Marc Pottier

  • Polonais des mines de fer, Italiens du bâtiment, Russes et Chinois de la sidérurgie ou Belges de l'agriculture, par milliers, de la Belle Epoque à la Reconstruction, des étrangers sont arrivés en Basse-Normandie. Venus de tous les pays, certains au fil des générations sont devenus Normands.
    L'ambition de ce livre est de rappeler, dans un cadre régional, toute l'importance et l'originalité d'une immigration considérée aujourd'hui comme réussie.

  • En Europe, les forces alliées s'apprêtent à débarquer, et il faudra des artistes pour immortaliser l'événement.
    Pour prouver sa valeur à ses parents, Peter, artiste peintre raté à New York se porte volontaire. Il se retrouve au coeur de la « Big red one », le régiment le plus exposé de tous : celui qui débarquera à Omaha beach...
    Son frère, Jim, est l'exemple familial. Il a même récemment fait la une de « LIFE ». Il fait partie des Rangers chargés de neutraliser la pointe du Hoc.
    Mais dans un camp « saucisse » peu avant le jour « J », Jim tombe nez à nez avec Peter qui n'a pas encore conscience du précipice dans lequel il vient de se jeter.

  • À partir d'une riche iconographie souvent inédite tirée des archives départementales mais aussi communales et beaucoup des archives de familles, Les Normands dans la Grande Guerre est une chronique singulière d'une région lors de la Première Guerre mondiale. Des histoires emblématiques d'hommes et de femmes, combattants normands, civils mobilisés à l'arrière, réfugiés ou prisonniers, éclairent de façon originale le conflit. Les anecdotes et l'intime enrichissent la connaissance d'une guerre à la mémoire très vive, même cent ans après.

  • En Europe, les forces alliées s'apprêtent à débarquer, et il faudra des artistes pour immortaliser l'événement.
    Pour prouver sa valeur à ses parents, Peter, artiste peintre raté à New York se porte volontaire. Il se retrouve au coeur de la « Big red one », le régiment le plus exposé de tous : celui qui débarquera à Omaha beach...
    Son frère, Jim, est l'exemple familial. Il a même récemment fait la une de « LIFE ». Il fait partie des Rangers chargés de neutraliser la pointe du Hoc.
    Mais dans un camp « saucisse » peu avant le jour « J », Jim tombe nez à nez avec Peter qui n'a pas encore conscience du précipice dans lequel il vient de se jeter.

  • Les maisons suédoises de la reconstruction en Normandie

    , ,

    • Cahiers du temps
    • 29 Novembre 2012

    Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la Suède décide de manifester sa solidarité envers la Normandie sinistrée. De 1946 à 1948, elle envoie dans le Calvados deux cents maisons en bois. Ces maisons jumelées représentent quatre cents logements pour dix communes : Aunay-sur-Odon, Bretteville-sur-Laize, Caen, Colombelles, Condé-sur-Noireau, Fleury-sur-Orne, Lisieux, Mézidon, Saint-André-sur-Orne, Thury-Harcourt.

    Soixante ans après, ces « petits chalets, merveilles de bon goût et de confort » sont toujours debout et témoignent encore de l'élan de générosité des Suédois.


    The Sweden houses from the Reconstruction in Normandy . In the post-war, Sweden decided to show its solidarity towards a damaged Normandy. From 1946 to 1948, this country sent two hundred wood houses in Calvados. These twin houses represent four hundred accommodations for ten councils.

  • Le 5 novembre 1993, la Société Métallurgique de Normandie (SMN) - usine matrice et emblématique du monde ouvrier et de l'industrie en Normandie et unique complexe sidérurgique du Grand Ouest français -éteignait ses feux. La dernière coulée mettait fin à une longue épopée industrielle initiée dès avant la Grande Guerre. Un monde, une culture, un paysage, une identité caractérisaient la " Normande ". Dire les milliers d'hommes et de femmes venus du monde entier pour forger l'acier le long des rives de l'Orne est important. Retracer les réalités complexes de cette histoire mais aussi l'empreinte collective et les mémoires de cette usine sont fondamentaux pour mieux appréhender l'après fermeture de la SMN. " On a tous en soi un petit quelque chose de la SMN " aime-t-on à dire encore aujourd'hui ; mais pour combien de temps encore, si le travail d'histoire et de mémoire ne s'opère pas !

    Hommage aux " hommes du fer ", aux territoires marqués par cette usine, ce livre raconte et transmet les richesses du travail, les solidarités et les fidélités liées aux métiers, aide à penser le collectif au lendemain des chocs économiques.

  • Les maisons suédoises

    , ,

    • Cahiers du temps
    • 28 Décembre 2017

    Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la Suède décide de manifester sa solidarité envers la Normandie sinistrée. De 1946 à 1948, elle envoie dans le Calvados deux cents maisons en bois. Ces maisons jumelées représentent quatre cents logements pour dix communes : Aunay-sur-Odon, Bretteville-sur-Laize, Caen, Colombelles, Condé-sur-Noireau, Fleury-sur-Orne, Lisieux, Mézidon, Saint-André-sur-Orne, Thury-Harcourt.

    Soixante ans après, ces « petits chalets, merveilles de bon goût et de confort » sont toujours debout et témoignent encore de l'élan de générosité des Suédois.


    The Sweden houses from the Reconstruction in Normandy . In the post-war, Sweden decided to show its solidarity towards a damaged Normandy. From 1946 to 1948, this country sent two hundred wood houses in Calvados. These twin houses represent four hundred accommodations for ten councils.

  • Cher pays de mon enfance

    ,

    • Editions de l'aube
    • 7 Octobre 2005

    L'épopée de la " petite Lili de Somalie " chassée de son pays dans les années soixante-dix - et si bien chantée par Pierre Perret - et les trajectoires de nos aïeules bretonnes, corses, berrichonnes ou autres qui eurent à quitter leur province au début du XXe siècle n'ont-elles pas des points communs troublants ? Au fil de ce dialogue entre l'historien des migrations, Marc Pottier, et le sociologue des sociétés rurales, Jean Viard, on découvre que l'importance politique donnée par la France, depuis 1870, à son mythe de république paysanne et à la défense de ses paysans a contribué à masquer la tragédie des millions de ceux qui ont quitté la campagne, et des millions de ceux qui sont venus de l'étranger.
    Une France, surprenante, d'exode et de migrations se dessine sous nos yeux dans un livre simple, rapide, documenté qui vient compléter les deux titres de l'opération " Cher pays de mon enfance " lancée par Radio France. Un ouvrage qui révèle aussi les inquiétantes questions sur les migrations du futur. Jean-Pierre Guéno

  • L'amour fade

    Pottier Marc

    • Le manuscrit
    • 6 Septembre 2001

    Un romanoe Un portraitoe Quelques traits, quelques touches, des couleurs, un peu d'humour, un peu de poésie, des rythmes! C'est l'impression laissée qui importe, j'aimerais qu'on le qualifie de roman impressionniste, ce serait là petit bonheur. J'aime bien les petits bonheurs. On y parle de la vie, de l'amour, de la mort ; ça tombe tout à fait bien, j'ai l'impression que ça n'a pas encore été fait...

  • Nombres au tableau

    Pottier Marc

    • Le manuscrit
    • 27 Juillet 2001

    Trois nouvelles, trois histoires, ce ne sont pas les nôtres , ni les vôtres, ni les miennes, mais nous sommes dedans.

  • Revalites

    Pottier Marc

    • Le manuscrit
    • 1 Août 2001

    Qu'est-ce qui appartient au rêveoe Qu'est-ce qui appartient à la réalitéoe Y-a-t-il seulement une réalitéoe Si réalité, n'est-elle pas fille de nos rêvesoe

  • Le dico du citoyen

    ,

    • J'ai lu
    • 7 Février 2007


    Des thèmes tels que les élections, les institutions, l'Europe, les droits et les devoirs des citoyens sont abordés dans ce dictionnaire, et accompagnés d'extraits de la Constitution.


  • Enfants au débarquement

    ,

    • Cahiers du temps
    • 30 Juin 2014

    Ils étaient enfants au moment du Débarquement et ont vécu cette période avec l'innocence et la curiosité de leur âge. Les photos ont été prises dans les ruines, sur les routes, par les journalistes ou les photographes des armées alliées, au fur et à mesure de la libération des villages normands. Cliché de propagande ou pris sur le vif, l'enfant photographié nous montre différemment la Bataille de Normandie. Un livre touchant avec un autre regard, à l'âge où l'espérance prime.

empty