Flammarion

  • Nous voici entrés dans l'ère des incertitudes.
    Faisons en sorte que ce soit pour une régénération de la politique, pour une protection de la planète et pour une humanisation de la société : il est temps de changer de cap.
    Par cet essai personnel, à la fois sage et accessible, Edgar Morin nous appelle à penser le monde de l'après-crise. Les périodes de confinement successifs bouleversent nos modes de vie, notre rapport à la mort, notre conception de la solidarité. L'heure est venue de réfléchir aux défis de l'après : réformer l'économie, encourager la participation citoyenne, accentuer la solidarité entre les nations... Changeons de voie : c'est ce que martèle inlassablement le penseur de la complexité, tâchons de l'écouter. Un livre brûlant d'actualité par l'un des plus grands intellectuels de notre temps.

    Ajouter au panier
    En stock
  • "1989 : Walesa, Gorbachev, Havel. 2019 : Trump, Bolsonaro, Poutine, Xi Jinping. Comment en est-on arrivé là ? Tout a commencé par un mensonge : dans la fièvre des événements de 89, nous avons cru à la victoire décisive de la démocratie. A la fin de l'histoire annoncée par Hegel et développée par Fukuyama.
    Un modèle politique l'avait emporté, la bataille des idées était gagnée." Ainsi commence Le premier XXIe siècle, relecture magistrale de ces 30 dernières années, au bilan mitigé. L'Occident a péché par paresse et par vanité. Sans voir combien la chute de l'URSS bouleversait nos idéaux, en ignorant les conséquences de la révolution digitale, les durcissements identitaires, et l'emprise du marché de la data sur les structures politiques. Pourtant, tout est à faire. Mais dans quel but ? Quelle société voulons-nous vraiment ?

  • Le travail est devenu le principe d'organisation central de nos sociétés. Pourquoi travaillons-nous autant ?
    Comment le travail a-t-il pu façonner l'évolution de notre espèce ? Quelles sont les conséquences sociales, économiques et environnementales de notre culture du travail ? Peut-on imaginer un monde où le travail jouerait un rôle moins essentiel dans nos vies ? Autant de questions cruciales auxquelles James Suzman apporte un éclairage nouveau.
    Cette histoire de l'espèce humaine au prisme de notre rapport au travail, nous montre que ce type d'activité a toujours été fondamental, mais que notre obsession de la productivité est un phénomène moderne dont on commence à peine à mesurer les effets contreproductifs. Puissant dans les découvertes de l'épigénétique, de l'éthologie, de la génomique, de l'anthropologie sociale, de l'économie et de la théorie de l'évolution, ce livre déconstruit les représentations ordinaires du travail.

  • Même les femmes les plus féministes se surprennent à aimer le regard conquérant des hommes sur elles ou à préférer des tâches ménagères à des activités censément plus épanouissantes. Ces désirs sont-ils incompatibles avec leur indépendance ? Comment la soumission se manifeste-t-elle ? Comment est-elle vécue et comment s'explique-t-elle ?
    Les scandales sexuels qui ont agité le monde ces dernières années ont jeté une lumière crue sur l'envers de la domination masculine : le consentement des femmes à leur propre soumission.
    Tabou philosophique et point aveugle du féminisme, la soumission des femmes n'est jamais analysée en détail, dans la complexité des existences vécues. Sur les pas de Simone de Beauvoir, Manon Garcia s'y attelle avec force, parce que comprendre pourquoi les femmes se soumettent est le préalable nécessaire à toute émancipation.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Notre espèce Homo sapiens saura-t-elle s'adapter aux conséquences fulgurantes de son succès depuis 40 000 ans et à son amplification sans précédent depuis un demi-siècle ?
    Il n'y a pas si longtemps, plusieurs espèces humaines se partageaient la Terre et échangeaient des techniques et des gènes. Puis des populations sapiennes plus récentes (notre espèce), sorties d'Afrique, sont parties à pied et en bateau à la conquête du monde jusqu'en Australie et aux Amériques, avant d'écarter les Néandertaliens d'Europe ou les Dénisoviens d'Asie, parmi d'autres.
    Telle est la splendide aventure que raconte cet essai. Mais cette étonnante capacité d'acclimatation des hommes depuis plus d'un million d'années pourra-t-elle servir notre adaptation dans un monde urbanisé, connecté, pollué, menacé par des pandémies, comme la Covid-19, et aux écosystèmes dévastés ? Car l'évolution continue.
    Avec ses talents de vulgarisateur hors pair, Pascal Picq interroge les notions de progrès et d'évolution en explorant comment le succès inégalé de Sapiens le rend désormais seul responsable de son devenir : Sapiens est face à Sapiens.

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'art de la guerre

    Sun Tzu

    Il y a vingt-cinq siècles, dans la Chine des "Royaumes Combattants", était rédigé le premier traité sur "l'art de la guerre". Pour atteindre la victoire, le stratège habile s'appuie sur sa puissance, mais plus encore le moral des hommes, les circonstances qui l'entourent et l'information dont il dispose. La guerre doit être remportée avant même d'avoir engagé le combat. Sun Tzu ne décrit pas les batailles grandioses et le fracas des épées, pas plus qu'il n'énumère des techniques vouées à l'obsolescence : L'Art de la guerre est un précieux traité de stratégie, un grand classique de la pensée politique, et une leçon de sagesse à l'usage des meneurs d'hommes.

    Autant que de courage, la victoire est affaire d'intelligence.
    />

    Ajouter au panier
    En stock
  • Depuis 2017, des amateurs dirigent la France.
    C'est Emmanuel Macron lui-même qui, un jour de février 2020, a qualifié ainsi les Marcheurs l'accompagnant dans sa gestion de l'État. Qui sont ces amateurs à qui nous avons confié le soin d'écrire notre destin ? Ont-ils fait pire que les professionnels qui se sont succédé au pouvoir pendant vingt ans ? Sûrement pas, mais il n'est pas certain non plus qu'ils aient fait mieux. Coups bas, rancoeurs, démissions et portes qui claquent, une plongée dans les coulisses d'un quinquennat qui, de l'irruption des Gilets jaunes à celle de la Covid, fut pour le moins chaotique.

  • "Je crois que nous avons été détournés"...
    Ainsi commence l'alerte donnée par une jeune hôtesse de l'air au matin du 11 septembre 2001.
    Personne ne sait encore que le monde va être saisi d'effroi et plongé dans l'horreur plusieurs jours durant. Mitchell Zuckoff retrace la folle histoire de cette journée à travers tous les protagonistes. Vingt ans plus tard, le frisson reste intact. Et si la douleur suscitée par ces attentats terroristes reste forte outre- Atlantique, elle a partout dans le monde laissé des cicatrices. Le monde d'après venait de commencer ...

  • Paru en 1762, le Contrat social, en affirmant le principe de souveraineté du peuple, a constitué un tournant décisif pour la modernité et s'est imposé comme un des textes majeurs de la philosophie politique.
    Il a aussi acquis le statut de monument, plus célèbre que connu, plus révéré - ou honni - qu'interrogé. Retrouver, dans les formules fameuses et les pages d'anthologie, le mouvement de la réflexion et les questions vives qui nourrissent une oeuvre beaucoup plus problématique qu'affirmative, c'est découvrir une pensée qui se tient au plus près des préoccupations d'aujourd'hui : comment intégrer les intérêts de tous dans la détermination de l'intérêt commun ? Comment lutter contre la pente de tout gouvernement à déposséder les citoyens de la souveraineté ? Comment former en chacun ce sentiment d'obligation sans lequel le lien social se défait ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après la mort de son père, Didier Eribon retourne à Reims, sa ville natale, et retrouve son milieu d'origine, avec lequel il avait plus ou moins rompu trente ans auparavant. Il décide alors de se plonger dans son passé et de retracer l'histoire de sa famille. Évoquant le monde ouvrier de son enfance, restituant son ascension sociale, il mêle à chaque étape de ce récit intime et bouleversant les éléments d'une réflexion sur les classes, le système scolaire, la fabrication des identités, la sexualité, la politique, le vote, la démocratie...
    Réinscrivant ainsi les trajectoires individuelles dans les déterminismes collectifs, Didier Eribon s'interroge sur la multiplicité des formes de la domination et donc de la résistance.
    Un grand livre de sociologie et de théorie critique.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Trump, le Brexit, les Gilets jaunes : trois exemples frappants de ce que le géographe Christophe Guilluy décrit comme « l'irruption au salon » des classes populaires.
    Aujourd'hui, les « invisibles » sont devenus « incontournables » : pour la première fois depuis les années 1980, la classe dominante fait face à une véritable opposition. On l'a vu pendant la crise sanitaire de la Covid-19, ce sont bien les caissiers, les ouvriers, les infirmiers qui sont revenus sur le devant de la scène, accueillis en héros.
    Les valeurs traditionnelles - l'attachement à un territoire et à la nation, la solidarité et la préservation d'un capital culturel - imprègnent tous les milieux populaires.
    Nous sommes à un tournant : un plaidoyer puissant pour la démocratie des gens ordinaires.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le livre de l'espoir Nouv.

    Immense scientifique à la renommée internationale, Jane Goodall est à jamais celle qui a démontré que l'outil n'était pas le propre de l'humain. L'histoire de cette jeune femme vivant avec les chimpanzés en Tanzanie dans les années 50 avait fasciné le monde entier, mais il lui aura fallu des décennies pour faire entendre l'essentiel de sa découverte:l'être humain n'est pas le centre du monde, mais un individu «sapiens» parmi toutes les espèces vivantes. Cette révolution des mentalités qu'elle a engagée avant tous est désormais réactualisée par les événements dramatiques qui frappent la planète:le réchauffement climatique, la disparition des espèces végétales et animales, mais aussi la pauvreté accrue de populations. Dans ce livre, la célèbre messagère de la paix des Nations Unies s'appuie sur son parcours de vie pour livrer à notre réflexion ses raisons d'espérer. Elle en appelle à un nouveau code moral universel pour relever les défis que font peser les menaces environnementales sur l'ensemble du monde vivant et redéfinir les liens entre l'humain et la nature.

  • L'Amérique fantôme : les aventuriers francophones du Nouveau Monde Nouv.

    Oublions les westerns. Entre le XVI? et le XIX? siècle, l'Amérique du Nord a été sillonnée par des aventuriers de langue française. Coureurs de bois, trappeurs, interprètes, ces hommes, en quête de fourrures, se sont constamment mêlés aux Amérindiens.En partant sur la piste de dix voyageurs, originaires de la France ou du Canada, Gilles Havard fait surgir des scènes saisissantes:adoption d'un jeune Français par des Iroquois, pirogues chargées de peaux de castor descendant la rivière Missouri, retrouvailles lors des grandes haltes de caravanes dans les Rocheuses... À travers ces destins hors du commun se dessine une autre histoire de la colonisation européenne, occultée par le récit américain de la conquête de l'Ouest:une histoire d'échanges et de métissages, dont les têtes d'affiche sont des Français et des Amérindiens.S'appuyant sur des récits de voyage, des archives et des témoignages de descendants, enrichi de cartes et d'images inédites, cet ouvrage donne vie à un monde jusqu'ici invisible.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En 1909, Freud est invité à la Clark University, aux États-Unis, pour présenter une discipline nouvelle : la psychanalyse. Devant un public d'intellectuels, il en retrace la genèse, la méthode et les principales découvertes : la mise au jour de l'inconscient, le processus du refoulement, l' interprétation des rêves, l'existence de la sexualité infantile... Introduction essentielle à la théorie freudienne, ces cinq leçons témoignent de l'ampleur des énigmes que Freud s'est efforcé d'élucider.

  • « La marche, on n'a rien trouvé de mieux pour aller plus lentement. Pour marcher, il faut d'abord deux jambes. Le reste est vain. Aller plus vite ? Alors ne marchez pas, faites autre chose : roulez, glissez, volez. Ne marchez pas. Car marchant, il n'y a qu'une performance qui compte : l' intensité du ciel, l'éclat des paysages. Marcher n'est pas un sport. » Frédéric Gros explore ici, en une série de méditations philosophiques et en compagnie d'illustres penseurs en semelles (Nietzsche et Rimbaud, Rousseau et Thoreau, Nerval et Hölderlin...) mille et une façons de marcher - flânerie, errance ou pèlerinage -, comme autant d'exercices spirituels.

  • Le banquet

    Platon

    Le dialogue sur l'amour, engagé entre Socrate et Alcibiade, proposé dans une lecture renouvelée.

  • Texte intégral de l'un des plus importants écrits de la philosophie politique. La traduction et le commentaire qui l'accompagnent tentent d'établir un équilibre entre une lecture de l'oeuvre centrée sur l'histoire et une lecture se focalisant sur la métaphysique.

  • Comment s'exerce le métier de politique aujourd'hui, à une époque où l'image est reine ? C'est à une enquête passionnante et pédagogique que nous invitent le journaliste XXX et le photographe XXX, eux qui ont la confiance de l'entourage du Président et qui nous livrent les portraits d'une vingtaine de personnalités, dont Benjamin Griveaux, Christophe Castaner, Sibeth Ndiaye... mais également ceux d'illustres inconnus tels que Gépy, le seul gilet jaune à l'Elysée, ou Jonathan Jahan, à qui Macron répondit : « Je traverse la rue, je vous en trouve du travail. »

  • Dans nos vignobles français, on raconte que les grands terroirs (Bordeaux, Bourgogne, Champagne, Cognac) auraient été pillés par l'Allemagne nazie. L'auteur nous révèle dans ce livre que la réalité est tout autre et nous propose une passionnante enquête de terrain sur cette collaboration idéologique et économique des vignobles français.
    Tout y passe : l'évasion fiscale, l'enrichissement considérable, les cercles de patrons collabos, etc. À cet affairisme débridé, s'est joint une collaboration active de négociants bordelais et bourguignons, d'aristocrates et de patrons champenois qui adhéraient au nazisme pensant qu'il constituait le seul rempart contre « le bolchévisme et le cosmopolitisme ».

  • Le texte fondateur de la philosophie moderne et de la raison occidentale. Son approche déductive, fondée sur la vérification des évidences, apporte une nouvelle architecture à l'édifice du savoir. Avec un dossier comportant des extraits commentés, organisés autour de thèmes tels que la méthode et la connaissance, la morale, la métaphysique, la physique ou encore la physiologie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • On sent en soi-même un plaisir secret lorsqu'on parle de cet empereur ; on ne peut lire sa vie sans une espèce d'attendrissement ; tel est l'effet qu'elle produit qu'on a meilleure opinion de soi-même, parce qu'on a meilleure opinion des hommes.
    Montesquieu

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'histoire de France par ses grands personnages Nouv.

    Voici une histoire de France telle qu'elle ne nous est plus apprise aujourd'hui. Chaque jour, les grandes figures et événements qui ont façonné notre pays au fil des siècles s'effacent un peu plus de nos mémoires. Clovis, Charles Martel, saint Louis, Du Guesclin, Jeanne d'Arc, François I?;er, Henri IV, Richelieu, Louis XIII, Napoléon I?;er, Napoléon III et, plus récemment, le général de Gaulle:tous les héros de notre nation disparaissent progressivement des programmes des collèges et des lycées.Grâce à un récit détaillé palpitant et fourmillant d'anecdotes morales ou immorales mis en valeur par une splendide iconographie, (re)découvrez les leçons perdues de notre histoire, dans le but de mieux la faire comprendre et de préparer la France de demain.

  • Paru en 1755, le Discorns sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes peut être considéré comme la matrice de l'oeuvre morale et politique de Rousseau : il y affirme sa stature de philosophe, l'originalité de sa voix, la force de son "système".
    Résoudre le problème posé par l'Académie de Dijon, "quelle est la source de l'inégalité parmi les hommes et si elle est autorisée par la loi naturelle ?" en d'autres termes expliquer que riches et puissants dominent leurs semblables sur lesquels ils n'ont pas de réelle supériorité, exige aux yeux de Rousseau de poser à nouveaux frais la question "qu'est-ce que l'homme ?". Pour cela, il faut comprendre comment s'est formée sa "nature actuelle", si éloignée de ce que serait son état de nature : "Si je me suis étendu si longtemps sur la supposition de cette condition primitive, c'est qu'ayant d'anciennes erreurs et des préjugés invétérés à détruire, j'ai cru devoir creuser jusqu'à la racine."

    Ajouter au panier
    En stock
  • Avec cette somme magistrale, Peter Frankopan renverse le récit traditionnel de l'histoire mondiale, qui gravite autour de la Grèce antique, de Rome et de l'irrésistible ascension de l'Occident - une approche réductrice, qui méritait une relecture approfondie.
    Élargissant la perspective, Frankopan se tourne vers « une région située à mi-chemin entre Orient et Occident, qui va des rives orientales de la Méditerranée jusqu'à la mer Noire et à l'Himalaya ». C'est là, au carrefour des civilisations, qu'il situe le centre névralgique du globe. Et c'est les yeux rivés sur ce « coeur du monde » que, des campagnes d'Alexandre le Grand aux luttes géopolitiques du XXIe siècle, il retrace avec brio 2 500 ans d'histoire.
    Salué par la presse internationale comme « le plus important livre d'histoire publié depuis des décennies », Les Routes de la soie est un voyage grisant à travers les siècles, qui décentre avec audace le regard du lecteur pour éclairer d'une lumière nouvelle notre compréhension du monde.

    Ajouter au panier
    En stock
empty