• L'auteur et sa compagne, ne pouvant avoir d'enfant, se rendent dans un orphelinat, en Inde, et adoptent une petite fille de quatre ans prénommée Sarvari. Problème : Sarvari doit quitter les gens qui l'ont élevée jusque-là et changer de langue, de culture et de... parents. Un récit émouvant loin des poncifs habituellement accolés à la question de l'adoption et de la double culture.

  • La langue du diable

    Andrea Ferraris

    • Rackham
    • 9 Novembre 2018

    Le 2 juillet 1831, une éruption volcanique fait émerger une île dans le bras de mer qui sépare la Sicile de la Tunisie. Sa souveraineté est aussitôt disputée. Dès que la nouvelle se répand, l'Angleterre y dépêche un bateau et la France y mène une expédition scientifique. Tous veulent être les premiers à planter leur drapeau sur le point le plus élevé de cette nouvelle terre. Mais, ce jour-là, c'est Salvatore, humble pêcheur du tout proche port de Sciacca de sortie en mer, qui a assisté à la naissance de l'île.
    Quelques jours plus tard, attiré par le spectacle grandiose de l'éruption, il revient sur les lieux et pose son pied sur la terre brûlante. Il en ramasse machinalement un gros caillou avant de rentrer au port. La nouvelle de l'exploit de Salvatore s'ébruite et Ferdinand, roi des Deux-Siciles, voyant d'un très mauvais oeil l'intrusion dans ses domaines de deux grandes puissances, fait convoquer Salvatore par un de ses fidèles : cette terre est sicilienne, un sicilien y a posé le pied en premier et ce caillou en est la preuve ! On propose donc à Salvatore d'en devenir le gouverneur.
    C'est une chance inespérée ; Salvatore n'y voit que la fin de ses peines. Il sera riche, puissant et pourra enfin épouser la belle et inaccessible Antonia...

  • Churubusco

    Andrea Ferraris

    • Rackham
    • 9 Février 2016

    An 1847. Re solus a s'emparer de la Californie, les E tats-Unis de clarent la guerre au Mexique et en envahissent le territoire.
    Dans les rangs de l'arme e occupante, un bataillon entier - le Saint-Patrick - prend la de cision de de serter. Ses hommes - tous des immigre s irlandais, espagnols et polonais - ne supportent plus les discriminations, les violences et les exactions de leurs officiers yankees. De sormais, dans cette guerre meurtrie re et injuste, ils vont se battre aux co te s des mexicains. Ils sont devenus les San Patricios.
    Dans la colonne yankee qui sans rela che poursuit les de serteurs, chevauche Rizzo, un jeune sicilien. Arrive au Nouveau Monde dans un bateau charge d'hommes et de femmes fuyant la faim et la mise re, Rizzo s'est enro le en e change d'une promesse d'obtenir la citoyennete et un lopin de terre. Devant le village de Churubusco, dernier rempart des rebelles, lui aussi va devoir choisir de quel co te se ranger.
    Churubusco surgit des plis - re els et imaginaires - de l'Histoire pour raconter la fin he roî que de l'impossible re ve de liberte des San Patricios. Le re cit d'Andrea Ferraris - pe tri de poussie re et de sang - nous rappelle a chaque page que se dresser contre les abus et l'oppression est juste et ne cessaire. Quel qu'en soit le prix a payer.

  • Le Mexique et les États-Unis partagent une frontière commune longue de 3200 kilomètres dont un tiers est marqué depuis vingt ans par un haut mur de métal rouillé. Censé empêcher aux migrants d'entrer clandestinement aux États-Unis, cette barrière - que le président Trump voudrait étendre à l'ensemble de la frontière - n'est qu'un rempart dérisoire qui oblige cependant les candidats à l'exil à emprunter les routes dangereuses du désert et des montagnes où beaucoup d'entre eux finissent pour y laisser la vie. Au printemps 2017, Renato Chiocca et Andrea Ferraris ont voyagé le long de ce monument à la haine et à l'ignorance, ont écouté les histoires de ceux qui vivent à l'ombre du mur et recueilli le témoignage de ceux qui portent de l'aide aux migrants, les sauvant parfois d'une mort certaine et leur assurant un accueil dans la dignité et le respect de leur droits. Dans La Cicatrice, Chiocca et Ferraris racontent leur périple le long de ce «mur de la honte» nous rapprochant de son effrayante réalité et nous poussant à réfléchir à d'autres manières, plus sensées et humaines, de résoudre cette urgence devenue désormais planétaire.

empty