• On compare souvent l'afrique à un chaudron, image commode pour qui se tient à l'extérieur cette histoire se place au contraire à l'intérieur de l'afrique.
    Elle ne l'utilise pas comme décor, mais se meut dans le milieu réel oú se frottent les formes infinies de l'espoir et de l'injustice. beaucoup de personnages sont des africains, bien sûr, mais les deux principaux sont des blancs. l'un, andré juvénal, planté depuis assez longtemps en terre africaine pour désirer et redouter à la fois d'y prendre racine. l'autre, christian marion, que son métier de journaliste a envoyé là pour tout juger en un clin d'oeil.
    Mais au contact de juvénal, et jusque dans sa fin tragique, marion découvre ce qui se cache derrière les paysages fascinants, la menace étouffante de la forêt, les secrets inavouables de la ville noire-blanche. ii découvre la pire des maladies tropicales ; la certitude d'en savoir assez long sur l'afrique pour ne rien apprendre d'elle.

  • La personnalité haute en couleurs de Goscinny, son parcours tout entier, méritent l'hommage que cet ouvrage et l'exposition lui rendent, en prenant en compte le caractère exceptionnel - personnel, intellectuel et artistique - d'un auteur génial, d'une créativité prolixe.  Comment et pourquoi Goscinny occupe-t-il une place si singulière, comment expliquer le succès international, toujours inégalé de ce phénomène culturel mondial, de cet auteur clé de la littérature, « de l'un des acteurs primordiaux, stratégiques, de l'avènement du neuvième art ».Si le nom de René Goscinny est présent depuis longtemps dans la culture populaire francophone, la dimension même de cette personnalité hors du commun, l'ampleur de son ½uvre et de son succès sont largement méconnues, voire sous-estimées. Pour prendre la mesure de l'½uvre et de son importance dans le monde de la bande dessinée et de la littérature contemporaine, rien ne vaut le rappel de quelques chiffres : cinq cents millions de livres et d'albums vendus dans le monde, dont deux cents millions pour pour Lucky Luke (Goscinny-Morris), trois cents vingt millions pour Astérix (Goscinny-Uderzo) et huit millions pour Le petit Nicolas (Goscinny-Sempé). Les ½uvres de Goscinny ont été traduites en cent cinquante langues, dont Astérix en cent vingt langues, Iznogoud (Goscinny-Tabary) et Lucky Luke en une quarantaine de langues. Le Petit Nicolas est aujourd'hui intégré dans les programmes scolaires. Le film d'animation et le cinéma ont rendu leurs hommages à Goscinny et à ses co-auteurs : les adaptations cinématographiques de Lucky Luke, Iznogoud ou du Petit Nicolas appartiennent à la culture populaire contemporaine. Quant à Astérix, les chiffres parlent d'eux-mêmes : ainsi Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, réalisé par Alain Chabat en 2002, a attiré plus de quatorze millions et demi de spectateurs en France.   

  • Brick stitch, peyote pair et impair, triangulaire, hexagonal, circulaire et pentagonal, square stitch et loom : faites le tour des techniques de tissage de perles grâce aux 7 méthodes expliquées dans ce livre.

    Laissez-vous guider par les introductions techniques en images particulièrement détaillées pour apprendre à maîtriser le tissage de perles Miyuki, puis choisissez l'un des 100 motifs proposés et lancez-vous !
    Découvrez aussi la broderie de perles sur tissu, et les multiples façons d'utiliser vos tissages : bijoux, déco...

    Un livre essentiel, à la fois inspirant et pédagogique !

  • Les succès d'Astérix, de Lucky Luke, du Petit Nicolas ou d'Iznogoud font de René Goscinny l'un des humoristes les plus célèbres au monde. Scénariste de génie, il a su s'associer aux plus grands dessinateurs : Sempé, Uderzo, Morris, Tabary... Son oeuvre fait désormais partie de notre patrimoine culturel, prescrite dans les écoles pour l'apprentissage de la lecture et du français. Tous les jours, sans le savoir, nous « parlons le Goscinny », tant sont devenues familières les expressions inventées par ce Molière de la bande dessinée : « Il est tombé dedans quand il était petit », « Trouver la potion magique », « Tirer plus vite que son ombre », « Être calife à la place du calife »... À la tête du légendaire magazine Pilote, il a donné à la BD ses lettres de noblesse ouvrant la voie à toute une génération : Bilal, Bretécher, Cabu, Druillet, Fred, Giraud, Gotlib, Mézières, Reiser... Orfèvre du bon mot, maître de l'absurde et de la parodie... le talent de Goscinny est ici mis en lumière par Aymar du Chatenet et Caroline Guillot qui retracent le parcours insolite de celui qui, depuis son plus jeune âge, voulait faire rire. Il le fit avec sérieux, générosité et élégance.

  • Une guerre intestine divise la société à l'aube du règne de Louis XIV. Sous la régence d'Anne d'Autriche, des bourgeois ont investi massivement l'administration de l'État et la gestion des finances royales. Déjà en germe au xvie siècle, l'apparition de cette nouvelle classe de dirigeants suscite une hostilité marquée de la part de la noblesse mais aussi de la population qui souffre du poids croissant de l'impôt.C'est au coeur de ces années marquées par de vives tensions que naît sur l'île Saint-Louis un des plus beaux hôtels parisiens, l'hôtel de Lauzun, construit entre 1656 et 1660 par un financier dont le parcours de « parvenus » est emblématique. Charles Gruyn a fait carrière au service de la couronne et devient la cible de critiques acerbes, soulignant ses origines modestes et son enrichissement jugé frauduleux. Les jugements de ses contemporains marquent encore aujourd'hui son historiographie ainsi que celle de l'hôtel qu'il a fait construire sur les quais de la Seine.Il en va de même des propriétaires qui ont occupé l'hôtel après la famille Gruyn: le comte de Lauzun, favori déchu de Louis XIV, et le couple Richelieu-Mazarin, formé par les descendants des deux cardinaux-ministres, dont le destin fut marqué par des conflits familiaux qui menèrent à sa mise à l'écart de la cour.Au xviie siècle, l'histoire de l'hôtel de Lauzun est ainsi marquée par la présence de parias qui évoluent dans un cadre somptueux, l'architecture et le décor intérieur (réalisé par Michel Dorigny, élève de Simon Vouet) comptant parmi les plus belles créations de l'époque.L'hôtel se démarque-t-il des constructions de son temps? Quel rôle a joué le statut social du commanditaire et des propriétaires successifs dans sa conception et sa préservation? De quelle manière ont-ils occupé les lieux? L'histoire de l'art et l'histoire sociale, politique et financière sont mises à contribution pour apporter des éléments de réponse.

  • Un guide ludique et très graphique pour apprendre à manger ce dont notre corps a besoin : car les émotions que l'on ressent sont souvent liées à nos besoins alimentaires.Identifiez vos envies et vos besoins réels : j'ai envie de chocolat ? J'ai besoin de magnésium et je peux en trouver dans les noix et graines. J'ai envie de chips ? J'ai besoin de calcium et je peux en trouver dans les produits laitiers, mais aussi les légumes verts.Enfin, soignez vos émotions en mangeant ce qui vous fera du bien, non pas sur le coup et qui vous fera culpabiliser ensuite, mais dans la durée : fatigué ? faites-vous une salade à base d'épinards, de grenade et de noix. Triste ? un smoothie aux fruits rouge vous fera du bien.j'ai envie de - j'ai besoin de20 humeurs et 40 recettesun graphisme très modernela caution d'une nutritionniste.

  • "En Auvergne, jusqu'à Paris, pendant 55 jours, des poèmes ou des textes ont circulé pour raconter l'irracontable, pour lutter contre l'ennui, le vide, la peine, pour rire, pour pleurer, pour se cultiver, pour lire, pour se parler, pour se rappeler ce qu'on a appris, ce qu'on a lu, ce qu'on a vu, pour apprendre ce qu'on ne connaît pas, pour s'écrire, se répondre, pour prendre la peine de réfléchir, de penser, pour se rendre compte de ce qui est important, la nature, la vie, les gens."


  • créateur d'astérix (avec uderzo), du petit nicolas (avec sempé), d'iznogoud (avec tabary) ou encore auteur de lucky luke (avec morris), cofondateur de pilote, rené goscinny est l'un des personnages qui a le plus marqué le monde de la bande dessinée.
    à elles seules, les histoires d'astérix font de lui l'un des auteurs les plus lus dans le monde. goscinny est l'homme des bulles, mais c'est pourtant un crayon à la main qu'il débute sa carrière d'humoriste. adolescent, il croque hitler et ses sbires nazis ainsi que de gaulle et churchill, qui résistent encore et
    toujours à l'envahisseur ! il publie dans quartier latin, le journal de son collège, ses textes et dessins, dont un certain petit gaulois dansant sur radio lutèce.
    à dix-neuf ans, il part pour new york dans l'espoir de vivre de son art. il réalise des dizaines de cartoons et plusieurs livres pour enfants et côtoie les futurs fondateurs de la revue mad. en 1954, il troque définitivement la planche à dessin pour une machine à écrire mais il gardera toujours son oeil de dessinateur, comme en témoignent les nombreux croquis qui accompagnent ses scénarios. cet ouvrage révèle une facette encore inédite du talent de rené goscinny, et il présente, des années 1930 jusqu'aux esquisses de ses plus grands héros, plus de 400 dessins, gouaches, aquarelles.
    ces documents tous exceptionnels sont publiés ici pour la première fois.

  • Cet ouvrage rassemble plus de 80 modèles de tissages en perles Miyuki et leurs nombreuses variantes, à monter en bijou ou à insérer dans des cadres pour une déco originale et délicate. Ours polaire ou renard, fruits du verger et exotiques (ananas, pommes, poires, fruit du dragon, fraises et framboises...), feuilles, mésanges et oiseaux des îles, van, cactus, chats, abeilles ou encore petites maisons, il y en a pour toutes les envies !

    Source d'inspiration pour les "perleuses" aguerries, ce livre propose aussi aux débutantes une méthode complète dans un cahier technique particulièrement clair et détaillé. On y trouve notamment deux techniques de montage pour commencer ses tissages, dont une encore inédite en France.

  • Ces contes venus des quatre coins de la côte d'ivoire mettent en scène ses héros légendaires : le lièvre, l'araignée, le margouillat, l'hyène, la panthère, le lion.
    Et le paysan naïf, la femme rusée, le chasseur infatigable, le roi au coeur dur ou tendre, le génie colérique ou bienfaisant, le bon dieu juge et arbitre qui se tient dans le ciel et vous envoie une corde quand il vous invite chez lui, là-haut. leurs histoires, aussi variées que les villages oú elles sont nées, frappent par leur extrême liberté de ton, leur usage du merveilleux comme d'un ustensile commun, leurs moralités sou-vent déconcertantes.
    On y retrouve surtout le rire et l'humour africains, remèdes suprêmes contre les mauvais coups du sort, déguisements subtils de la sagesse.

  • Ce volume, presque entièrement consacré aux Adephaga, doit permettre aux entomologistes, amateurs ou confirmés, de reconnaître les coléoptères qu'ils rencontrent dans la nature. L'ouvrage aborde les familles des Carabidae, Rhysodidae, Haliplidae, Noteridae, Dytiscidae et Gyrinidae.

  • Qualifié de « tardif », le gothique du XVIe siècle est souvent considéré comme l'ultime survivance d'un Moyen Age attardé. Et pourtant, dans de nombreux centres de la culture européenne, ce sont des formules novatrices, riches et raffinées, élaborées par des artistes prestigieux et encouragées par des mécènes éminents qui naissent à la fin du XVe et au début du XVIe siècle.
    Ce gothique « nouveau », souvent désigné en son temps comme « moderne », devait connaître une fortune considérable en Europe jusqu'en 1550, plusieurs décennies après la première apparition des formes « à l'antique ».
    De nombreux monuments-clefs appartenant à cet art, comme les façades du transept de la cathédrale de Beauvais, la flèche septentrionale de la cathédrale d'Anvers, la chapelle du condestable à Burgos ou les voûtes spectaculaires de la salle de Wladislaw à Prague, ont été conçus après 1500.
    Vingt historiens de l'art venus de l'Europe du nord (Pays-Bas, Allemagne, Bohème) et du pourtour méditerranéen (Espagne, Italie, Dalmatie) se sont efforcés d'éclairer toutes les facettes de cette architecture trop longtemps dénigrée, que les historiens français du XIXe siècle avaient pourtant qualifiée de « flamboyante ».

  • * l'univers inconnu de milliards de minuscules animaux aux formes et aux couleurs extraordinaires.

    * des méthodes à la portée de tous pour récolter, connaître et reconnaître ces acariens, collemboles et autres petits insectes.
    * un guide pour découvrir pour la première fois un monde discret qui peuple le sol des forêts comme la moquette de nos maisons.

empty