Visions d'Afrique Bandes Dessinées

  • Un livre évènement qui réunit les plus grands dessinateurs et dessinatrices de presse issus de tous les horizons du continent africain et qui luttent dans leurs pays respectifs pour ce droit fondamental qu'est la liberté de la presse. Plantu et Cartooning for Peace ont réuni une sélection de leurs dessins les plus marquants, dont l'ensemble constitue un recueil unique. Une cinquantaine de caricaturistes dont Zapiro, Gado, Glez, Dilem, Alaa Satir, Sherif Arafa, Zohoré, ou encore Willis from Tunis représentent une vingtaine de pays. Certains ont commencé à exercer leur métier dans des conditions souvent difficiles.
    D'autres y sont venus au monde. Tous ont en commun d'avoir compris que le dessin constitue l'arme idéale pour écrire leur société et fustiger ses maux, et ce malgré les intimidations et, pour certains, les incarcérations, dont ils sont victimes.
    L'Afrique, c'est depuis toujours le pays de la palabre et du dialogue entre cousins de plaisanteries qui savent pousser très loin la raillerie et l'autocritique.
    Ces dessins forment les marqueurs de l'histoire contemporaine de l'Afrique. Mais ces artistes ne se privent pas pour décocher certaines de leurs flèches à l'échelle planétaire. Ils nous voient autant que nous les regardons, et leur vision de force, de pertinence et de vérité, répond à un seul mot d'ordre qui se répète de planche à dessin en salle de rédaction : « Dessine-moi la liberté ».

  • Rien à perdre

    Chadia Chaibi-Loueslati

    • First
    • 29 Octobre 2020

    Au collège, toutes les filles de sa classe commencent à avoir des seins. Pas elle. Pour Chadia, c'était une autre histoire... Elle avait d'énormes seins ! Le genre de poitrine qui propulse direct dans le monde des adultes, alors qu'elle n'était pas encore prête à y entrer.
    Comment peut-elle alors se réconcilier avec ce corps qui suscite regards et commentaires dégradants, mal-être et tristesse, mais aussi douleurs physiques bien réelles ? Après des années de déni, elle prend la bonne décision. Après tout, elle n'avait rien à perdre !

  • Après le succès de Famille nombreuse, Chadia poursuit son cheminement familial avec Nos vacances au bled.La famille s'est agrandie et vit en banlieue parisienne. Les parents décident d'acheter un terrain en Tunisie et d'y faire construire LEUR maison pour se rapprocher de la famille restée au bled et de pouvoir partir en vacances chaque été.
    Tout s'organise rapidement. Les enfants sont surexcités, certains prendront l'avion, les parents chargent la voiture à bloc. Pour les enfants c'est la découverte d'une autre culture et pour les parents, c'est la gestion du chantier qui prendra toute leur énergie.
    Ces vacances d'été resteront à jamais gravées  dans la mémoire de Chadia et de ses frères et soeurs.  Cet album est une ode à la famille.

  • Chadia Chaibi Loueslati signe ici son premier roman graphique.
    Elle raconte l'histoire de sa famille et de ses parents, le Daron et Omi, qui ayant quitté la Tunisie, sont venus s'installer en France dans les années 1960. C'est une saga familiale, la découverte d'un pays et de toutes ses bizarreries culturelles et administratives au travers de l'épopée d'une famille immigrée. La ténacité et le courage, l'humour et la chaleur de cette famille nombreuse, le talent de l'auteure font de ce livre une oeuvre originale et passionnante.

  • Un vaste choix d'histoires : des contes de sagesse, des contes d'animaux ou des contes initiatiques, pour rêver et voyager au coeur de l'Afrique de l'Ouest, sont ici réunis dans ce beau recueil grand format. Le principe de fonctionnement qui a fait le succès de la collection reste le même : les enfants pourront choisir quelle histoire lire grâce aux références de lieux, de personnages, d'âge ou encore de temps de lecture données par des sommaires placés dès le début du recueil.

  • Lorsqu'une adolescente européenne participe malgré elle à une mission humanitaire au Sénégal, elle se confronte à un nouveau monde, de nouvelles coutumes et un nouveau rythme de vie, loin de tout ce qu'elle connait. Entre clichés, préjugés et ignorance, elle découvrira une culture sensuelle et hospitalière, des paysages d'une beauté insolite et une société aux problématiques bien spécifiques.
    Prix du meilleur 1er roman Graphique à Valence.
    Par l'auteure de "Géante, histoire de celle qui parcouru le monde à la recherche de la liberté".

  • Le corsaire de la république. De braves gaillards comme Robert Denard, on n'en fait plus. Depuis tout petit, ce grand rêveur a la bougeotte et ne pense qu'à s'évader loin des terres de Gironde où ses parents se sont embourbés. Ce qu'il attend de la vie, c'est qu'elle soit riche, plurielle, palpitante... Pendant les années de la Seconde Guerre mondiale, Bob est trop jeune pour pouvoir vraiment participer, pourtant, l'excitation et l'adrénaline qu'il recherche tant, il les pressent dans ce conflit.
    Alors en 1946, à 16 ans, il s'engage dans l'armée. Mais Robert est un électron libre, violent, inconséquent et indiscipliné : il ne correspond pas tout à fait au profil type du bon soldat. En 1952, au terme de la guerre d'Indochine, après avoir fait le plein d'exotisme, de sensations fortes et de toutes sortes d'excès viciés, ce n'est toujours pas assez. Il quitte l'armée qui n'a plus rien à lui offrir, mais ce n'est que le début de l'histoire.
    Très bientôt, quand la France aura besoin de salir ses mains, c'est à celles de Bob Denard qu'elle aura recours. D'ailleurs, ça tombe bien ! En Afrique, le processus de décolonisation pointe le bout de son nez et ça n'aura rien de propre. En parant l'existence du plus célèbre des mercenaires Français d'une touche d'humour légère et ironique, Olivier Jouvray souligne l'absurdité et la cruauté de cette figure controversée.
    Supporté par l'expressivité des dessins de Lilas Cognet ainsi que par sa grande palette de styles graphique, ce récit biographique fascine. Il nous fait parcourir l'ensemble d'une vie faite de coups d'états et de rebondissements entre le Yémen, le Congo, le Gabon ou le Rwanda.

  • Le taxi-brousse reprend la route pour un trajet inhabituel : cette fois, c'est Sène qui conduit, Papa Diop est passager d'honneur ! Que de monde, lors de la remise en service du célèbre minibus ! De nombreux touristes étrangers ont réservé leur place pour ce nouveau départ vers le Sud du Sénégal.

  • J'entends la chanson du monde qui change.
    Il chante d'une voix haute et fière.
    Je ne crains pas le monde qui change, Alors je chante avec lui.

    La chanson du monde qui change invite le lecteur, dès 4 ans, à un voyage poétique dans lequel l'espoir est au coeur du récit. Par la voix de la jeune héroïne, les lecteurs découvrent qu'ils ont le pouvoir d'apporter des changements, grands ou petits, dans le monde, et d'abord en eux-mêmes.

  • Près du fleuve Niger, un enfant est né, un enfant pas comme les autres, aux yeux un peu rouges, un enfant noir à la peau blanche. Un enfant albinos, considéré en Afrique comme une créature maudite.
    Cet enfant se nomme Salif Keita, et deviendra, malgré tout, malgré les vieilles croyances, les attaques et le mépris, un chanteur hors norme, la voix d'or de l'Afrique.
    Une histoire pleine d'espoir, rythmée comme une belle chanson par Michel Piquemal, et illustrée avec sensibilité par Justine Brax.

  • Au printemps 2014, Troubs et Benjamin Flao partent sur l'archipel de Tuamotu, au large de Tahiti, suivre une mission scientifique qui veut relancer la fabrication des Va'a Motu, les bateaux traditionnels polynésiens. La mission ne se fera malheureusement pas immédiatement, mais nos deux compères n'en profitent pas pour se tourner les pouces. Prenant leur courage à quatre mains, ils fabriquent eux-mêmes des pirogues, vont à la rencontre des autochtones, parcourent les lagons, plongent, et trouvent même le temps de dessiner, beaucoup dessiner.

  • En Andalousie, de nos jours. Il se nomme Manuel, sa famille est originaire d'Andalousie, mais il a vécu en France jusqu'à ce qu'il décide de revenir s'y installer. Il a un ami gitan qui se nomme Benito, un chanteur hors norme. Manuel et Bénito sont inséparables. Car, ce qui lie avant tous les deux jeunes hommes, c'est l'amour du flamenco, le vrai, le pur, pas le flamenco rock comme peuvent le jouer certains frimeurs méprisables (mais qui, à contrario, gagnent très bien leur vie). Ces « mauvais garçons » vivent au jour le jour d'expédients. Seul leur amour des femmes leur fait tourner la tête. Mais quand Manuel tombe amoureux de la belle Katia, assistante sociale auprès de gitans, la rivalité s'installe.

  • L'histoire se passe dans l'archipel de Lamu, au large du Kenya.
    Günter est un marin hollandais qui n'hésite pas à jouer les trafiquants si les commandes légales ne suffisent pas. Naim, un gamin d'une dizaine d'années, orphelin, habite chez sa tante.
    Il refuse d'aller à l'école coranique (il est peu enclin à la discipline), et fait souvent l'école buissonnière. Il vit de petites magouilles (plutôt que d'éplucher des crevettes pour « l'Indien »).
    À quelques encablures de là, dans la brousse de Kililana, au coeur de la mangrove, Ali, un vieillard solitaire, survit de la pêche et de la cueillette, coupé du monde.
    À côté de sa cabane, un arbre a poussé.
    Avec le temps, celui-ci est devenu un impressionnant autel couvert d'objets divers, de tissus, de carcasses animales. Mais le lieu est convoité par des promoteurs immobiliers français qui rêvent d'en faire un complexe touristique.
    Les destins de ses personnages vont se croiser pour un grand récit d'aventure, dans un pays que l'auteur connaît parfaitement...

  • Kililana song t.2

    Benjamin Flao

    Recherché par son frère Hassan et par Jahid, qui pense qu'il est parti seul à la dérive sur son bateau, le petit Naïm est aux mains d'Ali, le vieux « fou ». Ce dernier lui raconte qu'il est le dernier descendant des gardiens de l'arbre. Depuis des siècles, ses ancêtres veillent sur le corps géant de Liongo Fumo, le dernier héros de son peuple, qui est enterré sous cet arbre sacré. Et maintenant il faut déplacer la dépouille de Liongo Fumo, car des blancs veulent construire un golf et une résidence touristique de luxe à l'emplacement même de l'arbre sacré. Pendant ce temps, Jean-Philippe, de plus en plus sous l'emprise de la drogue, voit ses relations avec Suzy se dégrader. Quant à Günter, prisonnier d'un groupe d'islamistes, il est sommé de retrouver la cargaison qu'il a jetée par-dessus bord.

  • Essence

    ,

    Achille, un jerrican à la main, déambule dans un dédale de couloirs dans un bâtiment immense, étrange... Enfin, il trouve une ouverture.
    Ébloui par le soleil, il se dirige vers une Ford Mustang blanche.
    À côté, une belle femme brune l'attend. Ils vont pouvoir repartir.
    La femme lui demande de reprendre le cours de ses souvenirs alors qu'ils roulent dans un paysage désertique. Se souvient-il de ce qu'il lui est arrivé avant de se retrouver ici, avec elle ? Achille a mal à la nuque et voit un étang gelé dans la brume, une Porsche 911 jaune en plein milieu, à moitié immergée. Un homme semble être à l'intérieur... Mais ça ne peut être lui, il n'a jamais eu de Porsche... Et puis qu'est-ce qu'il fait là, dans cette voiture, avec elle, alors qu'il ne l'a jamais vue et ne connaît même pas son nom ?
    Alors, elle lui révèle la vérité : il est au « paradis » (plutôt le purgatoire, ou la purge) des pilotes, et elle est son ange gardien. Pour en sortir, il va falloir comprendre comment il est mort pour trouver la paix...

    Essence, c'est la rencontre magique et déjantée de deux auteurs d'exception qui ont partagé leurs univers. C'est un récit hors norme où tout peut arriver, c'est aussi un livre au format particulier, plus carré, pour les images en cinémascope ! Essence, c'est aussi l'une des plus belle course poursuite de voitures de l'histoire de la bande dessinée !

empty