop tard pour se découvrir.

  • Knut

    Olivier Saison

    Coup de cœur de Didier

    Installez vous dans les larges sièges de la Buick rouge 50 de Knut, suivez le dans son road movie avec pour seul bagage son sac rempli de billets et un livre sur Diogène. Faites connaissance de ces femmes croisées sur la route, toutes différentes, bien souvent perchées sur des talons aiguilles, vêtues parfois de latex, mais le plus souvent de bas dont les couleurs varient, passant du rose au noir. L'écriture colorée et sexy est proche de Tarantino, fantasque comme Vian, et le scénario digne de Lynch.

  • Le serpent des blés

    T. M. Rives

    Coup de cœur Cécile

    Il est de courts textes américains qui ont un je ne sais quoi de plus, d'unique, de magique. On ne sait pas pourquoi ni comment mais on est doucement happé, envoûté, entièrement sous le charme. On se laisse faire avec plaisir par cette prose impressionniste que l'on lit comme on contemple un tableau. Le serpent des blés de T.M. Rives c'est ça, une parenthèse enchantée, une brève tranche de vie dont on savoure chaque mot, chaque phrase. On sourit, on espère, et on comprend qu'on vit un merveilleux et éphémère moment de poésie.  

  • Sans loi ni maître

    Arturo Pérez-Reverte

    Coup de cœur Didier

    Négro, chien métis, croisement de mâtin espagnol et de fila brasileiros, ancien chien de combat, part à la recherche de deux de ses compagnons disparus, et va revivre l’enfer des arènes. Il y a du Spartacus dans ce roman, des chiens qui rappellent les gladiateurs dont certains n’aspirent qu’a retrouver leurs foyers quand d’autres ont des rêves de liberté sans loi ni maître. La description des combats est parfois glaçante, la mort et le sang règnent au milieu des cris des humains pariant sur une issue sombre emmenant le vaincu vers l’Obscure Rive. C’est cru, mais les dialogues entre les chiens emprunts de philosophie au bar de l’abreuvoir autour d’une lapée anisée amènent une pointe d’humour.

  • Jouissance

    Ali Zamir

    Coup de cœur Didier

    Imaginez un livre qui n’a pas de chance, jeté de poubelle en poubelle, qui vous raconte une histoire, entendons nous bien, ce n’est pas l’écrivain, mais bien le livre qui vous narre, tout en vous narguant, en vous invectivant, l’histoire dont il a été le témoin, sans ponctuations, avec un verbe non apprivoisé, oserez-vous tourner la page ? C’est brillant, drôle, parfois loufoque, souvent inattendue, et comme dis le livre dans sa première page : “Mais qui êtes vous, lecteur, un être en herbe ou en gerbe ? Je n’en crois pas mes lettres, vous avez donc mordu, savez-vous dans quelle drôle de galère vous vous embarquez ?”

  • Nom

    Constance Debré

    Mot de Didier

    La mort en préambule, du père, de la filiation, des origines, de la cellule familiale, pour arriver à un chemin de dépouillement, de nihilisme absolu pour une liberté d’être, d’exister. Constance Debré est d’une radicalité salutaire, un rejet de toutes valeurs pour arriver à trouver son moi. Moi aussi physique en modifiant son apparence, cette tête rasée avec un sabot de 2 toutes les deux semaines, courir, nager, aimer les corps d’autres femmes sans jamais s’attacher. Il y a du Diogène dans cette philosophie, du Max Stirner dans ce programme politique, et beaucoup de courage dans ce livre …

  • Nettoyage à sec

    Joris Mertens

    Coup de coeur Didier

    François, livreur pour une blanchisserie, vit le reste de son quotidien entre les bières et ses cigarettes qu'il consume avec ennui. Un seul rayon de soleil, jouer au lotto toujours les mêmes numéros et espérer gagner pour faire plaisir à Maryvonne, une jeune maman qui tient un kiosque à journaux. Mais le destin peut parfois être plus joueur ... De sublimes toiles vous plongent dans l'ambiance des années soixante au sein des grands boulevards parisiens, mais aussi sur les banquettes des bistrots populaires. On suit les livraisons de François, en s'arrêtant sur chaque page tant les détails graphiques vous retiennent et vous emportent, tout comme lui, vous avez froid et regrettez de ne pas avoir de parapluie. Chef d’œuvre graphique noir et mélancolique, à ne pas rater !

  • Le voyant d'Etampes

    Abel Quentin

    Coup de cœur Stephan

    Pour son second roman, Abel Quentin nous propose un véritable bijou! Sur le fond d'abord: un anti-héros soixante-huitard romantique et cynique, complètement décalé dans un monde de réseaux sociaux, de codes, de relations exacerbées. Sur la forme ensuite; cet avocat qui manie la langue française avec délectation nous propose un ouvrage à la fois très bien écrit, agréable à lire.   Sélectionné au Renaudot et Fémina, et lauréat du prix de Flore nous avons adoré et nous ne sommes pas les seuls... Son premier roman, "soeur" avait également été dans la première liste du Goncourt.

  • P.R.O.T.O.C.O.L.

    Stéphane Vanderhaeghe

    Coup de Cœur DIDIER

    Des vignettes polyphoniques de vies. Des portraits croisés où même les rats ont droit de citer. Des tags sur les murs de la ville, certains dénoncent, d’autres posent questions, et parmi eux, P.R.O.T.O.C.O.L. Un inconnu dont le parcours est suivi par les caméras de surveillance. Un couvre feu après 22H00 suite à des émeutes, un président candidat à sa propre succession, des migrants, des SDF, une milice, une répression, le chômage pour les plus jeunes … Un suspense haletant, les pages se tournent pour savoir, pour comprendre, quel est ce P.R.O.T.O.C.O.L ? Livre Orwellien, social, politique, d’une force incroyable, mais aussi avec des portraits touchants, ça sonne toujours juste. Le mur est devant nous, et ne faisons rien pour l’éviter, plus dure sera la chute … Un ouvrage référence qui va laisser des traces !

  • Marcello & co

    Thomas Vinau

    Coup de cœur Didier

    La plume de Thomas Vinau nous narre une histoire simple dans de possibles mondes parallèles avec une poésie qui nous réchauffe l'âme. Nous devrions tous décider de suivre un Marcello, d'oser grimper un mur afin de découvrir des jardins cachés au milieu du bordel ambiant de la ville.

  • Et dans nos coeurs, un incendie

    Elodie Chan

    Coup de Coeur Manon

    C'est avec une grande habileté qu'Elodie Chan se fait un nom avec son premier roman Et dans nos coeurs, un incendie, publié dans la collection X' des éditions Sarbacane. Aussi bien en prose, en vers, qu'en messages et autres formes de dialogues, la plume de l'auteure allie une grande diversité de procédés d'écriture pour proposer un texte poignant qui nous embarque dans une histoire d'amour entre deux adolescents torturés. Un ovni de la littérature jeunesse à lire dès 14 ans. Le petit + : la playlist qui accompagne la lecture!"

  • Blackwater : l'épique saga de la famille Caskey t.1 ; la crue

    Michael Mcdowell

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de Coeur

    Merci aux éditions Monsieur Toussaint Louverture de permettre aux lecteurs de découvrir cette œuvre fantastique ! On engloutit ce 1er tome comme les eaux de la Blackwater engloutissent parfois les terres de Perdido. On se régale à l'idée de se plonger dans le tome 2 pour retrouver les tribulations de la fascinante, et oppressante famille Caskey., et de repartir dans cet Alabama du début du 20ème siècle aux allures gothiques. Il y a du Edgar Alan Poe chez McDowell, et il y a du Mcdowell chez Stephen King. A peine fini, on en redemande, et ça tombe plutôt bien car c'est une saga en 6 tomes, et en poches juste sublimes dans une bibliothèque. A lire sans modération et de toute urgence

  • L'oiseau rare

    Guadalupe Nettel

    Les Pertuis vous conseille

    C'est un cataclysme que subit Laura lorsque son amie tombe enceinte, rompant leur promesse d'ados. En découle la désillusion d'une maternité rêvée, survendue par tout ce qui peut nous entourer versus un enfant intérieur à soigner pour vivre en paix avec. Tandis qu'Alina va chercher à créer ce lien mère-fille soit disant inné avec sa petite Inès, Laura, elle, va doucement se prendre d'affection pour des enfants qui ne sont pas les siens. Un roman plein de douceur, de recherche de paix, une quête de soi, de la guérison de ses propres blessures. Un hommage aux enfants que nous avons été, que nous ne seront plus et de ceux qui n'ont jamais été.

    Justine

  • Partout le feu

    Hélène Laurain

    Les Pertuis vous conseille

    Un deuil qui ne se fait pas, des relations familiales faites de tensions et d'incompréhensions, un activisme politique qui isole. Ce premier roman brûle, une écriture incandescente, dénuée de ponctuations, jetée comme des SMS donne un rythme haletant au récit. Une réussite ! 

    Didier

  • Les roses fauves

    Carole Martinez

    En stock

    Ajouter au panier

    Les Pertuis vous conseille

    Mélange de Moyen-Âge réaliste et de médiéval merveilleux, nous suivons la voix de Blanche petite fille de 10 ans au début du récit, fragile en apparence mais forte et insoumise en sa vraie nature. Un univers singulier où l'on cotoie un cheval aussi doux qu'impétueux, une rivière enchantée et parfois démoniaque. Monde magique et envoûtant, porté par une écriture poétique. 

    Cécile

  • Mémoires de prison d'un anarchiste

    Berkman/Reuss/Denes

    Les Pertuis vous conseille

    Berkman, anarchiste russe, purge une peine de 14 années de prison pour une tentative d'assassinat sur un magnat de l'acier. Nous sommes en 1892. Il nous décrit l'horreur de l'univers carcéral dans lequel il découvre l'amour pour un autre homme, mais aussi des espoirs de lendemain révolutionnaire.  Récit bouleversant digne de la grande littérature russe. 

    Didier

  • Voleuse

    Lucie Bryon

    Les Pertuis vous conseille

    Une BD tendre et drôle qui se déguste comme une douce et suave cuillère de miel. Ella, lycéenne fun et irrésistible avec sa bouille de "Kiki de tous les Kikis" flashe sur la calme et discrète Madeleine. Au cours d'une soirée où elle tape l'incruste, une fois de plus, le contact se fait et la magie opère. Mais une cocasse histoire de vol va se glisser au sein de cette divine idylle et tout pimenter.  La mise en couleur, les thématiques abordées, le ton adopté, les personnages attachants, l'humour, enfin TOUT concourt à nous faire passer un petit moment de plaisir.

    Cécile

empty