Entreprise, économie & droit

  • La Chine est partie sans complexe à la conquête du monde. Assise sur des réserves de change colossales de près de 3?000?milliards de dollars, elle s'est mise à acheter partout sur la planète?: dans l'industrie automobile, les aéroports et le sport, les terres agricoles, les grands vins de Bordeaux, la dette américaine...
    Pierre-Antoine Donnet, spécialiste confirmé de l'Asie et journaliste à l'Agence France-Presse, dresse un état des lieux de ce mouvement qui a pour nom en chinois zouchuqu, c'est-à-dire «?sortir des frontières?». Son enquête s'appuie sur une analyse précise, accessible et prédictive des faits et des chiffres, pour comprendre les mécanismes et les enjeux d'un renversement des forces économiques où la Chine est en passe de devenir la première puissance économique mondiale.

  • La Chine, pays pauvre, isolé et sujet aux disettes il y a encore trente ans, est devenue la deuxième puissance économique de la planète. Atelier du monde, elle a amassé une montagne colossale de réserves en devises et s'est lancée il y a quelques années dans une vague d'acquisitions à l'étranger sans équivalent et dans tous les secteurs. Depuis 2000, les investissements chinois à l'étranger ont été multipliés par quarante. Ce mouvement a un nom en chinois : zouchuqu, « sortir des frontières ». Mais après presque deux décennies d'un développement tentaculaire, le régime communiste a décidé de freiner ces énormes sorties de capitaux car la Chine a bien compris que c'est aussi par le biais de son économie intérieure qu'elle pourrait devenir un jour la première puissance économique mondiale.

  • L'onde de choc de la crise asiatique a dépassé toutes les prévisions et menace l'équilibre mondial : nous vivons aujourd'hui l'une des crises majeures du XXème siècle.
    Ce livre est le premier à offrir une synthèse de l'après-crise, des nouvelles tendances qui s'annoncent, des enjeux et des risques pour l'Asie et pour nous-mêmes. Cinq auteurs ont mis en commun leurs connaissances et leur longue expérience pour tenter de définir ensemble ces nouvelles lignes d'horizon. Deux hauts fonctionnaires, deux journalistes et un chercheur croisent leurs analyses économiques, financières, politiques et sociologiques.
    Tout est passé en revue : la nouvelle donne macro-économique, les enjeux de la réforme financière, les nouvelles stratégies d'entreprise, les pouvoirs politiques face à la crise, les périls sociaux, la crise des valeurs, l'inconnue chinoise, les débats sur la gestion mondiale des crises, les responsabilités occidentales, l'avenir de l'intégration régionale. Le résultat est un livre d'une grande richesse, un ouvrage de référence précieux pour les hommes d'affaires, les décideurs politiques, les universitaires et tous ceux qu'intéresse l'Asie.
    On y trouvera les clés pour comprendre, avec le souci constant de la précision, de la rigueur mais aussi d'une approche interdisciplinaire claire et accessible.

  • Le japon familier raconté par des hommes qui y vivent.
    Ce livre est le fruit d'une longue et patiente enquête, une somme de travail impressionnante par sa richesse, sa profondeur et sa portée. sa force est celle des témoignages de ces japonais qui, à travers de très nombreux entretiens, acceptent d'ouvrir leur coeur et de parler sans détours. sans honte ni fausse pudeur, les voilà qui témoignent de leur désarroi et de leurs interrogations dans la société, dans leur famille, au travail et à tous les âges de la vie.
    Muriel jolivet s'est faite " écrivain public " pour ces pères qui n'en sont pas, ces hommes qui avouent être dépassés par leurs enfants, ces salariés prisonniers de leur entreprise, ces vies de couple à l'abandon, ces jeunes qui se cherchent. familière d'un pays oú elle vit depuis vingt-cinq ans, elle est allée à la rencontre de ceux qui craignent ou refusent d'entrer dans le système ou qui en sont exclus.
    Au détour de leurs récits, on découvre les " japonais moyens ". elle fait également parler ceux qui redonnent l'espoir du changement au japon, ceux qui ont décidé de vivre autrement et imaginent un monde nouveau.

  • Dans la négociation, nous autres Occidentaux sommes tentés de bousculer le temps ou de nous agripper à la toute-puissance de nos raisonnements. Les Chinois, quant à eux, ne sont pas enclins à poser des vérités a priori, à démontrer ou cloisonner. La recherche du compromis, la souplesse d'adaptation aux contraintes qu'imposent les infimes variations du réel leur sont aussi nécessaires que, pour nous, la recherche de la Vérité, le besoin du débat et de la confrontation.

  • L'asie en nous

    Anne Garrigue

    « En dix ans, les relations entre la France et l'Asie me paraissaient avoir basculé. Dans cette enquête au long cours, j'observe que l'attraction grandissante qu'exerce l'Asie dans notre pays n'est pas une mode de plus mais un véritable besoin dans un Occident déboussolé qui a compris qu'il ne détenait plus seul les clés de la modernité. L'Asie s'est modernisée mais elle l'a fait à partir d'un socle de valeurs différent du nôtre. Et c'est précisément cette façon asiatique d'être moderne sans appartenir au monde occidental qui fascine. Il vient d'Asie d'autres traditions, d'autres visions de soi, de la société, de la nature, du temps, du cosmos, d'autres pratiques qui répondent au mal-être contemporain. Ma démarche n'est ni académique, ni élitiste. Je m'intéresse dans ce livre à l'Asie au quotidien. J'ai rencontré une centaine de personnes, connues ou anonymes (de 7 à 85 ans) de tous les milieux, en province comme à Paris : mordus d'Asie, passeurs d'Asie ou experts d'Asie, toutes n'apparaissent pas directement dans le livre mais leurs témoignages le nourrissent en profondeur. »

empty