Beaux Livres

  • Un beau livre haut en couleurs et savoureux sur la cuisine africaine subsaharienne. Les meilleures recettes du Gabon, Sénégal, Côte d'Ivoire, Cameroun, Congo, Éthiopie, ainsi que des recettes inédites par le chef Anto Cocagne. Et en plus des recettes, des textes, des ambiances et des portraits de personnalités d'origine africaine (Soro Solo, la chanteuse Mamani Keita...) qui évoqueront leurs souvenirs de cuisine, leurs plats favoris et les images sensorielles auxquelles ils sont rattachés.

  • Une petite île dans le canal du Mozambique : Mayotte. Une nature et une mer généreuses : les ingrédients nécessaires pour que sa cuisine d'inspiration africaine, trouve son originalité dans l'utilisation exclusive des produits locaux. Principalement à base de poissons, de légumes et de fruits, le tout souvent grillé, ces recettes traditionnelles n'ont rien à envier à celles que l'on nous propose pour les pique-niques d'été par exemple, ou les régimes riches en fruits et légumes. La population mahoraise, dans son environnement idyllique, aurait-elle au fil du temps trouvé la cuisine idéale : adaptée à la nature qui l'entoure tout en étant saine et gourmande ? Ce livre vous propose d'en apprécier l'exotisme, les saveurs et la fraîcheur.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Mali

    Cisse/Desjeux

    Le Mali est un pays immense en plein coeur de l'Afrique de l'Ouest. Il s'étend des étendues sahariennes du Tanezrouft aux savanes arborées du Wassoulou. Bordé à l'ouest par le fleuve Sénégal qui favorisa les conquêtes d'El Hadj Omar et des Français, il est traversé par le fleuve Niger, berceau de brillantes civilisations. Il reste de nombreux témoignages de ce passé dans les villes de Djenné, Tombouctou, Mopti ou Gao et, surtout, à travers une culture très contemporaine qui fait du Mali un des pays les plus féconds d'Afrique de l'Ouest. Ces racines culturelles, ancrées dans la tradition, s'expriment par la musique, le cinéma, les arts plastiques, la littérature... La vraie richesse du Mali réside sûrement dans cette extraordinaire part d'humanité qui perdure malgré les difficultés d'un environnement difficile. Catherine et Bernard Desjeux fréquentent depuis de nombreuses années ce pays, comme on fréquente un ami, avec complicité sans complaisance.

  • Ces contes venus des quatre coins de la côte d'ivoire mettent en scène ses héros légendaires : le lièvre, l'araignée, le margouillat, l'hyène, la panthère, le lion.
    Et le paysan naïf, la femme rusée, le chasseur infatigable, le roi au coeur dur ou tendre, le génie colérique ou bienfaisant, le bon dieu juge et arbitre qui se tient dans le ciel et vous envoie une corde quand il vous invite chez lui, là-haut. leurs histoires, aussi variées que les villages oú elles sont nées, frappent par leur extrême liberté de ton, leur usage du merveilleux comme d'un ustensile commun, leurs moralités sou-vent déconcertantes.
    On y retrouve surtout le rire et l'humour africains, remèdes suprêmes contre les mauvais coups du sort, déguisements subtils de la sagesse.

  • Ce livre consacré aux vodun et orisha constitue une somme de documents exceptionnels. Ce livre témoignage montre l'évolution d'un culte fondé autrefois sur l'initiation et le secret, qui revendique aujourd'hui une dimension culturelle, ciment d'une société où la religion relie les hommes et le cosmos. Au cours d'un premier et long séjour d'un an et demi suivi de plusieurs autres, Catherine et Bernard Desjeux ont pu partager et vivre un grand nombre de cérémonies où les morts deviennent les membres les plus importants de la société des vivants.

  • Ce livre nous emmène en voyage tout au long de la Seine, de la source à l'embouchure, et nous en fait voir de toutes les couleurs. Grâce à leurs nombreuses rencontres, Catherine et Bernard Desjeux établissent un lien entre les diverses facettes de ce fleuve : la petite rivière primesautière, les grands lacs-réservoirs de Champagne, leur rôle dans la protection contre les crues et le soutien d'étiage, la région parisienne et Paris la ville lumière, la Seine normande, l'estuaire, porte ouverte sur le vaste monde.

    Ce livre vivant relate des scènes de vie variées. Se dessine au fil des pages, par le texte et l'image, l'esprit d'une Seine complexe que l'on croit connaître.

  • Bordé par des villes mythiques comme Tombouctou et Djenné, frontière mouvante entre le Sahara et le Sahel, le fleuve Niger, fleuve vivant, fleuve de vie, est le coeur du Mali.
    Sur l'eau et sur ses rives l'activité est intense. Pêcheurs, piroguiers, artisans, agriculteurs... s'y partagent l'espace. Pour combien de temps ?

  • Ce livre est un regard, un partage. Jeux de miroir, miroir du je.
    Quelques images en résonnance de cinquante ans de voyages.
    Nous avons toujours eu une formidable envie, donner à voir l'autre à l'autre : celui qui va à l'école, mange, joue, prie, pleure ou sourit.

    Au-delà des images mentales, riches/pauvres, Noirs/Blancs, ce livre met en scène un face à face imaginaire. De l'Afrique noire à la Loire, de Tombouctou à Ouessant, du Sahara à chez moi, d'ici à là-bas, nous sommes tous des autres.
    Des moments de tendresse, d'humour, de vie. La diversité des situations écrit en lumière la rencontre de parallèles... Nos semblables sont-ils pareils ? Bienvenue chez vous.

  • Touareg du xxie siecle

    Ag Maha/Desjeux


    c'est parce qu'il a envie de partager son expérience qu'issouf ag maha a écrit ce livre.
    il nous décrit la vie de cette génération de touaregs, " nés vers " le début des années 60, qui connut les craquements d'une culture malmenée par les bouleversements de l'histoire : les coups d'etat, la scolarisation, la rébellion et, surtout, les terribles sécheresses. il a longtemps hésité entre une vie rangée d'expert ou de consultant et celle d'éleveur de chameaux pour laquelle il reconnaît avoir une grande passion.
    aujourd'hui il a trouvé un équilibre entre le centre de recherche en agroécologie d'agharous, une certaine forme de tourisme solidaire en partenariat avec le point afrique, l'association croqu'nature, atalante et son association pour le développement durable et la solidarité (adds). ce livre foisonne d'anecdotes vécues, de réflexions. son intérêt réside dans le récit de l'intérieur d'un monde trop souvent voilé par l'opacité des fantasmes et l'exotisme.
    c'est aussi une formidable leçon de courage d'un homme responsable, solidaire des siens, tourné vers le monde, résolument optimiste malgré les difficultés pour affronter le xxie siècle.

  • Geert Mommersteeg guide pas à pas le lecteur dans un monde étranger, celui des marabouts de Djenné, au Mali, et dans l'étroite imbrication entre les pratiques "magiques " de ces marabouts et les fondements de la foi musulmane. Il évoque également la vie sociale de Djenné, mais aussi la lumière, les sons et les couleurs de la ville.

  • Ce livre est rare. Il présente, d'une manière alerte et vivante, les témoignages de Bocar Cissé sur l'école coranique, l'école française, l'École normale d'instituteurs William Ponty au Sénégal, la vie au front des tirailleurs sénégalais, les écoles de brousse, l'engagement des instituteurs dans le nationalisme africain.
    Un témoignage capital pour comprendre le Mali contemporain.

    Une telle somme est d'autant plus précieuse que les personnalités de la génération de Bocar Cissé ont eu une existence d'une profondeur historique unique : leur enfance a été bercée du souvenir encore présent de la vieille Afrique. Elles ont connu également la période coloniale, la période des indépendances et l'irruption du monde moderne. Éducateur né, Bocar Cissé a tenu une place dans la construction du Mali : comme instituteur, comme père d'enfants dont certains jouent aujourd'hui des rôles de premier plan, puis comme chercheur à l'Institut des sciences humaines.

  • Le sociologue Mohamed Amara jete un regard positif et original sur un Mali en proie à la prédation des marchands d'angoisse. Le Mali agonise, tiraillé entre l'image fictive de " belle démocratie " des années 1990 et la situation cauchemar desque actuelle : narco-terrorisme au quotidien, inégalités sociales grandissantes et injustices prégnantes. Pendant ce temps, les angoisses des populations se dé-veloppent et deviennent le terreau de violences exacerbées : angoisse de la pensée unique, angoisse des conflits intercommunautaires, an-goisse de la pauvreté, angoisse de la pression sociale, angoisse d'un Etat dominant et écrasant, angoisse des élites corrompues et des ci-toyens corruptibles.
    " Le Mali doit penser son futur en termes de développement des libertés, de justice et d'un droit au bonheur pour tous. "

  • « Je vous emmène à Bello-Tounga, en pays dendi, dans le petit village de pêcheurs qui m'a vu naître. Nous sommes au bout du monde, à l'extrême nord du Bénin, sur la rive droite du fleuve Niger.
    Réputés dans toute l'Afrique de l'Ouest pour leur savoir-faire dans la prise en charge des maladies mentales, les Dendis sont inséparables du fleuve. Cette proximité avec l'esprit de l'eau - la déesse-mère Harakoye - leur confère une place particulière à la onction du religieux et du soin.
    Je vous convie ici à un rituel thérapeutique de renaissance, une couvade appelée Danfou, littéralement «mettre dans la case» ».
    Moussa maman Bello

  • Ce récit se déroule quelque part au Sahel, dans un pays imaginaire.
    Ce nom de " sans repère " y désigne toute personne dont on ne connaît pas l'origine. Dans ce livre, Albakaye Ousmane Kounta nous fait partager la dure existence d'un jeune esclave, un sans repère, au sein d'une famille nomade. En fait, nous sommes ici plutôt dans l'univers du conte philosophique, dans la tradition du " Candide " de Voltaire... Derrière la fiction et le jeu du récit, derrière les poétiques évocations d'un monde du désert dont l'auteur veut faire partager la saisissante beauté, se profile l'engagement " philosophique " d'Albakaye Ousmane Kounta qui dénonce, notamment, la dureté des relations entre maîtres et captifs.
    Bernard Salvaing

  • Ce livre nous introduit dans l'univers d'un des plus fabuleux musiciens contemporains : Salif Keïta. Nul ne pouvait mieux que son cousin et ami de toujours, Cheick Cherif Keïta, décrire cette incroyable destinée. Rail Band du Buffet-Hôtel de la Gare, Ambassadeurs du Motel de Bamako, Ambassadeurs internationaux, autant de formations musicales qui ont permis à Salif Keïta de gravir les marches de la célébrité mondiale et dont les noms évoquent mobilité, voyage. Ils trahissent le désir qui l'a animé très tôt, lui, l'albinos, le Noir à la peau blanche, de partir le plus loin possible d'une société qui lui refusait ses droits à s'affirmer comme homme à part entière. Ils trahissent aussi, comble du paradoxe, sa fierté sans compromis de revenir dans ce Mali mythique et dans son Mandé natal, terre dont il s'est donné vocation de colporter les belles valeurs d'humanisme aux quatre coins du globe. Ainsi, à la manière de son illustre ancêtre Soundiata Keïta, auquel il s'est souvent identifié dans sa lutte contre l'invisibilité sociale, Salif Keïta est parvenu, grâce à son talent artistique et une persévérance hors du commun, à s'imposer comme une des voix les plus envoûtantes de l'Afrique sur la scène de la World Music.

  • Sénégal

    Christian Saglio

    Dans les années quatre-vingt, Christian Saglio publie un livre magistral sur le Sénégal, best-seller, ouvrage de référence.
    Vingt-cinq ans plus tard, de retour au Sénégal comme directeur de l'Institut français, il nous fait de nouveau part de ses sentiments sur ce pays dont il parle la langue, avec lequel il entretient des rapports complices et passionnés. Un pays où rien n'a changé et où tout est différent. En réunissant le texte originel et le nouveau, écrit en 2004, ce livre parle sans complaisance d'une Afrique au présent, vécue à hauteur d'homme.
    Un style flamboyant souligne la liberté de ton, celle d'un ami qui mêle avec bonheur humour et tendresse.

  • On compare souvent l'afrique à un chaudron, image commode pour qui se tient à l'extérieur cette histoire se place au contraire à l'intérieur de l'afrique.
    Elle ne l'utilise pas comme décor, mais se meut dans le milieu réel oú se frottent les formes infinies de l'espoir et de l'injustice. beaucoup de personnages sont des africains, bien sûr, mais les deux principaux sont des blancs. l'un, andré juvénal, planté depuis assez longtemps en terre africaine pour désirer et redouter à la fois d'y prendre racine. l'autre, christian marion, que son métier de journaliste a envoyé là pour tout juger en un clin d'oeil.
    Mais au contact de juvénal, et jusque dans sa fin tragique, marion découvre ce qui se cache derrière les paysages fascinants, la menace étouffante de la forêt, les secrets inavouables de la ville noire-blanche. ii découvre la pire des maladies tropicales ; la certitude d'en savoir assez long sur l'afrique pour ne rien apprendre d'elle.

  • Soly Cissé est un artiste majeur qui, dans cette série de collages et tableaux, met en scène des personnages torturés par le doute, reflets des réflexions et accidents personnels de l'artiste. C'est ici une étape importante de son travail, entre bilan et renouveau.
    Collages, peintures, installations, vidéos, sculptures, Soly Cissé est un artiste à l'oeuvre protéiforme...

empty