Xavier Emmanuelli

  • Les enfants des rues, ce sont ces enfants que l'on voit errer, seuls ou en groupe, dans les rues des mégapoles. Dégât collatéral de l'urbanisation et de la mondialisation, ils sont souvent molestés par les commerçants, poursuivis par la police et rejetés par l'ensemble de la population.
    Comment aider ces petits exclus ? Quels sont les pièges à éviter pour se faire accepter d'eux et agir efficacement ?
    Fort de son expérience auprès des grands exclus, Xavier Emmanuelli se penche ici sur le sort de ces enfants abandonnés de tous. Enfants sorciers ou enfants soldats, filles-mères ou adultes ayant refusé de grandir, tous ont des comportements de survie archaïques qui relèvent de ce qu'il appelle l'« atroce liberté ». Quand ces comportements sont compris, ils peuvent servir d'appui pour une démarche de soin concrète.
    Un document d'une richesse clinique exceptionnelle.
    Un témoignage poignant sur l'un des scandales de nos sociétés.
     

  • Ouvrons nos coeurs, ouvrons nos maisons : l'appel du fondateur du Samu social.

    53 ans après l'Abbé Pierre sur Radio-Luxembourg à l'hiver 54, l'une des grandes consciences de notre temps nous enjoint de manifester notre solidarité.
    Des vagues humaines bravent les pires dangers pour rejoindre une terre qui est à leurs yeux l'ultime espoir. Ils sont des milliers à être retrouvés noyés après le naufrage de leurs embarcations de fortune, morts de soif dans les cales de camions. Tous portent un avis d'expulsion gravé dans leur chair. Dans leur pays, leur vie était menacée.
    Lampedusa, Lesbos... Ils espèrent, à la fin du leur périlleuse traversée, trouver une vie meilleure. Mais à leur arrivée, ils sont arrêtés par la police pour être de nouveau parqués dans des camps saturés. Clochardisés, maltraités, ils sont déplacés d'un centre d'hébergement à l'autre avant de se résoudre à reconnaître la vérité :
    Personne ne veut d'eux !
    Pourtant, la France est riche, nous avons la capacité d'accueillir ces migrants, clame Xavier Emmanuelli.
    Nous ne faisons pas assez pour eux. Soyons à la pointe de ce combat. Dans cet appel solennel, le fondateur du Samu social explique que les migrants sont une chance pour notre pays et qu'il faut les accueillir dans nos coeurs et nos maisons...

  • Médecins sans frontières est devenu, en vingt ans, l'un des phares de l'action humanitaire. Ses membres se trouvaient aux côtés des réfugiés du Cambodge et de l'Ethiopie comme dans les montagnes kurdes après la guerre du Golfe, ou dans les ruines d'Arménie après le tremblement de terre. Ils ont inventé une médecine d'urgence à l'échelle de la planète, transposé les techniques des SAMU au niveau des catastrophes mondiales, qu'elles soient naturelles ou politiques. Le succès a inévitablement attiré des prédateurs : chaînes de télévision, hommes politiques, marquis de l'avant-scène et autres faiseurs d'opinion. Xavier Emmanuelli, l'un des fondateurs de Médecins sans frontières dont il est le président d'honneur, s'insurge contre ces déferlements, les mises en scène médiatiques et un pseudo-"droit d'ingérence" qui prétendent couvrir du pavillon de humanitaire des gesticulations politico-militaires. Dans un livre âpre, sans concessions, souvent poignant, Xavier Emmanuelli a le courage d'arracher les masques de la bonne conscience. Un exercice périlleux mais salutaire, mené à bien par un homme qui demeure convaincu que l'action humanitaire relève d'un choix individuel et doit rester subversive.

  • A auteur hors norme, livre inclassable. Spécialiste de la médecine d'urgence, présent sur tous les fronts du malheur depuis vingt-cinq ans, Xavier Emmanuelli écrit aussi parce qu'il faut bien que la souffrance ait un sens. Le sens, il l'a trouvé, et il dit ici sa foi profonde. Car cet homme d'action est un mystique authentique. J'attends Quelqu'un, confesse-t-il ; chacun comprendra vite de Qui il s'agit. Du mystère de la réincarnation aux visions apocalyptiques des grands drames humanitaires, du refus de la compassion et de la pitié à la dangereuse médiatisation du malheur humain, ce texte vibre d'espérance. Loin des discours stéréotypés sur la religion, c'est celle-ci qui nous surprend, nous bouscule, nous bouleverse.
    />

  • A chaque expérience que j'ai faite des confins de l'homme, comme médecin d'urgence, comme médecin des prisonniers, des exclus ou des toxicomanes, chaque fois, à travers souffrances et désastres, j'ai senti un peu plus fort que ces fins de monde sont aussi des préludes à un nouveau monde.
    Ces moments servent de tremplins. Ce qui était drame devient paix, ce qui était ténèbres devient lumière, la folie devient sagesse, la fureur ou la peur, sérénité, l'inquiétue et le désespoir, amour inconditionnel et solidarité. Une catastrophe est pour ainsi dire initiatique.

  • Out

    Xavier Emmanuelli

    Dans une société qui se veut toujours plus prospère, dynamique, ouverte, nous nous sommes résignés à croiser dans nos rues la cohorte fantomatique des " SDF ", des marginaux - ceux qu'on appelle les exclus.
    Pourtant, l'exclusion n'est pas irrévocable.
    On peut et il faut la combattre, scande Xavier Emmanuelli, fondateur du SAMU social. Encore faut-il cesser de considérer les exclus comme une " classe dangereuse ", et de croire à l'efficacité, de nos vieux remèdes : aides financières ou alimentaires ponctuelles, et coercition. De telles actions ne rassurent que nous.
    Xavier Emmanuelli dénonce des politiques inspirées par des arrière-pensées sécuritaires, qui abandonnent bien souvent les exclus aux initiatives des associations caritatives, et critique avec véhémence un système de santé qui ne fait plus de place à ceux que notre société a laissés dans ses marges.
    Car si les exclus manquent de tout, on oublie que c'est en premier lieu de soins et de lien social.
    Un ouvrage passionné, débordant d'idées et de propositions constructives, qui nous ramène à nos responsabilités de citoyen.

  • Guerres, canicules, grands froids, tsunamis, tremblements de terre, épidémies, attentats, famines... nous sommes sans cesse sollicités par les crises et sommés de les résoudre par l'urgence. Xavier Emmanuelli a consacré sa carrière à cette discipline. Il porte aujourd'hui un regard critique sur l'obsession de l'urgence dont fait preuve notre société hypermédiatisée qui, à trop se focaliser sur la crise, oublie de s'interroger sur l'avant et l'après. Passés les hivers rigoureux, qui s'intéresse aux sans-abrioe Pourquoi a-t-il fallu attentre l'horrible meurtre de Pau pour s'interroger sur l'état de la psychiatrie françaiseoe L'urgence internationale n'est-elle pas la bonne conscience de l'Occident face aux pays pauvresoe Et surtout, l'urgence, qui ne devrait être, selon les mots de l'auteur, qu'une "méthode en soi pour sortir de l'urgence", n'est-elle pas devenue une fin en soioe

    Evoquant sa carrière et de nombreux exemples, récents ou plus anciens, toujours vivants et pertinents, l'auteur, homme de terrain et de réflexion, livre sa vision originale et sans complaisance du monde contemporain, "paradis des urgentistes de toutes sortes".

  • Se reconstruire dans un monde meilleur Nouv.

    Ce livre va vous aider à tourner la page du Covid. À écrire une histoire nouvelle dans une société différente, moins pathogène, qui remet l'humain au centre.

    Deux scientifiques et amis, le psychiatre Boris Cyrulnik et le médecin de l'urgence Xavier Emmanuelli s'interrogent mutuellement, éclairant d'un jour nouveau la crise que nous avons traversée.

    Ils apportent des solutions pour repenser notre système de santé, l'école, la dépendance aux écrans, les relations parents-enfants, notre rapport au temps...

    Leur dialogue, inédit, lucide et fort, ouvre des pistes pour un futur meilleur.

  • Les enfants ont le don de poser des questions qui mettent les parents dans des situations embarrassantes.C'est quoi un migrant ? Pourquoi des gens de l'étranger dorment dans la rue ?Pourquoi des familles traversent des mers sur de petits bateaux ?Ça veut dire avoir des papiers ?C'est quoi, un passeur ? A travers de vraies questions collectées par Sophie Bordet-Pétillon dans une école primaire, les auteurs abordent de nombreuses questions sur les migrants et tout particulièrement les enfants de migrants.Pourquoi viennent-ils en France ? Est-ce que les parents qui migrent abandonnent leurs enfants ? Pourquoi doivent-ils tout quitter ? Est-ce que des enfants voyagent seuls ? Comment peut-on aider les migrants ?Le livre répond à des questions qui parfois angoissent les enfants, déconstruit certains préjugés au sujet des jeunes migrants, met en lumière les dangers traversés par les migrants et les difficultés qu'ils rencontrent sur les terres d'accueil.Un livre d'utilité public, auquel Xavier Emmanuelli, fondateur du Samu Social, apporte son expérience ancrée sur le terrain.

  • Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 40 langues, diffusée pour les éditions françaises à plus de 160 millions d'exemplaires, la collection " Que sais-je ? ", est aujourd'hui l'une des plus grandes bases de données internationales construite, pour le grand public, par des spécialistes.
    La politique d'auteurs, la régularité des rééditions, l'ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l'universailité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d'informations et de connaissance bien adapté aux exigences de la culture contemporaine.

  • Tu te poses souvent ce genre de questions sur la vie et le monde qui t'entourent. Des questions parfois difficiles, embarrassantes, qui ne trouvent pas toujours de réponses auprès des adultes. Avec des mots justes, ce petit livre va t'aider à mieux comprendre pourquoi des hommes et des femmes n'ont pas d'autres choix que de vivre dans la rue.

  • À travers des histoires pleines d'humanité, Suzanne Tartière raconte son vécu de médecin régulateur au SAMU de Paris : de l'attentat contre Charlie Hebdo aux appels de personnes prêtes à se suicider, de la « bobologie » que récupèrent trop souvent les urgences aux sauvetages à distance que le médecin parvient à mener à bien accroché à son téléphone, c'est toute une vie de tragédies, de bravoure et de solidarité qui nous est ainsi livrée au jour le jour.
    Xavier Emmanuelli apporte aux récits de Suzanne Tartière des contrepoints historiques et éthiques : il rappelle que le SAMU a été inventé en France par d'anciens médecins militaires qui, dans les années 70, ont appliqué à l'hécatombe des accidents de voiture les techniques de la médecine de guerre ; et il montre que ce système basé sur des technologies toujours plus performantes a contribué à la naissance de la télémédecine, et donc à la disparition du « colloque singulier » entre médecin et malade.
    Dans une dernière partie, ces deux médecins pionniers nous alertent sur la nécessaire prise en compte des urgences psychiatriques, et surtout des urgences sociales : depuis que le lien entre le sanitaire et le social a été rompu par une loi de 1975, nous ne savons plus répondre aux problèmes que posent les SDF, les personnes âgées isolées et les exclus de toutes sortes.

  • Xavier Emmanuelli a l'an dernier secoué la classe politique en claquant la porte, avec grand fracas, du Samu social qu'il avait fondé en 1993. Révolté, cet éternel indigné n'a pas voulu se résoudre à la baisse des moyens alloués à l'hébergement d'urgence. La lutte contre l'exclusion, à laquelle ce médecin de vocation a consacré sa vie, doit redevenir une priorité de notre société. En revenant sur son parcours, ce fils de résistants corses, ancien de la marine marchande, dessinateur occasionnel dans Hara-Kiri mais chrétien fervent, co-fondateur de Médecins sans frontières, secrétaire d'Etat chargé de l'Action humanitaire d'urgence, fondateur du Samu social et du Samu social international, nous montre le chemin d'une vie tournée vers les autres.
    Du Vietnam au Salvador jusqu'aux rues de Paris, en plus d'être extrêmement romanesque, sa vie est une leçon d'humanisme.

  • Sénas aurait bien pu disparaître pendant les règnes de Louis XIII et de Louis XIV à causes des effets collatéraux de la guerre. L'acharnement de sa population de modestes paysans lui a permis de survivre jusqu'à l'explosion maraîchère et fruitière du XXe siècle. L'auteur a prospecté les archives publiques et privées dans les domaines institutionnels, politiques, économiques, sociaux, culturels, d'Aix à Orgon en passant par Arles, Avignon, Le Mans et Marseille.

empty