À propos

Deuxième volume de la collection Questions de caractère - dirigée par Adèle Van Reeth et publiée en co-édition avec France Culture - qui explore les passions humaines. Une exploration philosophique de la méchanceté à travers le temps, avec Michaël Foessel, l'un des meilleurs philosophes de sa génération.
Pourquoi est-il essentiel de prendre la méchanceté au sérieux ? Parce que contrairement au criminel, qui est jugé d'après ses actes, et au sadique, qui est pris dans une perversion du désir, le méchant est celui pour qui le mal est devenu une habitude.

Composante secrète de l'intériorité d'un individu, la méchanceté renvoie à une série de présupposés moraux sur la liberté, le caractère, l'intention et la faute. Penser la méchanceté, c'est donc s'interroger sur la difficulté contemporaine à proposer une évaluation morale de la société et des individus.

Mais sommes-nous encore prêts à assumer de telles réflexions concernant la nature de l'homme ?



Une réflexion à prolonger en écoutant sur France Culture Les Nouveaux Chemins de la connaissance d'Adèle Van Reeth.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie


  • Auteur(s)

    Adèle Van Reeth, Michaël Foessel

  • Éditeur

    PLON

  • Distributeur

    INTERFORUM

  • Date de parution

    28/05/2014

  • EAN

    9782259227629

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    150 Pages

  • Longueur

    17.2 cm

  • Largeur

    11.4 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    142 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Adèle Van Reeth

Productrice des Chemins de la philosophie sur France-Culture depuis 2011, Adèle Van Reeth est également l'auteure de plusieurs ouvrages, dont La vie ordinaire aux éditions Gallimard.

Michaël Foessel

Michaël Fœssel est philosophe, professeur à l'École polytechnique. Il est notamment l'auteur d'Après la fin du monde. Critique de la raison apocalyptique (Seuil, 2012, 2 300 GFK), Le Temps de la consolation (Seuil, 2015, 6 700 GFK), La Nuit. Vivre sans témoin (Autrement, 2017, 4 400 GFK) et Récidive. 1938 (Puf, 2019, 16 500 GFK).

empty