• Le musée des tortures

    Rachel Corenblit

    Un groupe d'élèves en sortie scolaire pris au piège d'un musée labyrinthique... Pire que vos pires cauchemars !

    Léo traîne avec les élèves de 5e les plus populaires. Ce qui n'est pas le cas d'Adrien, son ex-meilleur ami. Alors qu'ils visitent avec leur classe la cité de Carcassone, Léo se retrouve par malchance dans le groupe des « loosers » : Adrien, deux soeurs jumelles insipides et Kiara, "la gitane".
    L'ambiance entre eux est électrique quand ils sont interpellés au détour d'une rue par une inconnue. Cette femme les invite à visiter le fameux musée des tortures de la ville. Quitte à vivre une journée d'enfer, le groupe se laisse entraîner... et un terrible piège se referme sur eux ! Pour sortir vivant de ce musée horrible, Léo va devoir se montrer plus solidaire avec ses camarades...

  • La maledetta

    Rachel Corenblit

    • Nathan
    • 12 Mai 2021

    Eva, 16 ans, part avec sa mère, son frère Anthony, et Samy, le meilleur ami de son frère, dans une maison isolée en pleine montagne, que sa grand-tante a léguée à sa mère.
    Eva découvre qu'au village on appelle cette maison « La maison des mortes », et que sa grand-tante se serait pendue pour échapper aux esprits qui hantent sa demeure. Peu de temps après son arrivée, Eva commence à changer : elle entend des voix, fait des cauchemars de plus en plus violents. Et si elle avait hérité de la malédiction de sa grand-tante ?
    Roman pour ado.

  • Lequel de nous deux a eu l'idée ? On se l'est demandé, après. Lequel de nous deux a proposé à l'autre en premier ce plan foireux qui n'était pas sensé en être un . Sur le papier, c'était même une idée brillante. Le genre de truc que tu imagines en te disant, on va être si bien là-bas, calés sur la plage, à regarder le soleil plonger dans la mer, à se boire des bières à la cool, les doigts de pieds en éventail, une brise légère frôlant nos cheveux, les yeux perdus sur l'horizon limpide. Parfaitement heureux. Seuls. Rien que nous deux. Et les coquillages. Entre potos.

    Nathan et son meilleur ami Ihmed partent en vacances sans leurs parents pour la première fois. Mais cette soudaine indépendance va mettre à mal leur amitié de toujours...

    Quand on veut, où l'on veut ! 1 roman, 3 versions. Avec ce livre, vous pouvez écouter la version audio et lire la version numérique gratuitement via l'appli Nathan Live.

    Des récits initiatiques intenses et percutants, qui racontent un moment-charnière de la vie d'un ou d'une ado d'aujourd'hui.

  • Pendant les longues journées d'attente, ces quatre adolescents se lient d'amitié, se disputent, se consolent et se racontent. Léopold, le narrateur, a été recueilli par une amie russe de ses parents, militants juifs.
    Marie-Antoinette s'est échappée du camp de Beaune-la-Rolande grâce à un tour de prestidigitation de son père magicien. André, jeune pianiste virtuose, a été envoyé aux États-Unis avant la guerre et est sans nouvelles de sa famille. Quant à Michel, il ne comprend pas pourquoi sa mère a été arrêtée puisque « elle n'est même pas juive ».
    Ensemble, ils vont peu à peu apprendre à accepter l'inacceptable, faire le deuil de leurs disparus, commencer à se reconstruire et aller de l'avant.

  • La mer sans le bleu

    Rachel Corenblit

    Éléonore ne voulait pas quitter Toulouse, sa vie, son bahut et ses copines pour démarrer une nouvelle vie sous les tropiques avfec ses parents et son jeune frère Nathan. Mais Éléonore n'a pas eu le choix quand, au bord du divorce, ses parents ont décidé de mettre tout le monde dans l'avion pour s'offrir une seconde chance à l'autre bout du monde. Là où il y a la mer, le soleil, les palmiers.
    Ce devrait être le paradis. Sauf qu'Éléonore ne veut pas être là. Sauf qu'il y a aussi Milou, le vieux copain de son père qui les accueille et organise leurs vies. Que de Milou, il vaut mieux se tenir à distance. Qu'Éléonore le sent mais que personne ne veut la croire.

  • La fille qui se trouvait en face de moi n'avait plus de visage.

    Mon père m'avait prévenu : si tu rencontres les patients d'ici, tu ne fais pas de commentaires, tu réagis le plus poliment possible. Tu risques d'être surpris, mais surtout tu es diplomate, tu ne montres rien à ces pauvres gens. Ils ont déjà tellement souffert. Tu vas en croiser pas mal, ici, des abîmés, des malheureux et il y a même un secteur pour les enfants et les grands ados.

    - Hé, cache ta joie, Machin. C'est super romantique comme rencontre. Manque plus que les violons, non ?

    Un ado solitaire. 7 gueules cassées.
    Une histoire d'amitié étourdissante, loin des apparences.

  • Dix jeunes bloqués dans un bus, en plein coeur de la guerre, face à un choix qui les changera à jamais.
    Israël, décembre 1987. Lors d'un voyage de découverte, un bus de lycéens français est attaqué par des Palestiniens de leur âge, qui lancent des pierres. La première Intifada vient de commencer. Les ados dans le bus, ce sont Daniel, Christophe, Rose, Lucille, Jeremy, Sonia, Amir, Benjamin, Anna et Anaïs. Dix jeunes gens loin de leur pays, de leurs parents, tous un peu paumés. Ils ne soupçonnaient même pas le conflit dans lequel ils se retrouvent embarqués. Ils vont traverser ensemble l'année la plus intense de leur vie.

  • 146298

    Rachel Corenblit

    Un texte à la fois grave et lumineux sur la mémoire et l'oubli.
    146298. Une suite de chiffres tatoués sur le bras de sa grand-mère. Elle les a vus toute sa vie sans leur donner plus de sens. Puis un jour, en classe, elle comprend. D'abord en colère face à ce secret de famille trop longtemps caché, elle parvient enfin à convaincre sa grand-mère de lui parler, de faire le tri dans sa mémoire défaillante : la rafle, le voyage, le camp, la faim... Les vies de la jeune fille et de la vieille femme se croisent et s'entremêlent pour se mettre au diapason.

  • Six filles de seize ans, sélectionnées pour leur beauté, constituent le casting d'une émission de télé-réalité, « La Plus Belle de Toutes ». Six jours de cohabitation forcée et filmée, avec, au final, l'élection de La Plus Belle ! Mais alors que la production de l'émission a mis en place des scénarios explosifs pour faire de l'audience, les six filles finissent par s'unir pour déjouer leur goût du scandale et du ridicule. Rachel Corenblit dévoile l'envers du décor...

  • Encore plus de bonheur

    Rachel Corenblit

    • Rouergue
    • 11 Octobre 2017

    Angela, le personnage du précédent roman de Rachel Corenblit, «Que du bonheur !,» revient en saison 2.  Pendant qu'elle redouble sa Seconde, sa mère devient lesbienne, son père végan, et son grand-père ardéchois chéri meurt. Mais le pire de ses malheurs : être poursuivie durant toute l'année par un garçon appelé Félix, un boulet pot de colle qui est tombé amoureux d'elle... Mais, comme on le sait, Félix signifie... bonheur ! Humour et petits dessins à toutes les pages !

  • D'un côté, Pipou, gentil toutou qui en a marre ! Oui ! Marre d'être gentil ! C'est décidé, il va renouer avec sa vraie nature et redevenir sauvage. Ses ancêtres, les loups, ne seront pas déçus. Mais est-ce si facile de renoncer aux croquettes ? De l'autre côté, Pacha, matou costaud (ou gros selon le point de vue). Lui aussi est décidé à prendre exemple sur ses ancêtres, les tigres, et ça va être un carnage (s'il arrive à passer la chatière). Mais est-ce si facile de renoncer aux caresses ?

  • Réédition du premier roman de Rachel Corenblit, paru il y a dix ans. Dans ce roman historique  sur le conflit entre Israël et la Palestine, toujours d'actualité hélas, Rachel Corenblit nous fait revivre soixante ans d'histoire du Proche-Orient, de 1942 à 2006. L'originalité de ce roman est de nous donner à voir la complexité de l'Histoire au travers des regards subjectifs de quatre enfants, puis de jeunes adultes. Rachel Corenblit, qui a vécu à Jérusalem, s'est inspirée de destins familiaux.

  • Depuis son entrée en seconde, Angela vit un déluge de malheurs ! Réputation foutue au lycée, divorce des parents, mort du chat, ultra-trahison de sa meilleure copine, vacances en Ariège chez son papi etc. En une série de scènes hilarantes, Rachel Corenblit nous raconte le quotidien de cette gentille boulotte qui ne mérite vraiment pas son sort. Mais le plus grand des romans ne s'appelle-t-il pas Les Misérables ?

  • Même pas peur Qu'est-ce qui peut bien faire peur à Joseph ? Les loups, les ogres, les monstres et les vampires le tordent de rire. C'est comme un super pouvoir :
    Rien ne lui fait peur. Au contraire, il adore inventer et raconter des histoires horribles, à faire grimper les maîtresses aux rideaux ! À l'école, sa maîtresse l'appelle d'ailleurs Monsieur la Terreur : Joseph a réussi à faire pleurer Leïla, la plus jolie fille de la classe et à terroriser Alexandre, le plus costaud de la cour de récré, qui gagne toujours au foot... Pourtant, Jospeh préférerait faire sourire Leïla (comme quand elle regarde Alexandre gagner au foot) plutôt que la faire pleurer :
    Mais ça, c'est une autre histoire !
    La pire histoire qui fait peur Quel est ce livre ridicule avec une couverture rose que sa soeur a oublié sur son bureau ? Joseph l'ouvre avec un sourire de dédain, jusqu'à ce qu'il découvre avec horreur l'histoire la plus terrifiante qu'il ait jamais lue ! L'histoire d'un petit garçon nul en foot qui aimerait bien attirer l'attention de la plus jolie fille de sa classe. C'est effroyable comme cette histoire ressemble à celle de Joseph. Puis, quand le petit garçon écrit des poèmes d'amour anonymes à la plus jolie fille de la classe, il en a carrément des suées froides.
    Car Joseph sait maintenant ce qui le terrorise : les histoires d'amour !
    Après Ceux qui n'aiment pas lire, voici l'histoire d'un enfant qui adore lire des histoires d'horreur. Deux textes pleins d'humour sur la peur. et sur l'amour !

  • Arthur est un bon élève, sérieux, appliqué, discret. Il rêve de devenir médecin. Ennuyeux à mourir dirait sa grande soeur, So. So, elle défie le monde, elle n'a peur de rien. Alors quand elle revient un beau jour, après des années sans nouvelles, et demande à Arthur de l'aider, il ne peut pas refuser. Ils vont profiter de l'absence de leurs parents pour que So fasse une désintox à la maison, "à la dure". Pas de clinique, pas d'aide extérieure. Juste Arthur et du courage. Six jours vont s'écouler, pendant lesquels ces frère et soeur vont s'épauler, souffrir, se haïr parfois. Mais surtout se retrouver, après de longues années loin l'un de l'autre.

  • Déprimée, la mère d'Antoine décide de l'envoyer vivre chez son père dans le Sud, le temps de se refaire une santé financière et une santé tout court. Mais comment va-t-il supporter de cohabiter avec la nouvelle femme de son père, Hélène, et surtout sa fille, Abigaël, qui a exactement le même âge que lui ? Pour couronner le tout, Abigaël, qu'on dit partout être sa demi-soeur - alors qu'elle est noire, son père étant Africain - a tout de la pimbêche intello, première en tout, et dont le sujet de discussion favori est. la fin du monde !
    La fin du monde justement. Météo France a lancé une alerte rouge sur la région, mais ce qu'Antoine entend, c'est que le collège est fermé. Très vite la situation dégénère : coups de tonnerre, vent, pluie et grêle. Seuls à la maison, les deux ados, sans électricité ni téléphone, doivent faire face, alors que le niveau de l'eau monte très vite, emportant tout sur son passage. Seuls, ils ne le sont cependant pas tout à fait. Car cette « fin du monde », ils vont la vivre à quatre, avec deux autres habitants de cet impasse. Le fils des voisins, Bertrand, 35 ans, un marginal avec lequel Antoine a sympathisé.
    Qui va sauver une vieille dame solitaire, Madame Yollande, renversée par une vague alors qu'elle tentait de sortir de chez elle. Les « quatre petits cochons », comme dit Antoine, affrontent ensemble la montée dramatique des eaux, et dans cette adversité vont se révéler et se rapprocher. À la lecture du résumé, on pourrait s'attendre à un dacOdac vraiment très noir. Mais il faut faire confiance à Rachel Corenblit pour raconter cette aventure avec la verve, l'humour qui la caractérisent et en faire une très belle histoire de courage et d'amitié entre quatre personnages très différents

  • Durant une année, le quotidien d'une jeune enseignante de primaire, Emma, nommée dans d'un quartier populaire, confrontée à des enfants en grandes difficultés scolaire, affective, sociale. Elle s'attache notamment à Ryan, un garçon dont on va progressivement découvrir la maltraitance. Un roman d'une grande force, à la fois émouvant et politique, dans le meilleur sens du terme : quelle école et quelle société voulons-nous pour nos enfants ? Rachel Corenblit a été enseignante en primaire puis formatrice d'enseignants pendant dix-huit ans.  Elle s'est inspirée de son expérience professionnelle pour écrire ce roman.

  • Ninon se rend régulièrement chez le speak-yatre. Elle ne lui parle pas mais rencontre dans son cabinet la fée au langage coloré, la fleur rouge du bord de la fenêtre toujours prête à tomber, le bonhomme en pâte à modeler... et puis arrive le Prince Hip de Réalité. L'auteur crée un univers de fantaisie, des personnages imaginaires d'une tonicité joyeuse qui rendent signifiant ce sujet délicat.

  • À dix-sept ans, Clara Bauman n'est jamais tombée amoureuse.
    Jamais.
    Pas le moindre souvenir d'un garçon pour lequel elle aurait laissé ses pensées dériver plus que de raison et ces fameuses histoires de battements de coeur, de rouge aux joues, de frissons parfaits, la font ricaner.
    Elle ne parvient pas à comprendre comment c'est possible, d'aimer.
    Le roman de 4 amis - Clara, qui n'a jamais aimé, - Lola, le coeur d'artichaut, qui brûle l'amour, - Tarkan, le romantique, amoureux du souvenir de la petite fille avec laquelle il jouait au pays, à 4 ans, - Joshua, au physique de tombeur mais qui pourtant, n'en est pas !
    Qui vont interroger l'amour en 3 actes (en référence à la pièce de Marivaux).

  • Le sujet de la collection "à la petite semaine" est à chaque fois double : ici on confronte la philosophie et la cuisine maternelle. Chaque jour, pendant toute une semaine, la jeune narratrice écoute avec ennui mais finalement une certaine attention la science que rapporte son aînée du lycée. Dans toute cette complexité, elle interprète ces notions à sa manière, en écho à son quotidien. Le duo Rachel Corenblit/Cécile Bonbon s'en donne à coeur joie, donnant par leur confrontation un nouvel angle de vue sur ces disciplines "obscures" abordées avec légèreté, "à la petite semaine".

  • Elle n'a pas encore seize ans, mais elle fait tout comme.
    Quand elle s'installe dans la salle de cinéma à la première séance, pour échapper aux vacances pourries chez sa grand-mère, elle ne sait pas que " les scènes particulièrement violentes qui pourraient heurter sa sensibilité ", ce n'est pas seulement sur l'écran. " Ce n'était peut-être pas une si bonne idée de venir ici. Et puis, je n'aime pas vraiment les films d'horreur. Le sang partout, les cris, les filles qu'on poursuit dans les labyrinthes.
    Mais je n'ai jamais vu de films interdits aux moins de seize ans. "

  • Comment la parole...
    À l'origine de cette expérience singulière, le Collectif jesuisnoirdemonde et Sophie Robin, metteure en scène et comédienne.

    « Il paraît que nous ne lisons plus, différentes enquêtes nous le disent constate Sophie Robin, qui s'interroge : près de chez moi, de nouvelles médiathèques voient le jour.

    Alors pour qui ? À quoi ça sert ?» D'où ce désir : interroger et donner à entendre cette relation sensible que les usagers et les professionnels des médiathèques entretiennent avec le livre et la lecture.

    Et de poursuivre le fil de sa réflexion : « Partir à la rencontre de ces personnes, leur demander ce qu'elles font là, donner la parole à ces silencieux croisés entre les rayonnages de livres pour qu'ils me confient leurs histoires de lecteurs ».
    Sophie Robin comédienne, metteure en scène

  • Qui est Alex, ce mec trop blond, trop maigre, trop grand, trop mal fringué, trop largué, qu'on a trouvé dans le cagibi à poubelles ? Dix-sept filles et femmes répondent. Alex, c'est le type même du gars qu'on ne remarque pas au lycée, dit l'une. Il va devenir un homme magnifique, dit l'autre. Et si c'était un poète ? demande celle qui est secrètement amoureuse de lui. Ou bien un grand dadais qui trimballe sa misère ? Trop mignon, quand même, elles pensent toutes. Laquelle d'entre elles lui redonnera le goût des baisers ?

empty