À propos

«J'ai vécu puisque tu voulais que je vive. Mais vécu comme je l'ai appris là-bas, en prenant les jours les uns après les autres. Il y en eut de beaux tout de même. T'écrire m'a fait du bien. En te parlant, je ne me console pas. Je détends juste ce qui m'enserre le coeur. Je voudrais fuir l'histoire du monde, du siècle, revenir à la mienne, celle de Shloïme et sa chère petite fille.»M.L.-I.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Faits de société / Actualité


  • Auteur(s)

    Marceline Loridan-Ivens, Judith Perrignon

  • Éditeur

    Grasset Et Fasquelle

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    04/02/2015

  • EAN

    9782246853916

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    112 Pages

  • Longueur

    18.8 cm

  • Largeur

    11.8 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    116 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Marceline Loridan-Ivens

  • Naissance : 19-3-1928
  • Décès :18-9-2018 (Mort il y a 6 ans à l'âge de 90 ans)
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Marceline Loridan-Ivens est née de parents juifs polonais émigrés en France depuis 1919. Déportée à Birkenau en avril 1944, elle survit.
Actrice, cinéaste, femme du documentariste Joris Ivens, c'est également une amie de Simone Veil et Ginette Kolinka. On lui doit des mémoires, Ma vie balagan, et, avec Judith Perrignon, deux récits célébrés et traduits dans de nombreux pays : Et tu n'es pas revenu et L'amour après. C'était génial de vivre est son dernier récit. Elle est décédée le 18 septembre 2018.

Judith Perrignon

Judith Perrignon est l'auteur à l'Iconoclaste de deux récits qui ont connu un immense succès critique et
public : C'était mon frère (10 000 ex) et L'intranquille, avec Gérard Garouste (35 000 ex). Elle a aussi publié La nuit du Fouquet's (avec Ariane Chemin, Fayard, 2007) et Les chagrins (Stock, 2011). Bien connue des lecteurs de la revue XXI, elle a reçu le Prix Hachette 2011 pour son article «Les Jardins de Détroit».

empty