BULLES DE FEMINITE 

Portraits de femmes, récits féministes, des fictions avec des héroïnes de caractère ... Quand le 9e Art fait la part belle aux Femmes ! 

  • Trait pour trait T.2

    Akiko Higashimura

    • Akata
    • 14 Janvier 2021

    Grâce aux méthodes peu conventionnelles du professeur Hidaka, Akiko était persuadée qu'elle réussirait sans mal l'examen d'entrée de l'école d'art de son choix. Mais une fois encore, son succès n'aura pas été à la hauteur de sa vanité. Il ne lui reste désormais plus qu'une seule chance, un dernier concours qu'elle n'a plus le droit de rater si elle espère un tant soit peu atteindre son objectif : devenir dessinatrice de mangas.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Trait pour trait T.1

    Akiko Higashimura

    • Akata
    • 27 Août 2020

    Akiko Hayashi est lycéenne, et elle habite dans la préfecture de Miyazaki. Très jeune, elle savait qu'elle voulait devenir dessinatrice de shôjo mangas, et avait déjà fantasmé tout son plan de carrière : l'âge auquel elle enverrait des premiers travaux aux éditeurs, l'âge auquel elle serait publiée, l'âge auquel son manga serait adapté en anime... Persuadée que son génie auto-proclamé suffirait à lui ouvrir toutes les portes, elle va pourtant être rattrapée par la réalité. Car en dernière année de lycée, sa rencontre avec un prof d'une petite classe d'arts à l'écart de tout, va violemment la ramener à la réalité. Ce professeur étrange, plutôt sévère et armé de son sabre en bambou, va profondément changer sa vie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ça a été comme un miracle... Quelques minutes de miracle gravées à jamais dans l'histoire de Mars. Voici le récit de deux jeunes filles qui ont révolutionné les choses !
    Dans un monde futuriste où la population a émigré vers la planète Mars, la culture est en grande partie créée par des intelligences artificielles dont la population est friande. C'est dans ce contexte policé que deux jeunes filles rêvant de devenir de vraies musiciennes se rencontrent : Carole, la débrouillarde vivant de petits boulots et Tuesday, l'héritière d'une famille aisée.
    Le parcours pour percer dans le monde de la musique sera long et compliqué, mais elles vont bouleverser le genre en y apportant beaucoup d'humanité.Retrouvez Carole et Tuesday dans cette adaptation en manga de la superbe série animée du Studio Bones !

    Ajouter au panier
    En stock
  • À 17 ans, Mao Mao a une vie compliquée. Formée dès son jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs, elle se retrouve enlevée et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial ! Entouré de hauts murs, il est coupé du monde extérieur. Afin de survivre dans cette prison de luxe grouillant de complots et de basses manoeuvres, la jeune fille tente de cacher ses connaissances pour se fondre dans la masse.
    Mais, quand les morts suspectes de princes nouveau-nés mettent la cour en émoi, sa passion pour les poisons prend le dessus. Elle observe, enquête... et trouve la solution ! En voulant bien faire, la voilà repérée... Jinshi, haut fonctionnaire aussi beau que calculateur, devine son talent et la promeut goûteuse personnelle d'une des favorites de l'empereur. Au beau milieu de ce nid de serpents, le moindre faux pas peut lui être fatal !

    Découvrez la face cachée du lieu le plus secret de la cité impériale ! Dans ce monde de femmes régi par les hommes, Mao Mao aura besoin de toute son intelligence et de tout son savoir pour démêler les intrigues de la cour... Avec son héroïne hors norme et ses décors magnifiques, ce manga événement adapté d'un roman à succès a tout pour plaire ! Et vous, aurez-vous le courage de goûter à ses délices ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le siège des exilées T.1

    Akane Torikai

    • Akata
    • 11 Février 2021

    Depuis plusieurs années, il ne naît presque plus d'hommes, qui sont désormais réduits à leur rôle de partenaire reproducteur. La société s'est instaurée autour d'un système matriarcal. Plus de guerre, plus de conflits, ne viennent perturber le quotidien et l'équilibre. Mais certaines ont décidé de fuir la ville. Elles se sont installées en périphérie, à l'extérieur, dans un bidonville. C'est là que demeure Sanada.
    Cette dernière possède un secret... un secret qui pourrait bien générer la convoitise de ses congénères.

    Ajouter au panier
    En stock
  • A l'heure de l a libération de l a parole, Ovidie choisit la forme épistol aire pour s'adresser aux hommes et revenir sur des situations anormales vécues par presque toutes les femmes. Que leur dirait-on aujourd'hui ? Oserions-nous évoquer des comportements douteux à un moment de la rel ation ? Quel est l'état des lieux de nos fantasmes ? Tout reste à reconstruire entre les sexes. De ce champ de ruines renaîtra peut-être une sexualité plus apaisée et plus joyeuse.

  • Radium girls

    Cy

    Des destins de femmes sacrifiées sur l'autel du progrès.

    New Jersey, 1918. Edna Bolz entre comme ouvrière à l'United State Radium Corporation, une usine qui fournit l'armée en montres. Aux côtés de Katherine, Mollie, Albina, Quinta et les autres, elle va apprendre le métier qui consiste à peindre des cadrans à l'aide de la peinture Undark (une substance luminescente très précieuse et très chère) à un rythme constant. Mais bien que la charge de travail soit soutenue, l'ambiance à l'usine est assez bonne. Les filles s'entendent bien et sortent même ensemble le soir. Elles se surnomment les « Ghost Girls » : par jeu, elles se peignent les ongles, les dents ou le visage afin d'éblouir (littéralement) les autres une fois la nuit tombée. Mais elles ignorent que, derrière ses propriétés étonnantes, le Radium, cette substance qu'elles manipulent toute la journée et avec laquelle elles jouent, est en réalité mortelle. Et alors que certaines d'entre elles commencent à souffrir d'anémie, de fractures voire de tumeur, des voix s'élèvent pour comprendre. D'autres, pour étouffer l'affaire...

    La dessinatrice Cy nous raconte le terrible destin des Radium Girls, ces jeunes femmes injustement sacrifiées sur l'autel du progrès technique. Un parcours de femmes dans la turbulente Amérique des années 1920 où, derrière l'insouciance lumineuse de la jeunesse, se joue une véritable tragédie des temps modernes.

  • Le plaisir

    Maria Hesse

    Délicat et viscéral, comme le plaisir qu'il exalte?: tel est ce livre, le plus intime et le plus personnel de María Hesse. Elle y raconte son cheminement vers l'éveil sexuel, un chemin tortueux parsemé de culpabilité, de honte et d'ignorance, qu'elle a surmonté grâce à une curiosité insatiable et à l'exemple de ces femmes illustres qui ont su explorer le mystère et la puissance de la sensualité, affronter les préjugés de leur époque, donner un nom à ce qui leur manquait, et éclairer le chemin du plaisir pour que d'autres le suivent avec plus de légèreté. Des femmes de chair et de sang ou de fiction, telles Lilith, Marie-Madeleine, Colette, Anaïs Nin, Mata Hari, Simone de Beauvoir, Erika Lust, Daenerys Targaryen et bien d'autres...

  • Peau d'homme

    ,

    • Glenat
    • 3 Juin 2020

    Sans contrefaçon, je suis un garçon !

    Dans l'Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c'était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d'homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d'un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d'homme, Bianca s'affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l'amour et la sexualité.

    La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l'objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l'instrument d'une domination à la fois sévère et inconsciente ?

    À travers une fable enlevée et subtile comme une comédie de Billy Wilder, Hubert et Zanzim questionnent avec brio notre rapport au genre et à la sexualité... mais pas que. En mêlant ainsi la religion et le sexe, la morale et l'humour, la noblesse et le franc-parler, Peau d'homme nous invite tant à la libération des moeurs qu'à la quête folle et ardente de l'amour.

  • Annick Cojean est grand reporter au Monde.
    Au fil de sa carrière, elle a croisé Simone Veil à plusieurs reprises. Au fil de leurs rencontres, une relation singulière s'est installée entre Simone Veil et la journaliste.
    Une relation de femmes au-delà des fonctions.
    Un portrait subjectif, délicat et parfois surprenant de la femme au-delà de l'héroïne.

  • Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent : deuxième volet ! Sonita, rappeuse afghane et exilée militante ; Thérèse, bienfaitrice des mamies parisiennes ; Nellie, journaliste d'investigation au XIXe siècle ; Cheryl, athlète marathonienne ; Phulan, reine des bandits et figure des opprimés en Inde... "Les Culottées" ont fait voler en éclat les préjugés. Quinze nouveaux portraits drôles et sensibles de femmes contemporaines qui ont inventé leur destin.

  • La légende urbaine voudrait que Leonardo DiCaprio ait enchaîné trente-deux conquêtes - toutes de sublimes top models - mais sans tomber amoureux d'une seule. Faut-il en chercher les raisons dans les arcanes de la société de consommation et sa propension au narcissisme ? Dans les lois de la biologie ? Ou, tout bêtement, dans le fait que ce cher Leo ne soit pas encore tombé sur la bonne ? Et nous, dans tout ça, sommes-nous, comme lui, des complexés de l'engagement ? Liv Strömquist, que l'on ne présente plus, a choisi d'intituler sa nouvelle bande dessinée La rose la plus rouge s'épanouit, en référence et hommage à un vers de la poétesse américaine féministe Hilda Doolittle (H.D.) qui, dans sa vie comme dans ses écrits, prônait des amours libérées. Une nouvelle occasion pour elle de disséquer les comportements amoureux à l'ère du capitalisme tardif et de les interroger : comment maîtriser les élans du coeur ? Que faire en cas de chagrin d'amour ? Pourquoi les histoires d'amour finissent-elles mal, en général... ? Et pourquoi certaines personnes papillonnent-elles sans jamais se poser ? Avec sa pertinence et son humour habituels, l'auteure entrechoque les références attendues et d'autres qui le sont moins - entre Beyoncé, les Schtroumpfs, des acteurs de télé-réalité, Jésus ou encore des sociologues... - pour sonder les coulisses de la passion. Savez-vous que Socrate était un véritable Don Juan avant l'heure, ou bien ce qu'est devenu Thésée, une fois le fil amoureux d'Ariane rompu ? Ou, encore, connaissez-vous Lady Caroline Lamb, ici érigée en modèle, dont les coquetteries avec Lord Byron ont défrayé la chronique de l'époque ? Autant d'exemples qui permettent à Liv Strömquist de dévoiler une véritable anatomie de l'éros en quelques battements...

  • Publicité, télévision, clips, blogs, magazines, applications, le sexe n'a jamais été aussi omniprésent dans notre environnement culturel. On en parle de plus en plus, mais en parle-t-on réellement mieux ? Au lieu de nous imposer un énième guide censé faire de nous des amantes parfaites, Ovidie et Diglee nous proposent de nous "foutre la paix" dans ce livre drôle, déculpabilisant et décomplexant.

  • « Je lis plein de choses et je les regroupe par thèmes. Au bout d'un moment, j'ai le sentiment qu'un des thèmes mérite d'être porté au public. Je résume et ancre ce thème un peu théorique dans nos vies privées : ces expériences personnelles qui permettent de toucher chaque femme. C'est vraiment ça que j'ai vécu quand je me suis éveillée à la politique, qui a longtemps été pour moi un truc un peu chiant. J'ai trouvé dans des articles féministes des scènes que j'avais vécues. Il n'était pas possible que ce soit arrivé à plein de femmes, même à l'autre bout du monde, et qu'il n'y ait pas de lien ! J'ai ensuite lu des articles expliquant ce qui fait que des catégories de personnes vivent des choses similaires : il existe un système. Partir de ces événements que l'on vit seule, montrer qu'on les vit toutes, et faire apparaître l'importance du contexte : de cette façon, on peut agir sur le contexte pour changer son expérience personnelle. »

  • C'est d'épouses, fiancées et copines dont il est question dans ce livre... Madame Elvis Presley, Madame Joseph Staline, Madame Jackson Pollock... et plein d'autres. Réunies par un seul et même destin : être les victimes d'hommes incapables de se comporter de façon normale et raisonnable avec leur partenaire. Qui étaient vraiment ces femmes et comment leur désir de vivre un amour romantique a pu pourrir à un tel point toute leur existence ? Page après page, Liv Strömquist lance ses flèches empoisonnées contre l'ordre patriarcal. Elle en explore dans les moindres recoins les dispositifs de domination sans oublier de donner au passage, toujours avec l'humour cinglant et la légèreté qui sont les siennes, des réponses à des questions telles : Qui étaient les pires boyfriends de l'Histoire ? Pourquoi Ingmar Bergman a cru bon féconder toutes les femmes qui, en Suède, avaient des ambitions artistiques ? Pourquoi l'archange Gabriel appelait les femmes des « putains » ? Pourquoi tous les enfants sont-ils des conservateurs bien de droite ? Et pourquoi les hommes qui défendent le plus les valeurs de la famille nucléaire (à l'instar d'un certain Pape) ne vivent jamais dans ce type de famille ? En s'appuyant sur des références qui vont de la sitcom « Friends » à la biographie de Staline de Simon Sebag Montefiore, Liv Strömquist poursuit avec intelligence et finesse sa critique sans concessions des valeurs masculines qui dominent la société contemporaine.

  • Elles nous font rire, mais comment ont-elles osé se lancer dans cette carrière ?
    Maria Pacôme, Anémone, Yolande Moreau, Dominique Lavanant, Claire Brétecher, Amélie Nothomb, Tsilla Chelton, Florence Cestac, Michèle Bernier, Sylvie Joly...
    Qu'elles aient commencé dans l'après-guerre, dans les années 70 ou sous Mitterrand, il leur a fallu braver les préjugés, nager à contre-courant. Où l'on en apprend de belles, tordantes parfois, surprenantes toujours.

  • Le choix

    Désirée Frappier

    • Steinkis
    • 30 Janvier 2020

    « Désirée et Alain Frappier nous font revivre les années 1970 à 2014 sous l'angle de la conquête du droit des femmes à choisir de procréer ou non. Ils le font à leur manière sensible, mêlant le personnel et le social, l'intime et le politique pour nous rappeler comment c'était « avant », avant la loi Veil, pour montrer combien cette liberté, gagnée dans le combat le plus important du XXe siècle, reste menacée par des nostalgiques d'une société Le Choix, travail de mémoire et de vigilance, est aussi un manifeste pour une vie libre et heureuse. » Annie Ernaux « La sensibilité au discours des Frappier est sans conteste décuplée par les images, qui remuent chacun d'entre nous, parfois jusqu'aux tripes. C'est dire tout ce que la bande dessinée a à apporter aux sciences sociales, bien au-delà de ses qualités documentaires et historiques, parce qu'elle est oeuvre, tout simplement. » Gabrielle Napoli, les filles du Loire, 2015.

  • La ligue des super féministes est la première BD jeunesse réellement féministe. Elle s'adresse aux enfants dès 10 ans et aborde des thèmes inédits en jeunesse : la représentation, le sexisme, le consentement, le corps des filles, les notions de genre et d'identité sexuelle...

    Les chapitres sont complétés par des pages d'outils théoriques indispensables à tout âge (argumentaires, test de Bechdel...) qui font de cette BD un véritable petit guide d'autodéfense féministe, salutaire à l'âge où s'installent les stéréotypes sexistes.

    Mirion Malle est la plus talentueuse et la plus drôle des autrices de BD didactique : elle relève le défi haut la main, et nous livre ici une BD didactique et engagée, efficace et accessible, et surtout super fraîche et drôlissime !

  • Une banlieue HLM. Des femmes au foyer créent l'association pour se retrouver la semaine et combattre l'isolement. Mercy, l'une d'entre elles, apprend que sa mère qui vit au Kenya, est malade. Les femmes vont s'unir pour l'aider à financer son billet. Au même moment, une communauté sectaire du même quartier organise des voyages destinés aux jeunes filles kényanes... vouées au mariage et à l'excision forcée. Les deux intrigues vont se mêler...

  • Pour Barbara, capitaine de l'équipe des Roses de Rosigny, le foot passe avant le bac. Les filles ne se ménagent pas pour le championnat et c'est pas son histoire avec le beau Bilal qui va lui faire louper un entraînement. Quand les subventions au club sont drastiquement réduites, la présidente décide de tout miser sur l'équipe masculine et veut retirer les Roses du championnat. Barbara, abasourdie par cette injustice, propose une autre manière de décider : un match filles contre garçons...

  • 12 auteures brossent 12 témoignages de femmes parlant librement de leur rapport au corps : Marie-Paule a milité pour la pilule dans les années 70, Aurélie a surmonté son anorexie, Mai et son rapport au corps passé 40 ans, Shonah a vécu 4 ans d'errance médicale pour vivre une sexualité épanouie, Blaise se considère agenre, Léna, 13 ans, se débat avec ses problèmes d'adolescente, et d'autres encore...

  • Quand vient le moment des rencontres amoureuses et des relations sexuelles, nombre de femmes ont des peurs tenaces et manquent de confiance en elle et en leur corps. Plutôt que d'apprécier et d'explorer leur sexualité sans retenue, elles s'insuiète de détails qui sont devenus des complexes : épilation, bourrelets, manque d'expérience...

    Dans ce livre graphique , Flo Perry aborde ses sentiments et questions, mais bien d'autres encore, comme celles du consentement, du désir, de la monogamie. Son objectif : permettre de profiter d'une vie sexuelle plus épanouie, et féministe !

  • En 1885, au Pittsburgh Dispatch, un journal de Pennsylvanie, une missive amère envoyée par une jeune femme de 21 ans. Dans un courrier signé «l'orpheline solitaire», Elizabeth Jane Cochran dézingue un article misogyne appelant les femmes à rester à la maison. La lettre est tellement bonne que le rédacteur en chef du Dispatch l'embauche, pour 5 dollars la semaine.
    L'orpheline devient alors Nellie Bly, son nom de plume. Mais les rubriques pour dames l'ennuient. Elle part s'installer au Mexique, tient six mois avant de fâcher les autorités et file à New York pour rejoindre le New York World de Joseph Pulitzer.
    Là, elle devient la pionnière du reportage clandestin, en infiltrant une usine de boîte de conserves, un cabinet de recrutement de domestiques, un asile psychiatrique, et en effectuant un tour du monde en 72 jours qui la rendit mondialement célèbre... Bref une journaliste intrépide, une femme fascinante... et un authentique modèle !

  • Une plongée passionnante et terrifiante dans l'univers étriqué et oppressant de la colonie de Salem, en Nouvelle-Angleterre, au 17e siècle. Un village dont le nom restera tristement célèbre pour l'affaire dite des « Sorcières » qu'Abigail nous raconte, elle qui, à 17 ans, fut une des victimes de l'obscurantisme et du fanatisme religieux à l'oeuvre. Tout commence quand un jeune garçon lui offre un joli petit âne en bois sculpté...

empty