Editions Universitaires Europeennes

  • A l'heure où le FN enregistre toujours de nouveaux succès, il est plus que jamais nécessaire de s'interroger sur ce parti avec le recul de l'historien. Or, bien que le nouveau FN apparaisse aujourd'hui dédiabolisé, il n'en développe pas moins paradoxalement des thématiques qui furent celles du fascisme historique. En effet le fascisme, abstraction faite de son aspect totalitaire, était aussi une doctrine cohérente qui pouvait apparaître à certains comme une troisième voie médiane. En cela même qu'elle se proposait d'être une alternative aux méfaits conjugués du capitalisme et du communisme. La lecture de cet essai peut être utile à tous ceux, indépendamment de leurs sensibilités, qui s'interrogent sur notre paysage politique. Il révèle quels sont les fondamentaux d'une droite extrême et dans quelle mesure ceux-ci remettent avec actualité sur le devant de la scène des anciennes thématiques que l'on croyait oubliées. Celles ci s'inspirant autant de l'héritage socialiste que de la tradition nationale, dans une synthèse originale qui présente tous les traits d'un néo fascisme à la française.

  • Les nouveaux paradigmes avec lesquels «les écrivains de la nouvelle génération» mettent l'exil en discours éloignent l'exil des prismes de la fixité. Terme en mutation, il s'érige en labyrinthe de par ses variations taxinomico-formelles. Enoncer l'exil reviendrait à s'aventurier dans les récits d'exil et à vivre l'écriture comme une aventure exilique. L'expérience exilique, oscillant entre déchirure et libération, débouche sur un discours sur soi, reconfiguration d'un monde où tout exilé peut devenir post-exilé. L'exil, corollaire de la violence, n'est pas sans conséquence sur l'identité de l'exilé, plongé dans une paratopie spatio- temporelle et identitaire. Ecrivains en exil, Mabanckou et Laferrière révolutionnent les paradigmes de l'engagement littéraire, obligeant le centre d'hier à se lancer dans l'arène de la république mondiale des lettres. Apôtres de la littérature-monde, ils apparaissent in fine comme les petits-fils de la «négritude», submergés par l'océan de la «migritude», aube d'un troisième humanisme : l'humanisme postcolonial. L'écriture de l'exil, recommandé aux spécialistes et aux non-initiés, dresse le chaos du citoyen global, prisonnier des crises exiliques.

  • Lors de l'invasion allemande, le gouvernement belge s'exile à Londres, en Angleterre. Les Allemands ayant empêché plusieurs médias de fonctionner librement, l'Institut National de Radiodiffusion (I.N.R.), la seule radio publique, se délocalise dans les bureaux de la B.B.C. dans la capitale anglaise pour continuer à émettre. Pour garder le contact avec les compatriotes vivant à l'étranger, le gouvernement va installer provisoirement un émetteur à ondes courtes dans la capitale de la colonie : Kinshasa. Grâce à sa situation géographique et son multilinguisme, cet émetteur, véritable arme de résistance, atteindra une audience mondiale importante et ce jusqu'à l'indépendance du Congo (ex Zaïre) en 1960.

  • Il s'agit de poser la problématique d'une relecture de la manière dont la science politique de Machiavel annonce la place de plus en plus accrue que la sécurité va prendre dans l'exercice des pouvoirs modernes et contemporains, en se basant sur le questionnement du statut historique de l'oeuvre, la quintessence de son message, la portée de sa réflexion et l'actualité de sa conceptualité. A ce titre, les fondements politiques et militaires de la pensée de Machiavel permettent de mieux analyser sa dimension sécuritaire dans l'optique d'une clarification de la réforme militaire préconisée pour l'Italie, tout en restant pertinente pour l'Afrique contemporaine. L'argumentaire, qui en découle, sert à défendre la thèse selon laquelle l'oeuvre de Machiavel marque l'importance naissante de la sécurité du territoire, des personnes et des biens dans la finalité du politique, en se focalisant sur l'opportunité de l'art militaire comme corrélat de l'art politique pour la sécurisation de l'Italie de son temps et partant, des nations en gestation.

  • L'espace euro-méditerranéen constitue un objet d'étude complexe et riche qui peut être abordé sous différents angles. La diversité des relations euro-méditerranéennes est un élément intrinsèque à cet espace multiculturel qui a toujours été travaillé par des échanges intensifs, des rivalités économiques, des conflits, des relations de domination et de dépendance, que ce soit en méditerranée occidentale ou orientale. Ainsi le processus d'intégration communautaire, le développement d'une politique européenne de sécurité commune et l'émergence d'un nouvel acteur, l'Union européenne, sur la scène régionale dans un contexte postcolonial de redéfinition des équilibres géopolitiques vont entrainer la naissance d'une nouvelle forme de coopération. Cette coopération, qui prend corps à travers l'adoption de cadres économiques et politico-institutionnels, censés matricer au niveau régional et bilatéral la politique de l'Union européenne à sa périphérie, ne va cesser de se redéfinir à l'aune des changements internes à l'UE et de l'évolution du contexte géopolitique.

  • Cette étude analyse l'influence du taux de change sur le niveau de sécurité alimentaire des pays en développement (PED). Sur la base des données disponibles, une typologie de 72 PED a été établie et l'analyse de la relation entre les deux variables a été effectuée sur un échantillon de 24 pays parmi les 72. L'analyse théorique développée montre qu'une dépréciation de la monnaie d'un pays a un effet négatif sur son niveau de sécurité alimentaire, à court terme. À long terme, le sens et la force de la relation ne peuvent être anticipés et dépendent des élasticités de la demande d'importations et de l'offre d'exportations totales. Les résultats de l'analyse sont très mitigés et difficiles à interpréter, lesquels nous a motivés à traiter deux études de cas qui montrent que la valeur de la monnaie influe le niveau de sécurité alimentaire, mais n'est pas le seul facteur. D'autres variables, comme par exemple, les investissements, le niveau des droits de douane, les termes de l'échange, l'offre de monnaie et la stabilité politique, interviennent dans l'explication du niveau de sécurité alimentaire. Sur la base ce ces résultats, un modèle économétrique à estimer est proposé.

  • Qui dans sa scolarité ne s'est pas senti dévalorisé, humilié, injustement noté ? En effet, nombre de travaux ont montré les effets négatifs liés aux pratiques enseignantes dans l'évaluation tels que la fatigue ou l'ennui, la contamination des notes, la stéréotypie, l'indulgence ou la sévérité trop grande des enseignants, l'ordre de correction des copies, le flou... Par ailleurs, si Antibi parle de « constante macabre », Hadji parlera de « calamité sociale » de l'évaluation en France et ce de manière à attirer l'attention et à susciter une prise de conscience des principaux enjeux. De plus, elle n'est pas toujours conduite de manière appropriée ; d'où des difficultés quand on parle d'évaluation liées à la multitude de discours, de pratiques. C'est pourquoi, il s'avère nécessaire de changer les pratiques. Dans le dernier dossier de rentrée (2014), l'évaluation occupe une place à part entière. D'après ce texte, elle est au service des apprentissages. Toutefois, des questions méthodologiques se posent avant toute évaluation. Nous tenterons ainsi, dans ce manuel, de répondre à ces questions.

  • La détermination des valeurs quantitatives s'est portée sur trois (3) échantillons de "garba" prélevés sur les sites de l'Université d'Abobo-Adjamé (UAA), Abobo-gare, Riviera III. L'utilisation des méthodes classiques de détermination des teneurs d'humidité, des cendres, des sucres réducteurs, des sucres totaux, de protéines et de matières grasses pour 100 g de plat préparé en utilisant 5,34 g d'attiéké "garba" pour 1 g de poisson, ont donné 50 g d'eau, 50 g de matières sèches dont 1,22 g de matières minérales et 48,78 g de matières organiques. La matière organique est composée d'environ 38,70 g de glucide dont 0,72 g de sucres totaux et 0,30 g de sucres réducteurs, 4,58 g de protéines et 5,51 g de matières grasses. Ce plat fournit ainsi 222,69 Kcal comme énergie. On note aussi une forte présence de fibres alimentaires. La consommation de ce plat est souhaitable. Il faut cependant, l'équilibrer en apportant la proportion convenable des ingrédients de bonne qualité. Ce travail doit être considéré comme une première étape qui met en évidence la richesse du point de vue quantitatif du "garba".

  • La légitimité du pouvoir coutumier exercée chez le peuple vungala du Territoire de Poko en chefferie Zune repose à la fois sur les valeurs traditionnelles et modernes. Cette combinaison tradition/modernité ne se réalise pas sans difficulté. Le présent travail intitulé « pouvoir traditionnel à l'épreuve de la légitimité en RDC: cas des avungala dans la Chefferie Zune en Territoire de Poko » analyse les fondements la légitimité et les risques de l'illégitimité dans l'exercice du pouvoir traditionnel en Chefferie. A cet effet, on dénombre trois fondements de l'exercice du pouvoir traditionnel que nous considérons comme « trépied de la légitimité du pouvoir traditionnel ». Ces facteurs constituent bien évidemment ce que nous qualifions de « management du pouvoir traditionnel » qui exige une relation symétrique entre les facteurs, en ce qui concerne l'exercice du pouvoir. Il s'agit des facteurs externes (l'influence de la modernité à travers les principes d'un État de droit), des facteurs internes (la coutume et ceux qui protègent les valeurs traditionnelles) et le leadership, facteur plus important nécessitant le savoir, le savoir-être et le savoir faire du chef.

  • SOMMAIRE: Au Rwanda comme ailleurs, beaucoup de cas montrent que les hommes ont généralement joué un rôle dominant dans la société rwandaise. La femme a vu longtemps ses droits civils et politiques ignorés au profit des privilèges masculins. Le fait de ne pas avoir le droit de participer pleinement à la vie politique a engendré des inégalités entre l'homme et la femme. L'homme croit en lui seul, et pas en sa femme comme le montre par exemple les adages suivants: «Nta nkoko kazi ibika isake ihari » (aucune poule ne fait cocorico en présence du coq) «Nuko wabaye umugabo sha » (voici tu es devenu un homme). C 'est dans ce cadre que le parlement et le gouvernement rwandais dans son agenda global a mis en place en 1996 le FFRP, sous l'initiative des organisations féminines ayant la vision de bâtir une société caractérisée par l'égalité et l'équité entre les deux sexes. Les résultats satisfaisants sont remarquables. Un pays comme le Rwanda qui aspire au développement durable intégré et à une justice équitable ne peut prétendre aussi longtemps les atteindre tant que les composantes de sa population ne jouissent pas de l'égalité de chances et de même possibilités de se développer.

  • Recalée un temps par ses alliés occidentaux, La République Démocratique du Congo, cet État d'Afrique centrale qui a été le pivot de l'équilibre régional dans le cadre de la lutte idéologique stratégique Est-Ouest en Afrique, redevient un centre d'intérêt des politiques étrangères des États-Unis et de l'Europe. Son effondrement est perçu comme un mal géopolitique face à la menace terroriste et à la montée en puissance de la Chine. Comment la RDC peut-elle saisir cette opportunité pour renaitre à la puissance et à l'influence régionale ? Ce livre propose une analyse sur les voies et moyens de réussir la reconstruction en cours de l'État congolais et d'assurer sa remontée dans la géopolitique africaine et globale post guerre froide. Au delà de la particularité congolaise qu'il développe, cet ouvrage est une invitation pressente adressée à l'élite politique et intellectuelle africaine de penser ou mieux de repenser les stratégies de responsabilisation individuelle et collective des nations du continent dans la gestion des affaires du monde.

  • Pour faire face aux crises foncière et économique que traversent les campagnes des hautes terres de l'Ouest-Cameroun depuis la décennie 80, les paysans Bamiléké en général et ceux des Bamboutos précisément développent à l'intérieur de leur territoire d'importants mouvements de colonisation agricole en direction du mont Bamboutos et des "terres vides" de la région de Galim. La mise en culture effrénée et spéculative qui en résulte s'effectue dans des conditions foncières précaires et avec des techniques culturales médiocres. Elle participe non seulement de la volonté manifeste d'étendre les superficies cultivables, mais aussi et surtout de la construction de nouveaux territoires. La dynamique spatiale subséquente ne va pas sans problèmes dans les zones d'accueil notamment : problèmes sociaux, fonciers et environnementaux qui remettent sérieusement en cause la dynamique agricole escomptée dans un contexte où les enjeux fonciers se multiplient tant la terre se raréfie. Des mécanismes visant à une véritable sécurisation des producteurs et à une révision des comportements sociaux à la terre doivent être envisagés et mis en oeuvre.

  • Ce livre est une étude approfondie du sous-développement de l'Afrique par un scientifique Africain. Il fait une analyse systémique des vrais maux qui minent l'essor des pays africains. Apres une revue de littérature sur le développement de l'Afrique et les dérapages professionnels des cadres africains, l'importance de la ressource humaine et du savoir dans le processus de développement de l'Afrique a été démontrée. L'analyse des problèmes de développement a porté sur les carences des systèmes éducatifs, le manque de réflexion, les problèmes d'intelligence et de créativité, la recherche scientifique, le négativisme, le bûching, la corruption, la gestion des ressources naturelles, la procréation, la sorcellerie, la politique, le syndicalisme, l'ignorance, la mentalité africaine, la responsabilisation et la conscientisation des Africains, les intoxications des puissances étrangères, la fuite des cerveaux et l'engagement des diasporas. Des exemples d'élites dont l'Afrique a besoin ont été dressés. Ce livre fournit à toute personne préoccupée par le développement de l'Afrique, un outil d'information, de réflexion et de travail sur comment lancer les pays africains dans la prospérité.

  • Ce travail tente de percer les mécanismes sous-tendant la perception de la difficulté dans les tâches perceptivo-motrices. Dans la logique des recherches de Borg sur la perception de l'effort, nous nous sommes efforcés d'appliquer à cette problématique les modèles et méthodes psychophysiques. Les résultats montrent que la perception de la difficulté est basée sur l'importance de l'investissement en ressources que le sujet a engagé pour réaliser la tâche. On peut décrire une fonction de type puissance entre ces deux variables, dont l'exposant moyen se situe entre 1.6 et 2.0. Par contre la difficulté perçue semble indépendante de la performance effectivement réalisée. La valeur de cet exposant est constante, quelle que soit la nature de la tâche réalisée. La perception de la difficulté apparaît comme un processus transversal, indépendant des opérations de traitement sollicités par la tâche.

  • Le 9 octobre 1967, Ernesto Che Guevara était assassiné dans les montagnes boliviennes alors qu'il tentait d'y créer un foyer révolutionnaire. Près d'un demi siècle plus tard, nombreux sont les jeunes Français qui arborent son portrait sur leurs vêtements ou qui l'accrochent dans leur chambre. Che Guevara est devenu un mythe à échelle internationale via une iconographie particulière détournée et réappropriée de mille façons pour mieux être commercialisée. Il faut alors se demander si ce portrait n'est qu'un simple produit culturel ou s'il constitue une forme de comportement politique. Le présent ouvrage montre que l'iconographie cheguevarienne est devenue une référence à usage pluriel. L'effigie du Che fait partie de l'univers culturel de certains jeunes dont l'identité se construit autour de références altermondialistes. Mais l'usage de l'image du Che permet aussi aux jeunes se réclamant de la nouvelle gauche universaliste d'exprimer leurs convictions politiques. Le Che, héros moderne par excellence, rassemble autour de lui une communauté imaginaire aux contours hétérogènes.

  • La Californie est le plus puissant des Etats américains : le plus peuplé, le plus riche - 8ème économie mondiale - mais aussi le plus pollueur (12ème rang mondial). Etat américain par excellence, temple de la consommation, de l'American Way of Life, et de la car culture, son engagement dans la lutte contre le changement climatique n'est a priori pas évident. Cependant, son intérêt est double : d'une part faire face à ses propres problèmes environnementaux et d'autre part profiter des fortes perspectives économiques offertes par les technologies propres. Comment la Californie et ses acteurs vont-ils s'approprier l'enjeu du changement climatique et y faire face à l'échelle de leur territoire ? En l'absence de gouvernance mondiale de l'environnement, il est intéressant d'étudier comment à l'échelle d'un Etat - la Californie - et même plus particulièrement d'une région - la Silicon Valley - on fait face et on s'empare de cet enjeu global qu'est le changement climatique.

  • Le secteur culturel de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) regorge d'une multitude d'acteurs culturels aux activités multiformes : festivals, projets et échanges qui animent la vie culturelle de l'espace communautaire. L'essor de l'Internet, du multimédia et surtout des nouveaux médias bouleversent les modes de création, de diffusion et de consommation des produits culturels. Ces transformations ont également de profondes mutations sur le processus de collecte, de traitement et de diffusion de l'information. Le secteur culturel de l'UEMOA vit ces mutations qui influencent le dynamisme dont font montre les différents acteurs dans les divers secteurs. Mais leur dynamisme et leur engouement pour faire contribuer la culture au développement de la sous-région se heurtent à plusieurs handicaps et menaces à savoir : - l'absence d'informations organisées sur le secteur et ses acteurs, - la faible circulation des oeuvres et des acteurs - et la faiblesse du dialogue et des échanges entre les acteurs. Autant d'équations à résoudre pour faire participer la culture au vaste chantier de développement et surtout d'intégration de l'UEMOA.

  • Depuis une vingtaine d'années, deux préoccupations majeures s'imposent au sein des universités : celles de l'efficience et de la performance de leur système, l'objectif étant de rendre leur fonctionnement plus efficace. En conséquence, le modèle humboldtien de l'université, prédominant en Europe, perd du prestige devant un modèle plus libéral. Les nouvelles politiques alors mises en oeuvre dans les institutions de niveau tertiaire visent à développer une logique du New Public Management (NPM). Le NPM est une approche globale de gestion des organisations publiques, apparu aux USA dans les années 1980 s'étendant progressivement à la plupart des pays de l'OCDE, participant ainsi à une politique de mondialisation. Ce sont ainsi quelques outils spécifiques empruntés au NPM qui sont apparus au sein des Hautes écoles universitaires suisses. Notre problématique s'intéresse précisément à l'influence et aux apports du NPM dans l'enseignement supérieur suisse depuis ces quinze dernières années, ainsi qu'aux politiques d'internationalisation mises en oeuvre par les différentes institutions universitaires suisses.

  • Depuis 2003, plus de 300 000 personnes, victimes du conflit du Darfour, ont trouvé refuge à l'Est du Tchad. Ces réfugiés, reconnus prima faciès, sont pris en charge dès leur arrivée par la population locale. Ensuite, ils ont bénéficié de l'appui des autorités administratives puis de la communauté internationale. À la misère, que vivent ces réfugiés, s'ajoute celle de la population d'accueil qui vit elle aussi dans un environnement très hostile et fragile dont la capacité de charge la supporte difficilement. La vulnérabilité écologique de cet environnement est exacerbée par une trop grande concentration humaine. Pour une zone en proie à la famine, à la pauvreté et à des sécheresses cycliques, accueillir autant de personnes est en soi une crise humanitaire. Après l'intervention des ONG internationales, la situation des réfugiés s'améliore et l'horreur change de camp. C'est la population hôte qui se trouve délaissée. Elle qui partage ses terres cultivables, son eau et son espace de pâturage se trouve oubliée par l'aide internationale qui par principe est quasi - exclusivement destinée aux réfugiés. Alors s'amorce un bras de fer entre les réfugiés et la population locale.

  • Résumé de cette étude vise la présentation de la structure formelle du proverbe et l'examen attentif de son sens afin de mettre en relief les manifestations stéréotypiques dévalorisant le statut de la femme marocaine et renforçant l'idéologie patriarcale. Le publique cible étant essentiellement chercheurs, étudiants et toutes personnes s'intéressant à la culture orale. Le proverbe constitue, pour la culture marocaine, le support tout indiqué du stéréotype en véhiculant des vérités générales perçues comme des croyances communes. Le stéréotype apparait comme la forteresse de la tradition par la préservation du stati quo social. Il s'agit alors d'un discours idéologique aisément mémorisable. Le discours proverbial marocain véhicule un grand nombre d'allusions et d'implicites. Il se met donc au service de la stéréotypie. La littérature proverbiale est le reflet plus ou moins fidèle du vécu de la société marocaine qui fait de la femme le souffre- douleur de la gente masculine. L'impact de cette littérature sur les attitudes de certaines couches sociales se traduit par l'effet puissant de la diffusion des proverbes dans une société en mal de liberté et de moyens d'expression exutoire.

  • Les campagnes de prévention dans le domaine de la santé et des accidents ont pour but d'informer et de sensibiliser la population et certains groupes cible sur les risques liés à certains types de comportements. Elles visent à faire accepter et à légitimer certaines mesures, à faire adopter de nouvelles opinions, attitudes et comportements spécifiques ou encore à faire admettre certains changements. Avec la multiplication des sources d'information et des outils de communication, il devient de plus en plus compliqué pour un émetteur de se faire entendre par le destinataire. Comment procèdent les organisations de prévention ? Quels outils et méthodes utilisent-elles ? Pour répondre à ces questions, l'auteur identifie, analyse et compare les caractéristiques des techniques de communication mises en oeuvre dans six campagnes médiatiques de prévention de niveau national en Suisse (sida, tabac, alcool, port de la ceinture de sécurité routière, fatigue au volant et chutes). Il propose un état des lieux des "bonnes pratiques" en la matière actuellement en cours en Suisse.

  • La lutte contre le sida demeure une priorité mondiale, surtout dans les pays à revenus faibles ou à revenus intermédiaires. Après trois décennies, cette maladie pandémique touche de plus en plus les femmes et les enfants qui sont les plus vulnérables. Aujourd'hui l'une des préoccupations majeures des acteurs de la lutte est l'élimination de la transmission du virus de la mère à l'enfant. Au Sénégal, le programme de prévention du VIH de la mère à l'enfant (PTME) est actuellement à l'échelle nationale, jusqu'aux postes de santé dans les villages. Malgré les efforts consentis et qui ont engendrés des résultats probants, des difficultés de plusieurs natures se présentent lors de sa mise en oeuvre. cet ouvrage permet d'avoir un aperçu sur le processus de mise en oeuvre de la PTME au Sénégal, en partant du niveau national jusqu'aux niveau poste de santé, et ensuite de distinguer, les facteurs de succès et les limites du passage à l'échelle dans le district sanitaire de Nioro du Rip.Il intéressera les décideurs, les acteurs impliqués dans la lutte contre le sida et les étudiants en santé publique et santé communautaire.

  • Peut-on se moquer des juifs durant la Seconde Guerre mondiale lorsqu'on est juif soi-même? C'est la question que l'on se pose immanquablement à la lecture de romans comme Belle du Seigneur ou Mangeclous. Albert Cohen, avec son regard acéré sur ses contemporains, toujours teinté d'humour, indique une autre voie, une autre possibilité de vivre entre frères humains: la tendresse de pitié. Quand les événements se précipitent en Europe et que les juifs sont persécutés, le rire permet d'exorciser certaines angoisses. Même si, parfois, on rit avec les yeux pleins de larmes.

  • L'oeuvre littéraire, qu'elle réponde aux normes classiques de l'écriture ou qu'elle s'adapte aux aspirations d'un public, est plurielle comme le dit Umberto Eco ''toute oeuvre d'art, alors qu'elle est une forme achevée et « close » dans sa perfection d'organisme calibré, est « ouverte » au moins en ce qu'elle peut-être interprétée de différentes façons sans que son irréductible singularité en soit altérée'' Si l'on s'en tient à cette vision de la littérature et des oeuvres littéraires, il apparaît nettement que le passage d'un genre à un autre ou encore l'interprétation de la même oeuvre littéraire peut se faire de diverses manières. C'est dans cette perspective que ce travail de recherche est orienté pour explorer les possibilités d'inter permutations des différents genres littéraires, surtout de voir dans quelle mesure le passage d'un recueil de nouvelles à une pièce de théâtre peut être fait sans toutefois altérer la qualité du texte de base, et ce, en approchant dans les détails le recueil de nouvelles ''Tribaliques'' d'Henri Lopes considéré comme un classique de la littérature africaine contemporaine.

empty