Croix Du Salut

  • La laïcité est une idée qui n'est pas si vieille, vous le verrez, mais elle se décline différemment d'un pays à l'autre (En France, elle est reprise dans la Constitution - la loi fondamentale du pays et est un humanisme politique incontournable, en Angleterre, on parlera d'humanisme mais , dans ce pays, la reine reste aussi le chef de l'Eglise anglicane et en Belgique, elle prend une dimension qui est collective, comme en France, mais aussi individuelle quand elle se réfère au libre examen - l'Université libre de Bruxelles a pour fondement le principe du libre examen...). Vous le voyez, les choses ne sont pas si simples. Elles se compliquent encore si on relève que plusieurs responsables religieux ont souvent affirmé que la laïcité s'oppose à la religion.

  • Cet ouvrage a pour but l'élaboration d'une méthodologie de lecture mystique à partir de quelques écrits spirituels. Son enjeu est d'objectiver le fonctionnement interne de la vie spirituelle en tant que source créatrice d'un langage nouveau. Ce pari est-il pascalien ? Si cela est le cas, le voilà gagné d'avance ! Nous nous proposons d'élaborer à la fois une approche et une terminologie adéquates à notre propos. De toute évidence, nous ne partons pas de rien, mais d'une source qui nous est apparue limpide et lumineuse quand nous l'avons rencontrée : le Prologue du Cantique Spirituel de Saint Jean de la Croix, rédigé en 1584, à la demande de Mère Anne de Jésus, Prieure des Carmélites Déchaussées du Monastère de Saint Joseph de Grenade. Ce point de départ peut surprendre et il y a là une heureuse surprise. Comment un mystique peut-il être considéré comme un maître en herméneutique ? A-t-il, lui-même, eu conscience de cette dimension d'un texte écrit non de son propre chef, mais en réponse à une sollicitation extérieure?

  • La dynamique pastorale du passage de la lettre à l'esprit du concile Vatican II aura permis une évolution au sein de l'Eglise catholique en Val-de-de marne dans ce qu'elle doit être et devenir sans cesse: une Eglise- communion. En intégrant les cinq principes de gouvernance: proximité, subsidiarité, prendre soin les uns des autres, synodalité et coresponsabilité, on s'approche du voeu du pape François, exprimé dans sa lettre encyclique Fratelli tutti: « Rêvons en tant qu'une seule et même humanité, comme des voyageurs partageant la même chair humaine, comme des enfants de cette même terre qui nous abrite tous, chacun avec la richesse de sa foi ou de ses convictions, chacun avec sa propre voix, tous frères » (FT n° 8). L'ouverture du concile Vatican II, donnant aux laïcs la place qui leur revient dans l'Église est providentielle. Au lendemain de ce concile, la visée théologique et pastorale était de réaliser un passage d'une Église pyramidale tenue presque exclusivement par les seuls prêtres à une Église-communion qui soit davantage prise en charge par tous les baptisés et dans laquelle apparaîtrait d'une manière plus vraie, le ministère presbytéral et les ministères laïcs.

  • Tel un enquêteur minutieux, Luc s'est attaché à fonder le témoignage qu'il rend à Jésus sur des faits vérifiables. Ce commentaire pratique vise à en tirer toutes les leçons applicables pour quiconque veut être disciple de Jésus ajourd'hui! Des 4 Evangiles, Luc est celui qui présente le portrait le plus humain de Jésus. Médecin d'origine grec, Luc poursuivra son témoignage par le livre des Actes des apôtres, qui retrace le développement de la communauté chrétienne durant les 30 années qui ont suivi la mort et la résurrection de Jésus.

  • La première paroisse d'un jeune Curé le marque pour la vie. J'ai été ordonné prêtre en 1991. A l'époque, j'étais encore aux études, mais fus nommé vicaire paroissial à Saint-Hubert du Sart-Tilman, dans les faubourgs sud de Liège. En 1995, un cancer emporta mon Curé. J'avais achevé mes études et - à 32 ans - lui succédai. Ce deuxième volume reprend les homélies que je prononçai au cours de l'année pastorale 1996-1997 - année liturgique avec principalement l'Evangile selon saint Marc à commenter (année liturgique "B"). Cet Evangile est le plus court des quatre et, à bien des égards, le plus direct. Il va droit au but, en proclamant le coeur de la foi chrétienne dès la première phrase: "Commencement de l'Evangile de Jésus - Christ, Fils de Dieu".

  • La réforme liturgique issue du concile Vatican II (1962-1965) a voulu remettre la Parole de Dieu au coeur de la vie de l'Eglise catholique. Avant cette réforme les lectures de la Bible au cours de la messe, proclamées en latin, étaient moins nombreuses et moins variées. Ainsi au lieu d'un unique cycle liturgique qui reprenait chaque année les mêmes lectures, l'Eglise a instauré trois années liturgiques avec un lectionnaire non plus en latin mais dans les langues des peuples auxquels la Parole de Dieu s'adresse: A (saint Matthieu), B (saint Marc) et C (saint Luc) ; l'évangile selon saint Jean étant réparti sur les trois années. Le concile a précisé que l'homélie, connue aussi sous le nom de sermon, faisait partie intégrante de la liturgie et devait être un commentaire des textes bibliques. Vous trouverez dans ce livre les homélies qu'un prêtre diocésain a données aux fidèles de ses paroisses pour chaque dimanche et solennité de l'année liturgique C au cours de laquelle la liturgie propose une lecture quasi-continue de l'évangile selon saint Luc. Ces homélies peuvent intéresser les fidèles comme les prêtres ainsi que ceux qui veulent découvrir le christianisme.

  • La première paroisse d'un jeune Curé le marque pour la vie. J'ai été ordonné prêtre en 1991. A l'époque, j'étais encore aux études, mais fus nommé vicaire paroissial à Saint-Hubert du Sart-Tilman, dans les faubourgs sud de Liège. En 1995, un cancer emporta mon curé. J'avais achevé mes études et - à 32 ans - lui succédai. Ce premier volume reprend les homélies que je prononçai au cours de l'année pastorale 1995-1996 - année liturgique avec l'Evangile selon saint Matthieu à commenter(année liturgique A). Cet évangéliste insiste sur l'enseignement du Christ. Quelques homélies plus anciennes sont jointes à la collection. Le recueil débute par la prédication que je fis le jour des funérailles de mon vieux Curé.

  • Le petit livre ouvert

    Jack Laffrat

    Je vis un ange puissant qui descendait du ciel. Il tenait dans la main un petit livre ouvert. Il posa le pied droit sur la mer et le gauche sur la terre. Il leva la main droite vers le ciel et jura : «Il n'y aura plus de délai.» "Une voix me dit : «Va, prends le petit livre ouvert dans la main de l'ange qui se tient debout sur la terre et sur la mer.» Je m'avançai vers l'ange et le priai de me donner le petit livre. Il me dit : «Prends et mange-le. Il sera amer dans tes entrailles, mais dans ta bouche il aura la douceur du miel.»" (Apocalypse 10:1-9). Ce petit livre ouvert est un fil d'Ariane. Il permet à chacun de trouver son chemin dans l'histoire de l'Univers, de la Terre et de l'humanité. Il révèle le passé, le présent et le futur. Sous le regard des Anciens, il explique «D'où on vient, où on est et où on va». Tout en sachant que : «Celui qui augmente sa science, augmente sa douleur.» (Ecclésiaste 1:18)

  • Ce livre se propose comme une remise en question de deux doctrines chères à la théologie musulmane en général, à savoir celle de l'isma ("tous les prophètes sont sans péché") et celle du fitrah ("tous les humains naissent innocents et sans péché"), à la lumière de l'enseignement chrétien sur le péché originel. L'auteur démontre qu'à partir des textes islamiques, le seul humain qui ait été sans péché est le Messie Jésus, le fils de Marie. Un soufiste musulman l'a même qualifié du "Sceau de la Sainteté". Un livre à lire et à offrir à un proche musulman.

  • S'appuyant sur le livre des Actes des apôtres écrit par Luc, évangéliste, médecin et chroniqueur, l'auteur nous entraîne dans une plongée au coeur des évènements heureux ou douloureux qui ont accompagné les débuts de la diffusion du message de l'Evangile. Ce voyage dans le temps est enrichi d'informations géographiques, historiques, culturelles, linguistiques et psychologiques qui, sans dénaturer le récit original, lui donne plus de relief et de densité. Le 1er tome couvre la période de l'an 35 à l'an 51 et le second de l'an 52 à l'an 60. Par son style dynamique, vivant et fluide, l'auteur sait susciter et entretenir efficacement l'intérêt du lecteur. Un récit prenant par ses rebondissements où se mêlent les actions des hommes et les interventions de Dieu.

  • Ces billets d'humeur spirituelle ne se veulent d'aucune insolence,d'aucune folle impudence.Ne sont-ils que les précieux témoins de l'espérance,serviteurs d'une éminente évidence,rapporteurs d'une vérité qui se lit en ce grand livre de l'existence.Puissent-ils,en l'esprit de chacun de leurs lecteurs,éveiller leur première volonté,qu'ils retrouvent alors leur divinité,qu'ils découvrent l'oeuvre éternelle en toutes les apparences. Ces billets d'humeur spirituelle portent en leur coeur cette joie originelle,la mémoire d'un parfait bonheur.Ainsi ont-ils cette unique prétention,affirmer que tous ces jours sont au service de notre amour.

  • Qu'a-t-il manqué à l'Eglise pour qu'elle devienne le Royaume du Père ? Non pas l'assistance de l'Esprit-Saint, qui, à chaque âge, a oeuvré pour qu'advienne la Vérité toute entière. Mais notre lenteur à croire et à comprendre ses divins enseignements. La question centrale des Actes des Apôtres fut celle posée au premier concile : "Faut-il circoncire les païens et leur enjoindre d'observer la Loi de Moïse ?" Non, a répondu saint Pierre, s'affranchissant brusquement de cette Loi qui, dans l'Ancien Testament, dénonçait le péché. Privée de cette pédagogie, l'Eglise a perpétué le péché. Et jusqu'à nos jours, nous avons tiré ce boulet, sans que la "Grâce de Notre Seigneur Jésus-Christ" parvienne à nous en délivrer. Comprenons donc l'enseignement de Moïse pour que la Loi Nouvelle inaugurée par le Sauveur porte en nous tous ses fruits. D'accord ?

  • Ce petit recueil donne des exemples de liens que l'on peut voir entre des passages de l'Écriture ou de la Tradition de l'Église sur des sujets divers : à propos d'une idée à priori, des extraits sont rassemblés afin de donner l'éclairage des textes inspirés sur cette idée ; ensuite, un commentaire succinct indique les liens que l'on peut trouver entre ces passages concernant l'idée évoquée, comme un stéréogramme. Le lecteur peut alors mieux voir comment les textes inspirés portaient cette idée en germe, et peut lui-même la prolonger par son propre apport

  • La Torah toute entière s'illumine à partir de son premier grand symbole, l'arbre de vie. Montfort l'avait compris, lui dont la première oeuvre, "L'amour de la Sagesse éternelle", parcourt tous les prophètes et s'achève par la consécration à Jésus-Christ par Marie. Et il reprend dans sa dernière oeuvre, "Le Secret de Marie", le symbole qui ouvre le livre de la Genèse, et achève l'Apocalypse. Planté dans nos coeurs par le Saint Esprit, l'arbre de vie est Marie, qui porte en notre coeur Jésus, le fruit de vie. Tout le secret est là : vivre avec Marie, vivre en Marie, immaculée, pour porter non pas n'importe quel fruit, mais Jésus ! Alors s'accompliront toutes les prophéties, sur la terre comme au ciel !

  • La réflexion de ce livre part d'un malaise pastoral pris sur le vif. En Afrique, la vie liturgique, les statistiques des communautés paroissiales et des vocations sacerdotales et religieuses forcent l'admiration. Cette vitalité contraste douloureusement avec une dépendance financière extérieure tenace. Les raisons profondes de cet état de choses s'enracinent dans l'histoire de l'évangélisation du continent par les missionnaires occidentaux et les rouages directifs tenus et gérés par les héritiers autochtones. D'où la problématique fondamentale de cet ouvrage: quel paradigme pastoral préconiser pour conduire les paroisses d'Afrique vers l'autonomie financière et matérielle ? En fait de réponse, l'auteur jette son dévolu sur le paradigme de leadership pastoral. Il sert de filigrane unitif à travers l'articulation des forces et ministères ecclésiaux pour bien diriger et préparer l'avenir des communautés chrétiennes non à partir des structures mais des personnes qui les dirigent. Cela implique le sacrement de l'ordre et la fonction de direction de la communauté chrétienne. Les paroisses d'Afrique ont plus besoin des pasteurs leaders visionnaires que des maitres fonctionnaires.

  • Par cet ouvrage, l'auteur a voulu regrouper cinquante deux messages, un par semaine; une année soutenue par le message des Saintes Écritures, en abordant différents thèmes: Éveiller ou réveiller nos sens spirituels, afin de vivre plus près de Dieu et pour lui. Le but: Approfondir la connaissance de la Parole, mieux se positionner par notre vocation, et le servir selon sa volonté. Rappeler, ce que nous avons peut être entendu, mais qui sommeille en nous, et qu'il faut ranimer afin de ne pas être des auditeurs oublieux.Messages d'exhortations, d'encouragement, qui sont le fruit de plusieurs années dans le ministère de la prédication. Quelques poèmes en fin de certains messages sont là comme des hymnes, pour sceller la pensée de Dieu. Chaque croyant pourra y puiser des forces et renforcer ses convictions. Cet ouvrage est également écrit pour tous ceux qui ont cette charge et responsabilité d'apporter le message de la part de Dieu; ils y trouveront des mots clés,des thèmes leur permettant de renouveler leur inspiration. Le lecteur en recherche spirituelle pourra y découvrir des sentiers qui le mèneront sur le terrain de la foi et de la connaissance du plan divin pour sa vie.

  • Le Miracle d'un fils Mariée en 2008 à Pascal Pongui, Antoinette Pongui va avoir,de 2009 à 2011, trois fausses couches, subir une atrophie sévère de son uterus à 90 % et finallement avoir une stérilité secondaire definitive.. Mais Dieu n'a pas dis son dernier mot et offre au couple un miracle d'un fils contre toute attente. A travers ce temoignage très édifiant vous pourrez voir la grandeur de Dieu dans la vie d'un couple et d'une femme qui n'avait plus aucun espoir d'enfanter

  • Après un siècle de "Mission séparée", les Églises, héritières de l'évangélisation judéo-chrétienne du XXe siècle, gardent toujours, en Afrique, les empreintes d'un christianisme divisé. L'"Église-Famille de Dieu" est un concept ecclésiologique né au Burkina Faso. De nos jours, l'idée d'une Église, conçue comme une "Famille" (Tigungu) nourrit les réflexions théologico-pastorales sur le continent noir. Cette image a trouvé un écho local dans l'"Église-Assemblée de Dieu" (Lagengo) des chrétiens évangéliques du plateau mossi. Ainsi, deux conceptions d'Églises ont vu le jour sur un même territoire, dont le socle commun est soutenu par les valeurs socio-culturelles de la famille africaine. Leur développement sur le sol burkinabè résulte des actes d'inculturation, pouvant favoriser les relations entre Catholiques et Évangéliques, bien que celles-ci soient restées, en vérité, équivoques. Les autorités ecclésiales, les théologiens, les prêtres, les pasteurs et les chrétiens de toutes confessions, y trouveront des pistes de réflexion pour une ecclésiologie africaine et un dialogue oecuménique fructueux.

  • S'appuyant sur le livre des Actes des Apôtres écrit par Luc, évangéliste, médecin et chroniqueur,l'auteur nous entraîne dans une plongée au coeur des évènements heureux ou douloureux qui ont accompagné les débuts de la diffusion du message de l'Evangile. Ce voyage dans le temps est enrichi d'informations géographiques, historiques, culturelles, linguistiques et psychologiques qui, sans dénaturer le récit originel, lui donne plus de relief et de densité. Par son style dynamique, vivant et fluide, l'auteur sait susciter et entretenir efficacement l'intérêt du lecteur. Un récit prenant par ses rebondissements où se mêlent les actions des hommes et les interventions de Dieu.

  • Hadji

    Armand Scasso

    Une histoire simple, belle, un simple rappel de ce qu'a pu être la vie de la sainte famille, avec un peu d'imagination pour que l'histoire soit un tant soit peu crédible.Certes le parcours , les lieux, l'idée première reste celle du Nouveau Testament, avec les réalités et les erreurs que nous ont transmis les évangélistes. il n'en reste pas moins, que cela est pu se dérouler ainsi. La réponse,l'Esprit-Saint la détient!demandez -la lui?

  • Frappé par le contraste saisissant entre la vitalité de la foi chrétienne en Afrique et la déchristianisation en cours en Occident, l'auteur invite les habitants du vieux continent européen à retrouver la fierté de leurs racines judéo-chrétiennes. Il les convie à revisiter, à travers les figures spirituelles exemplaires, l'histoire - combien dense - de trois premiers siècles de la religion née de la Révélation du Christ; car il n'y a pas de manière plus vivifiante de retrouver la spiritualité chrétienne que d'aller la puiser à ses vraies sources : les Écritures, les Pères de l'Eglise et aussi les grands mystiques.

  • Ce volume offre toutes les homélies pour l'année liturgique B, y compris les fêtes dont les lectures sont communes aux années A, B et C. Il est complété par des indices fort utiles (index des évangiles commentés, index alphabétique des épisodes évangéliques, index de thèmes théologiques, index liturgique). Les volumes consacrés aux homélies des années A et C sont parus antérieurement aux mêmes éditions. L'ouvrage peut servir aux prêtres pour préparer leurs homélies bien sur, aux équipes liturgiques pour préparer les célébrations, mais aussi aux fidèles pour se préparer aux célébrations ou pour se donner un support de réflexion biblique personnelle ou en groupe dans le rythme liturgique de l'Eglise. Les évangiles de l'année B permettent une lecture suivie (facilitée par l'index I) de l'évangile de Marc.

  • Le Burkina Faso a été évangélisé par des missionnaires occidentaux. Les « Pères Blancs » de l'Église catholique romaine et les Pentecôtistes américains de l'Église des Assemblées de Dieu, à l'orée du XXe siècle. Deux « doctrines » issues d'un même message chrétien ont évolué sur son territoire pendant un siècle d'expansion. L'évangélisation a été possible grâce à une culture moaaga réceptive basée sur la famille. Une oeuvre d'inculturation a couronné l'effort des Catholiques et des Évangéliques dans l'ex empire Mossi. La famille et ses richesses socioculturelles ont énormément contribué à asseoir une vision d'Église conçue comme « Famille ». Dans l'optique du mouvement oecuménique mondial, ce pays conserve d'énormes potentialités pour promouvoir la marche des chrétiens burkinabè vers l'unité, à travers les concepts du « Buudu », du « Tigungu » et du « Lagengo », qui sont des portes ouvertes vers une ecclésiologie de communion. C'est le défi majeur d'un pays africain qui a déjà vu ses initiatives promues dans dans tout le continent, à travers l' « Église-Famille de Dieu ». Une conception originale qui n'a pas fini de surprendre l'Afrique chrétienne du troisième millénaire.

  • David a finalement réussis à devenir roi de Juda et d'Israël. Il a stabilisé son royaume et instauré la paix, faisant vivre son peuple dans la prospérité. Il avait réussis en tout. Mais, malgré ses dix-sept femmes avec qui il a eu beaucoup d'enfants, il sentait encore un vide dans son coeur et s'inquiétait pour sa descendance, surtout que Dieu lui a indiqué que le Messie qui devait venir dans le monde allait être du fruit de ses entrailles. Une dix-huitième femme qui va devenir son épouse, va venir combler sa vie. Mais à quel prix? Une histoire d'amour vraie historique et authentique est racontée dans ce roman d'inspiration biblique. De la romance, de l'intrigue et du mystère constituent la trame de l'histoire d'amour entre David et Bath Shéva. C'est aussi l'histoire spirituelle d'un peuple, Israël, et de l'Humanité au travers de la venue de Jésus-Christ, lui même appelé Fils de David, Roi des Juifs et Sauveur du Monde. Des mystères sont révélés dans ce roman et des secrets dévoilés, permettant d'appréhender la relation entre ces deux amoureux avec un autre regard, replaçant cette histoire dans sa vraie dimension.

empty